En 2022 se tiendront les Jeux olympiques d’hiver à Pékin. La banque centrale chinoise travaillerait sur une solution permettant aux personnes venues de l’étranger d’utiliser sa monnaie numérique de banque centrale : le yuan numérique. Une approche qui lui permettrait d’effectuer un tout premier essai avec des utilisateurs internationaux.

« Pour les prochains Jeux olympiques d'hiver de Pékin, nous allons essayer de mettre le yuan numérique à la disposition non seulement des utilisateurs nationaux, mais aussi des athlètes internationaux et des visiteurs » détaille Li Bo, adjoint au gouverneur de la Banque populaire de Chine, lors d’une conférence animée par CNBC. Il ne précise cependant pas quels seront les applications ou services compatibles ni une plateforme sera spécifiquement créée pour l’occasion.

Dans l’Empire du Milieu, les paiements dématérialisés poussent peu à peu les autorités à trouver une autre solution pour l’argent liquide. La DCEP (nom donné au yuan numérique) doit offrir aux banques, aux commerçants, et aux utilisateurs une solution de repli permettant également à la Chine de suivre l’ensemble des transactions. Depuis plusieurs mois, les projets et tests s’accélèrent, entre plateforme de transferts transfrontaliers, et nouvelles villes pilotes. Aucune date ni feuille de route n’ont été révélées, mais le socle technologique sur lequel repose la MNBC se renforce à chaque extension.

Li Bo a aussi tenu à rassurer les américains, puisqu’il ajoute que le rôle du yuan numérique n’est pas de remplacer la dominance du dollar sur la scène internationale. Le représentant de la banque centrale chinoise insiste sur la priorité à un usage domestique. « En ce qui concerne l'internationalisation du yuan, nous avons dit à plusieurs reprises qu'il s'agit d'un processus naturel et que notre objectif n'est pas de remplacer le dollar américain ou toute autre devise internationale. (…) Je pense que notre objectif est de permettre au marché de choisir et de faciliter le commerce et les investissements internationaux », assure-t-il.