« Les transactions en monnaie numérique et ses activités spéculatives ont perturbé l'ordre normal de l'économie et du système financier. Elles augmentent les risques de transferts d'actifs transfrontaliers illicites et d'activités illégales telles que le blanchiment d'argent », a averti la Banque populaire de Chine (PBOC) lors d’une réunion avec cinq banques publiques et Alipay. C’est face à ce constat que le 21 juin 2021 la PBOC a interdit aux acteurs du système financier chinois les transactions en cryptomonnaies.

« Chaque organisation doit identifier de manière détaillée les comptes liés aux échanges de cryptomonnaies et aux courtiers, et couper immédiatement les voies de paiement », a demandé la PBOC lors de la réunion. D’après la BBC, l’ordre fait suite à la fermeture de fermes de minage dans le pays. En 2020, 65% de la production de Bitcoin a été réalisée depuis la Chine.

Les banques présentes à la réunion ont immédiatement annoncé se plier aux exigences de la banque centrale chinoise. « Une fois découvertes, nous nous engageons à mettre fin aux transactions [ en cryptomonnaies ] et à les signaler à l'autorité compétente », a déclaré lundi la Banque industrielle et commerciale dans un communiqué rapporté par South China Morning Post.

Des responsables d’Alipay, de la Banque industrielle et commerciale, de la Banque agricole, de la Banque de construction, de la Banque industrielle de Fujian et de la Banque postale étaient présents à la réunion de la PBOC. Avec le service de Tencent WeChat Pay, Alipay, la filiale d’Ant Group qui est branche financière d’Alibaba, assure plus de 90% des paiements par téléphone.

Cette réticence chinoise aux monnaies numériques n’est pas nouvelle. Depuis 2013, l’utilisation du Bitcoin est interdite aux banques chinoises. Il y a un mois, l'Association bancaire chinoise et l'Association de paiement et de compensation ont émis un avertissement similaire à la PBOC qui avait de son côté déjà pris des décisions restrictives sur le Bitcoin. Néanmoins, ce qui s’applique aux monnaies virtuelles ne s’applique pas à la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) chinoise : le yuan numérique. À noter qu’une MNBC n’a de cryptomonnaie que le mode fonctionnement et n’est pas considérée comme telle.