blockchain

Mise en place lors de la conception des cryptomonnaies, la blockchain se charge de la gestion d’une liste d’enregistrements certifiée et protégée contre la falsification basée sur un système de confiance en peer-to-peer qui se veut inviolable. L’ironie veut que les cybercriminels, utilisant des ransomwares, puissent faire chanter une administration et exiger le versement d’une rançon en bitcoin. Et, si des cybercriminels font confiance à sa sûreté comme moyen de paiement des rançons, cela reflète bien à quel point la technologie des registres distribués est sécurisée ! Ainsi, l’émergence de la blockchain semble avoir le potentiel de révolutionner la cybersécurité, mais pas seulement. La Blockchain serait-elle la réponse au RGPD ? La sécurité biométrique est devenue la norme en termes de gestion des identités permettant une authentification plus sûre, pratique et précise. Les gouvernements du monde entier ont adopté des méthodes biométriques basées sur cette technologie : authentification pour les…

Comment se porte le marché des cryptomonnaies ? Il ne va pas si bien. Enfin, peut-être ne s’agit-il que d’une passe avant une remontée spectaculaire comme certains observateurs le prédisent ? Quelques uns d’entre eux imaginent que le Bitcoin pourrait atteindre les 100 000$ dans les prochains mois. Comme le dit très justement TechCrunch, c’est le moment où jamais de prendre une petite dose d’informations sur les cryptomonnaies, juste avant les fêtes, vous serez prêts pour tout expliquer à votre grand oncle qui hésite toujours autant à investir dans le Bitcoin. On en a tous autour de nous n’est-ce pas ? Vous pourrez aussi parler de cette ferme qui a vu le jour en Arménie. Des personnes nous questionnant sur les cryptomonnaies, pas uniquement pour investir mais ne serait-ce que pour comprendre comment cela fonctionne. Il faut avouer que ce n’est pas ce qu’il y a de plus simple à…

L’Autorité Monétaire de Singapour a annoncé l’élaboration d’une aide afin de faciliter les relations entre les startups de la fintech et les banques traditionnelles, dont la collaboration est toujours tumultueuse, à coup de fermeture ou de refus de création de comptes bancaires pour ces startups. Effectivement, et ce dans plusieurs pays, les startups de la blockchain se voient refuser ou supprimer leurs comptes bancaires par les banques traditionnelles à l’instar de la Suisse par exemple, où plusieurs startups avaient quitté le pays du fait que les banques refusent systématiquement la création d’un compte bancaire pour les entreprises basées sur la blockchain. La situation est cependant ironique. Il faut comprendre que les startups de crypto monnaie cherchent souvent à ce que leurs clients se détournent des banques traditionnelles, faisant donc de l’ombre à ces dernières. En revanche, les startups dépendent tout de même des banques traditionnelles pour leurs comptes bancaires notamment.…

Vingt années environ après son apparition, l’utilisation d’Internet s’est rapidement vulgarisée et fait aujourd’hui partie intégrante des habitudes quotidiennes de milliards de personnes sur la planète. On estime en effet que près de la moitié de la population mondiale s’en sert. Et ce chiffre va grandissant. Mais cette croissance exponentielle pose l’éternelle problématique de la sécurité des activités et du respect de la vie privée des internautes. Internet sans fuite de données ? L’alternative de la blockchain pour le stockage et le partage de données introduit pour la première fois une approche viable de solution au problème. Certes, la blockchain s’est fait connaître grâce à l’exceptionnel succès des crypto-monnaies. Mais cette même technologie qui a permis l’exécution de transactions sécurisées avec des crypto-monnaies telles que Bitcoin et Ethereum pourrait désormais servir d’outil de prévention de cyber-attaques et autres incidents de sécurité. Dans un contexte où notre société atteint de formidables…

Cette belle innovation, portée par l’Institut de Recherche Technologique (IRT), pourrait améliorer le covoiturage à Lyon. L’objectif premier de cette démarche liée à l’intermodalité urbaine est de fluidifier le trafic sur l’A6/A7 en s’appuyant sur la blockchain. Bonne nouvelle pour les usagers de la route, qui doivent faire face à de nombreux ralentissements : ce nouveau service, qui permettra d’améliorer le covoiturage à Lyon, sera expérimenté dès cet été. Il s’appuie sur la puissance de la blockchain pour mutualiser les trajets proposés par les différentes plateformes de covoiturage disponibles sur la Métropole de Lyon. De quelle manière la blockchain pourrait-elle améliorer le covoiturage à Lyon  ? S’il s’agit bien d’une innovation en France,  des démarches similaires existent déjà aux États-Unis. C’est le cas, par exemple, au sein de la Silicon Valley.  Sur certaines portions de l’autoroute A6/A7, une signalisation dynamique sera mise en place afin de réserver l’accès à la voie…

La BaaS (Blockchain as a Service) commence à faire son bonhomme de chemin chez les géants de l’informatique. IBM avait lancé la tendance de la Blockchain as a Service au mois de mars 2017 et rejoint par Oracle il y a environ six mois. Désormais, Amazon Web Services (AWS) annonce l’arrivée de son service le 19 avril sur son blog officiel. Ainsi, grâce au service AWS Blockchain Templates, il sera possible aux clients du géant de mettre en place rapidement un blockchain. Ces templates permettront de créer des versions des réseaux Ethereum ou Hyperledger Fabric. Cette dernière est d’ailleurs utilisée chez IBM, et utilisée par des agroalimentaires pour le traçage de leurs produits. « Certaines des personnes avec lesquelles je discute voient les blockchains comme le fondement d’un nouveau système monétaire et un moyen de faciliter les paiements internationaux. D’autres considèrent la blockchain comme un grand registre distribué et une…

La blockchain n’est pas une technologie uniquement destinée au fonctionnement des cryptomonnaies. C’est ce qu’a compris la société Carrefour qui a décidé de mettre en place un système de tracking de ses produits qui utilise le mécanisme de la blockchain pour fonctionner et assurer leur fiabilité. La blockchain est la technologie à l’origine des cryptomonnaies. Aujourd’hui, de plus en plus d’entreprises s’y intéressent pour la gestion de leurs données. En effet, cette technologie permet de détecter la moindre anomalie et rend ainsi les informations quasiment infalsifiables. Même le gouvernement s’est penché sur la question afin de sécuriser certaines transactions comme le transfert de titres financier. L’entreprise Carrefour a décidé elle aussi d’utiliser la blockchain pour assurer le suivi de ses produits. L’objectif est de permettre aux clients de tracer l’origine d’un produit d’un simple clic. Pour cela, un QR code est imprimé sur l’étiquette des aliments. Les consommateurs n’ont plus…

Send this to a friend