Internet : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Internet

La barre du million d’heures passées dans le ciel, vient tout juste d’être franchie par le projet Loon d’Alphabet. C’est une étape importante pour Loon qui prévoit de connecter les habitants des zones reculées pour leur permettre d’accéder à Internet n’importe où. 1 million d’heures passées dans le ciel 40 millions de kilomètres : c’est la distance qu’ont parcouru les ballons de Loon depuis leur lancement en 2016. Ces chiffres ne sont pas vraiment étonnants quand on sait que depuis plusieurs mois, Google déploie ses ballons au Pérou à Porto Rico et prévoit de s’attaquer au Kenya dans les mois qui viennent. Pour l’instant, Loon semble respecter ses engagements. L’objectif de la société américaine est de permettre aux personnes vivant dans des régions rurales ou éloignées d’avoir un accès à internet. Google part du constat qu’aujourd’hui, il est pratiquement impossible de créer une entreprise sans internet. C’est clairement la raison d’être…

Le mythe de Momo, un canular qui avait pas mal terrifié les internautes ces derniers temps, va devenir encore plus crédible. La société Orion Pictures s’apprête à donner vie à la terrifiante femme (?)-oiseau dans un film d’horreur dirigé par Taka Ichise, qui a notamment co-produit le film The Grudge. Momo, d’internet au grand écran L’histoire du canular Momo remonte à l’année dernière. Des personnes ont exploité une statue appelée Mother Bird pour terrifier les internautes. Dans le cadre du « Momo Challenge » les adeptes des réseaux sociaux étaient contactés pour effectuer des actions contré leur gré, sous peine de voir la terrifiante créature (rebaptisée Momo) leur rendre visite s’ils ne s’exécutaient pas. Un canular classique comme on en voit sans cesse depuis les débuts d’internet, ce qui ne l’a pourtant pas empêché de rencontrer un certain succès. Cela a d’ailleurs poussé les médias à alerter les parents des…

Il était temps ! Le gouvernement vient d’annoncer qu’il autorisait (enfin) le déploiement de trois AMEL (Appels à Manifestation d’Engagements Locaux) dans l’objectif d’accélérer le déploiement de la fibre optique dans les zones rurales françaises. Le dispositif devrait permettre la pose de 465.000 prises FttH, d’ici 2023. C’est une très bonne nouvelle pour nos campagnes. Alors que récemment, Facebook annonçait qu’il voulait encercler l’Afrique avec un immense câble sous-marin de fibre optique, la France se réveille et se rappelle que ses zones rurales sont extrêmement mal équipées. En déployant ce dispositif, le gouvernement français souhaite que tous les Français de métropole et d’outre-mer puissent avoir accès à un débit minimal de 30 Mbits/s. Vous l’aurez compris, les personnes concernées par ce plan d’action sont évidemment celles situées en zones rurales. 1,5 million de foyers seraient concernés. La première étape est d’ores et déjà amorcée : le gouvernement a fait savoir…

L’objectif de l’entreprise est assez clair : permettre au monde entier d’avoir un accès à internet. Facebook s’apprête à encercler l’Afrique d’un gigantesque câble sous-marin de fibre optique. C’est dans le Wall Street Journal, que Facebook a décidé de parler de cette opération démesurée. Un projet qui n’est pas sans rappeler celui de Google. En effet, le géant américain annonçait en juillet 2018 vouloir relier la France aux États-Unis avec le projet Dunant. Le projet de Facebook est déjà baptisé « Simba ». Il pourrait permettre à la quasi-totalité de l’Afrique de profiter d’Internet. Assez peu de détails, mais nous savons au moins qu’il pourrait être relié aux point d’accès existants, notamment sur certaines plages des côtes Est, Nord et Ouest. Facebook sait que pour grossir, il doit absolument s’attaquer à l’Afrique. Le continent est habité par plus de 1,2 milliards de personnes et n’est pas encore très bien connecté au reste du…

Il s’agit d’une technologie WiFi baptisée Terragraph. Celle-ci est le fruit de recherches réalisées par Facebook. Une technologie en open source dévoilée en 2016. Elle est sans fil et fonctionne grâce aux ondes millimétriques 60 GHz. Elle devrait permettre d’alimenter en haut débit de 5G la ville d’Alameda en Californie. Celle-ci est conçue pour contourner les lignes à fibres optiques dont le coût est démesuré. Le Terragraph peut être fixé à une infrastructure, comme un immeuble par exemple, et ainsi diffuser de la WiFi pour tous ses habitants. Facebook n’est pas la seule société à vouloir proposer de la 5G rapidement : Verizon va déployer sa 5G dans 30 villes avant la fin de l’année 2019. Engadget a contacté Common Networks, une start up de la Silicon Valley qui utilise déjà une fréquence à ondes millimétriques 60 GHz. Cette société a précisé qu’elle utilisera certainement le système de Facebook pour se connecter à…

Le Premier ministre Edouard Philippe vient d’annoncer la décision prise à Matignon à propos de l’installation du très haut débit dans 17 nouvelles collectivités. Cette décision s’accompagne d’une très généreuse subvention de près de 620 millions d’euros. Cette aide touche des « territoires » comme l’Auvergne, la Martinique, le Jura, le Lot-et-Garonne ou encore la Guyane. La somme dégagée par l’État ne sera pas distribuée à parts égales, mais par priorité en fonction des besoins de la collectivité. L’État va donc accorder des aides allant de 75 millions à 1,3 million d’euros. Une décision qui concerne près d’un quart de la population française. Matignon répond finalement aux objectifs qu’il s’est fixé, une: « généralisation du haut débit partout en France en 2020 et du très haut débit en 2022 ». Il faut savoir que la France présente des zones bien différentes à travers son territoire. La démographie y joue pour…

Le phénomène YouTube n’est pas nouveau, il amène sur sa plateforme différents types de personnes : les spectateurs, les annonceurs ou encore les créateurs de contenu. Le caractère commun des vidéos présentes sur YouTube est finalement la publicité. Celle-ci cause parfois des soucis aux utilisateurs qui souhaitent uniquement regarder la vidéo et ne pas perdre de temps à écouter une publicité. Actuellement, la publicité peut-être présente plusieurs fois sur une même vidéo, au début mais aussi au milieu, ce qui fatalement, coupe votre visionnage. Une étude récente qui vient analyser l’expérience utilisateur Néanmoins, après avoir effectué une étude sur l’expérience utilisateur, il semblerait que les spectateurs YouTube ne soient pas très friands des vidéos coupées par une courte page de pub. Dès lors, YouTube pense à modifier ce système pour passer ses deux vidéos publicitaires l’une après l’autre au début de la vidéo sollicité par le spectateur. De cette manière,…