La BPC, banque centrale de Chine, a annoncé l’expansion géographique de sa mise en circulation du yuan numérique. Les résidants des provinces du Guangdong, Hebei, Jiangsu, et Sichuan vous pouvoir régler des achats ou des factures en utilisant la monnaie numérique du pays.

Depuis les premières mises en circulations du yuan numérique en 2020, la Chine n’a de cesse d’étendre son dispositif, censé être une phase de test grandeur nature, mais à son échelle. Dans n’importe quel autre pays, elle prendrait l’apparence d’une légalisation et d’un usage courant. Fin 2021, le gouvernement annonçait que 140 millions de chinois utilisaient régulièrement la MNBC. Le South China Morning Post évoque un rapport récent faisant état de 261 millions d’utilisateurs.

À l’occasion d’une prise de parole lors d’un salon à Suzhou, Fan Yifei, à la tête de la BPC, a déclaré que le nombre de transactions et de marchants utilisant la monnaie numérique était « en croissance constante ». En proposant le yuan numérique dans quatre provinces supplémentaires, c’est un taux d’adoption plus haut que le pays vise, à l’approche du prochain congrès du Parti communiste. Une nouvelle fois, le test consistera à donner de l’argent aux résidants sous forme de MNBC. En parallèle, les entreprises doivent être en mesure d’accepter les règlements en yuan numérique.

La Chine a aussi employé d’autres approches pour éprouver ce que Fan Yifei qualifie « d’infrastructure importante dans l’ère numérique ». Outre les prêts bancaires, avec plusieurs pays partenaires, et SWIFT, c’est une solution de paiements transfrontaliers qui a été développée. Elle permet des transferts de fonds instantanés. De quoi mettre le yuan (numérique) sous les projecteurs de la finance internationale. De plus, l'Empire du Milieu compte mettre en place un registre permanent des transactions réalisées.

Ce nouveau lancement est l’énième étape d’une longue liste de tests et de mise en circulation. Le pays n’a cependant pas encore donné de date de lancement officiel pour sa monnaie numérique de banque centrale. Une seule chose est sûre, le yuan numérique se rapproche chaque jour d'une légalisation.