tencent

Le géant chinois, Tencent lancera prochainement Xiaowei, son premier assistant vocal pour son service de messagerie, WeChat. Le petit milliard d’utilisateurs de la plateforme pourra désormais effectuer une simple recherche en questionnant. Tencent dévoile couramment de nouvelles fonctionnalités pour ses utilisateurs à l’instar des stories qui ont fait leur apparition sur WeChat. Toutefois, c’est un véritable défi que se lance la firme. La Chine est l’un des pays où coexistent des milliers de dialectes régionaux. Cependant, en tant que 7ème capitalisation mondiale, le géant chinois devrait être en mesure d’arriver à son but. Devançant Messenger de 200M d’utilisateurs, WeChat devrait à l’avenir devenir la première messagerie à incorporer un assistant vocal, même s’il est difficile de limiter à ce seul aspect. Surnommé Xiaowei l’assistant fera un lien direct avec pléthore de services signés Tencent mais aussi à des services externes tels que Meituan Dianping (ecommerce) ou Didi Chuxing (application pour commander un…

Moins d’une semaine après l’annonce de la filiale de paiement d’Alibaba, Alipay, d’activer des codes QR pour le métro hongkongais d’ici 2020. Son concurrent WeChat Pay, de la multinationale chinoise Tencent, a annoncé ce mercredi le lancement d’un programme similaire pour 2021. Ainsi à partir de la mi-2021, les voyageurs du métro de la ville d’Hong Kong, n’auront qu’à scanner leur code barre présent dans leur application de paiement, sur les bornes des tourniquets du métro pour y accéder. Hong Kong est devenu le terrain de jeu favori des géants chinois du portefeuille électronique.  Avec un marché de 740 millions de personnes, la Chine et Hong Kong offrent également un potentiel de croissance mirobolant. L’adoption du paiement par mobile n’en étant encore qu’à ses débuts. Pour preuve, dans une enquête menée par le Hong Kong Productivity Council, seul 30 % des personnes interrogées déclaraient avoir déjà payé avec des appareils…

Il s’agit certainement de l’une des sociétés, développant des produits liés aux nouvelles technologies, les plus importantes de Chine. Tencent, également à l’origine de WeChat, annonce la sortie de ses propres lunettes de soleil intelligentes. Cette paire ressemble en tout point aux lunettes Spectacles de Snapchat. Le modèle chinois se prénomme Weishi. Le média TheVerge précise que les lunettes disposent d’une caméra positionnée sur la face principale du produit, vous pourrez donc les utiliser pour enregistrer des vidéos. Sortie prévue le 11 novembre prochain.  Espérons pour le géant chinois que le développement de ses lunettes se passe mieux que celui de Snapchat. Effectivement, les lunettes Spectacles de Snap ont perdu 40 millions $ en paires invendues. Ça fait beaucoup et c’est aussi ce qui a entraîné la chute de l’action du réseau social, nous vous en parlions l’année dernière. Ce qui est paradoxal c’est que Tencent est le plus gros actionnaire de Snapchat. La société détient avec 17% du réseau social.  Tencent possède également une plateforme de diffusion de courtes vidéos qui se nomme…

C’est par l’intermédiaire d’un communiqué de presse officiel de la holding de Tencent, le T des BATX, que son conseil d’administration a annoncé l’entrée de sa division musique aux États-Unis. Plus exactement d’inscrire les parts de la société Tencent Music Entertainment Group (TME) à la bourse américaine et non plus celle de Hong Kong. Alors qu’est-ce que cela signifie concrètement derrière ses tractations financières ? Premièrement, une action concrète (de plus) que Tencent s’intéresse au marché occidental (Amérique et l’Europe par la voie de la première). Rappelons que Tencent est actuellement le plus gros acteur sur le marché des jeux vidéo en possédant des parts dans diverses sociétés majeures : Activision, Ubisoft, Epic Games (développeur du jeu à succès Fortnite) et récemment Bad Robot Games (filiale de la société éponyme de production créée par J.J Abrams). Mais le marché du gaming n’est pas le seul intérêt de Tencent. La société…

L’une des sociétés les plus valorisées au monde, Tencent, est en train de travailler avec le gouvernement chinois afin d’élaborer un laissez-passer électronique via son application WeChat. Il sera destiné aux chinois et leur permettra de voyager facilement à l’intérieur du pays entre Hong Kong, Macau, et la province méridionale du Guangdong. Cela fait plusieurs mois que les équipes de WeChat travaillent sur une dématérialisation de documents officiels. En décembre, le réseau social utilisé par plus d’un milliard de personnes a lancé un programme pilote à Guangzhou : WeChat ID. Il s’agit-là d’une approche visant à utiliser son compte sur le réseau comme carte d’identité. Avec la reconnaissance faciale, les chinois peuvent relier leur carte d’identité à leur profil personnel sur WeChat. Néanmoins cette première étape ne permet de déverrouiller que des fonctionnalités limitées. Pour relier totalement les deux éléments, il faudra se rendre dans un lieu pour scanner directement…

Le week-end dernier, les autorités chinoises ont révélé être capable de récupérer des messages supprimés de l’application WeChat. Cette révélation n’est pas surprenante, mais il est rare qu’un gouvernement ou une entreprise reconnaissance publiquement ce genre de fait. La révélation s’est faite samedi dernier sur les réseaux sociaux. Une commission anti-corruption de la province de Hefei a publié qu’elle avait « récupéré une série de conversation WeChat supprimées » dans le cadre d’une enquête. Dimanche le post a été supprimé, mais plusieurs personnes ont pu le voir et ainsi comprendre que Tencent malgré son déni, stocke les historiques de ses utilisateurs. L’entreprise a expliqué dans un communiqué « WeChat ne stocke pas d’historique de chat – ils sont stockés uniquement sur les téléphones et ordinateurs des utilisateurs. » Bien entendu, les détails techniques du stockage n’ont pas été fournis. On peut ainsi se demander si les messages sont bien cryptés…

C’est une quantité légèrement exagérée, mais c’est le constat que fait Tencent dans un rapport publié récemment. Dans son étude, le géant chinois déclare qu’il existe 300 000 professionnels de l’intelligence artificielle dans le monde, alors que la demande se porte à plusieurs millions d’emplois. L’étude menée par le Tencent Research Institute se nomme 2017 Global AI Talent White Paper. Elle situe plus précisément le nombre de « chercheurs et praticiens de l’intelligence artificielle » sur une fourchette entre 200 000 et 300 000 personnes. Ils travaillent dans des industries très variées, ou sont encore étudiants. Les formations spécialisées sur ce domaine ont d’ailleurs beaucoup de succès et l’on en compte de plus en plus. L’autre problème, est-ce que cette pénurie de main-d’oeuvre dans l’IA crée une forte augmentation des salaires. D’après le New York Times, avec quelques années d’expérience les professionnels peuvent avoir une paye située entre 300 000…

Send this to a friend