Cette licence a été obtenue le 2 juin 2020 par la marque à la pomme. La compagnie avait déjà déposé une demande de brevet à ce sujet en 2018. Ce projet s’est donc concrétisé en pleine propagation du Covid-19 aux États-Unis. Dorénavant et en respectant la distanciation sociale préconisée par les gouvernements, des amis pourront prendre des autoportraits ensemble virtuellement.

Se rapprocher virtuellement en photo à défaut d’un vrai contact physique

Les autoportraits (selfies) font partie intégrante des usages d’aujourd’hui. Généralement les jeunes se plaisent à en prendre avec leurs proches et à les partager de suite sur les réseaux sociaux. Cependant, l’arrivée de cette pandémie a énormément chamboulé leurs quotidiens. Le confinement imposé par les autorités publiques ne favorise pas la situation. Heureusement, Apple vient de présenter un brevet assez prometteur : la possibilité de prendre des photos de groupe à distance.

Grâce à ce système, un autoportrait de groupe est possible avec des proches partout à travers le monde. Ce concept serait idéal pour les amis et les retrouvailles familiales auxquelles la pandémie Covid-19 a empêché de donner lieu.

Fonctionnement des selfies de groupe à distance dont le brevet a été déposé par Apple

Image : Apple / USPTO

Un autoportrait collectif personnalisable

Selon le brevet, le participant initial adresse une requête de groupe aux autres utilisateurs. Ces derniers en sont informés sur leur appareil Apple et décideront d’accepter ou de refuser l’invitation, comme pour un FaceTime. Après acceptation par les autres utilisateurs, le logiciel les prend en photo. Ensuite, le système génère automatiquement une image à partir des photos capturées. De plus, ils peuvent créer une vidéo ou des photos en direct.

Au final, tous les participants disposent d’un accès à l’autoportrait collectif et à leur propre photo. Ces derniers pourront même se servir des autres fonctionnalités de ce programme pour procéder à des retouches.

Même si la solution d’Apple semble opportune en cette période de crise sanitaire, il s’agit d’un brevet initié en 2018. Vu le temps qu’il faut attendre pour le faire valoir, on ne sait pas encore si les autoportraits collectifs à distance seront disponibles dans les mois qui viennent.