Lors d'une cérémonie organisée à Pékin, le gouvernement chinois a annoncé le lancement de sa plateforme NFT dès le 1er janvier 2023. Cette annonce peut surprendre puisque la Chine avait décidé en 2021 de bannir l'utilisation des cryptomonnaies qui sont souvent les monnaies utilisées pour acquérir ces jetons non fongibles.

La Chine développe une blockchain dédiée à ce projet

Grâce à ce nouveau site, 1,4 milliard de chinois auront la possibilité de vendre et d'acheter des NFT. La création de cette plateforme a été soutenue par le gouvernement chinois via le China Technology Exchange et l'Art Exhibitions China ainsi que par la société privée Huban Digital. Ces entités assureront également la gestion de la place de marché. Afin de fonctionner, une blockchain a été développée pour valider l'ensemble des transactions et générer les certificats numériques. Celle-ci a été baptisée « China Cultural Protection Chain » selon les informations du China Daily.

Pour l'Empire du Milieu, l'arrivée de cette nouvelle plateforme peut être considérée comme un net revirement. Les NFT y sont vus comme des objets numériques de collection. Certes, ils ne sont pas interdits, mais il est impossible de les acheter en cryptomonnaie, ni même être utilisées comme investissement spéculatif. Cela contraste avec l'Europe ou les États-Unis où ces fonctionnements sont considérés comme deux des fondements du marché des NFT.

Une plateforme NFT qui fonctionnera sans cryptomonnaie

En interdisant les transactions en cryptomonnaies il y a quelques années, il y avait peu de chance de voir l'arrivée d'une plateforme NFT dans le pays. Pire encore, il est interdit de miner du bitcoin en Chine, obligeant les mineurs à se tourner vers d'autres régions qui acceptent cette pratique. Toutefois, les autorités chinoises avaient annoncé au début de l'année 2022 qu'elles se penchaient sur le lancement d'une industrie NFT sans cryptomonnaie.

Alors que le pays avait lancé son yuan numérique, utilisé par 140 millions de chinois fin 2021 et étendu dans 4 nouvelles provinces en septembre 2022, il était possible que la monnaie numérique de banque centrale soit utilisée dans le cadre du projet. Plusieurs entreprises chinoises s'étaient d'ailleurs mises d'accord pour faire en sorte que la MNBC puisse être utilisée comme monnaie d'échange pour les jetons non fongibles. Néanmoins, pour l'heure, aucune information n’affirme ou n’infirme le fait que le yuan numérique pourra être utilisé sur cette nouvelle plateforme.

La « China Digital Asset Trading Platform » aura pour objectif de contenter les artistes numériques et les personnes souhaitant acquérir des NFT en Chine. En novembre 2022, un tribunal du pays avait reconnu les NFT comme des actifs numériques protégés par la loi, au même titre que des objets physiques achetés sur des plateformes de commerce en ligne. Avec cette annonce, les personnes qui posséderont des NFT devraient être rassurées quant à leur protection.