Lundi, la banque centrale de Chine, la People's Bank of China (PBOC) a annoncé une nouvelle expansion du programme pilote visant à mettre en circulation son yuan numérique. Cette monnaie numérique de banque centrale (MNBC) actuellement en phase de test remplacera in fine le yuan physique, minoritaire dans une société qui plébiscite les nombreuses applications de paiement qui s’offrent à elle.

« La place financière de Shanghai, la province de Hainan à l'extrême sud, les villes centrales de Changsha et Xi'an, ainsi que les villes portuaires de Qingdao dans la province du Shandong et de Dalian dans la province du Liaoning ont été choisies pour participer au programme », a déclaré Li Bin, chef du bureau de politique macroprudentielle de la PBOC.

Alors que 86% des banques centrales ont déclaré travailler à l’élaboration de leur MNBC, la Chine avance à pas de géant. Cette nouvelle annonce confirme sa volonté d’être le premier État à légaliser sa monnaie numérique. Il faut dire que le pays travaille depuis de nombreux mois à la conception et mise en circulation de sa DCEP (Digital Currency Electronic Payment), nom technique du yuan numérique.

Après avoir mis en place des distributeurs en début d’année, puis ouvert sa MNBC à de nouvelles régions, en plus de celles déjà existantes, voilà d’autres provinces et villes qui vont pouvoir utiliser cette devise. « Le champ d'application du pilote s'étend de manière ordonnée, tandis que ses scénarios d'utilisation augmentent progressivement. Le fonctionnement du système est stable. Il reste modeste en termes de population participante, de volume de transactions et de valeur » poursuit Li Bin.

En parallèle de ce développement intérieur, la Chine se tourne vers ses pays voisins. Ainsi, elle développe un système de paiement transfrontalier en yuan numérique, avec le soutien de la Banque des règlements internationaux. Avec les banques centrales de Thaïlande et de Hong Kong, il est question d’accélérer les transferts monétaires. L’Empire du Milieu a cependant de plus grands projets, notamment dans les échanges internationaux. Avec SWIFT, il a créé un système de paiement international, mais destiné aux MNBC. De quoi concurrencer le dollar, tout en offrant des avantages propres à la forme de sa devise : transfert instantané, pas d’intermédiaire, frais quasi inexistants.

La Chine conserve et amplifie l’avance de son yuan numérique sur les autres pays. Cependant, aucune feuille de route n’a été présentée, mais l’on pourrait s’attendre à un lancement officiel au cours de l’année prochaine.