La Chine est le pays le plus avancé en matière de développement de monnaie numérique de banque centrale (MNBC). À ce jour, 140 millions de personnes utilisent le yuan numérique en Chine, pour un montant total dépensé de 62 milliards de yuans (soit 8,5 milliards d'euros), selon un haut responsable de la Banque centrale chinoise.

8,5 milliards d'euros déjà dépensés en yuan numérique

L'année 2021 a marqué un tournant pour le yuan numérique en Chine. Si le pays travaille depuis plusieurs années sur cette alternative aux cryptomonnaies, ce n'est qu'au cours des derniers mois que le yuan numérique s'est véritablement démocratisé, notamment grâce à la mise en place de distributeurs. Aujourd'hui, la Banque centrale chinoise estime que 140 millions de chinois utilisent le yuan numérique. L'ensemble des transactions effectuées (environ 8,5 milliard d'euros) permet à la Chine d'avoir une longueur d'avance sur le reste du monde en matière de développement de MNBC.

Depuis le printemps 2021, un nouveau programme a été activé pour étendre la portée de la MNBC. Li Bin, chef du bureau de politique de la People's Bank of China expliquait que : « la place financière de Shanghai, la province de Hainan à l'extrême sud, les villes centrales de Changsha et Xi'an, ainsi que les villes portuaires de Qingdao dans la province du Shandong et de Dalian dans la province du Liaoning ont été choisies pour tester le yuan numérique ». Cependant, malgré la multiplication des essais dans différentes régions de Chine, aucune feuille de route précise n'a été dévoilée par la Banque centrale chinoise.

La Chine prend de l'avance dans le domaine des MNBC

En effet, Mu Changchun, directeur général de l'institut de la monnaie numérique de la Banque populaire de Chine, a déclaré à l'occasion de la conférence « Fintech Week » de Hong Kong, qu'il n'y avait pas de date officielle pour le lancement de la monnaie numérique chinoise. Il a tout de même précisé qu'à ce jour, 1,55 million de commerçants acceptent des paiements en yuan numérique, notamment les services publics, les services de restauration, les transports, les commerces de détail et les services gouvernementaux. Preuve que le pays est de loin le plus avancé sur le sujet.

Le yuan numérique pourrait même se glisser dans le portemonnaie virtuel des visiteurs étrangers pour les Jeux Olympiques d’hiver de Pékin. À ce propos, Li Bo, adjoint au gouverneur de la Banque populaire de Chine déclarait récemment que : « pour les prochains Jeux olympiques d'hiver de Pékin, nous allons essayer de mettre le yuan numérique à la disposition non seulement des utilisateurs nationaux, mais aussi des athlètes internationaux et des visiteurs ». L'occasion rêvée pour la Chine de faire la démonstration de son avance technologique sur le reste du monde.