Valentin Blanchot

Co-fondateur de Siècle Digital, j'occupe mes journées à écrire et imaginer ce que sera l'univers numérique de demain.

Une équipe de chercheurs travaillant chez Nvidia a élaboré un programme capable de créer des visages qui n’existent pas. Pour cela, il s’inspire de plusieurs personnes réelles, pour ensuite créer un portrait très réaliste, mais artificiel. Les chercheurs ont publié leurs travaux sur Arvix et détaillent la façon dont ils ont construit leur système. En mélangeant les images de portraits, leur IA a été en mesure d’en générer un nouveau. Les caractéristiques des visages créés sont assez impressionnantes car ils sont renseignés en amont comme importants. Dans un précédent travail, les chercheurs généraient deux portraits différents, mais avec un rendu loin d’être naturel. Tantôt les oreilles disparaissaient, tantôt la couleur du vêtement changeait. La technique employée est la même que pour la duplication d’un style créatif. Lorsque vous utilisez un logiciel ou une application pour transformer votre photo en une peinture de Van Gogh ou Monet, c’est la même approche…

L’avènement du numérique a poussé les entreprises à intégrer plus de technologies. C’est ainsi que les collaborateurs sont confrontés à de nouveaux outils, et surtout de nouveaux usages. Si l’expérience client est déjà bien intégrée par le marketing, la DSI de son côté doit penser à l’expérience collaborateur. En des termes un peu plus barbares, on juxtapose la Customer Experience (CX) et l’Employee Experience (EX). Un des rôles des équipes IT dans l’entreprise aujourd’hui, est de veiller à ce que leurs collègues puissent travailler dans les meilleures conditions possibles. Offrir la meilleure EX possible, c’est prendre en compte tout ce que peut vivre une personne pour mener à bien ses missions. À l’heure où les transformations digitales sont en cours, rien de plus handicapant que d’avoir des collaborateurs ralentis par des services ramollis. Surtout que d’après Forrester, dans 45% des cas, les utilisateurs essaient de résoudre les incidents par eux-mêmes.…

Facebook tente de nouvelles expériences en continu. La dernière en date : une liste de personnes vérifiées auxquelles les utilisateurs peuvent s’abonner. Il s’agit d’une approche assez spéciale pour le réseau social qui ne tente plus de vous connecter avec vos amis, mais des profils reconnus. Facebook semble avoir un pic social et sa croissance, la société la trouvera dans les pays émergents et en développement numérique. Pour ce qui est de sa masse d’utilisateurs actuelle, il faut trouver de nouveaux moyens de compléter leur expérience, ou leur fil d’actualité. C’est dans ce but que Facebook propose de suivre des comptes vérifiés. Les personnes proposées ne sont pas des influenceurs, mais plutôt des personnalités. Le carrousel me suggère, par exemple, de m’abonner à Bret Taylor, ancien CTO de Facebook, est aujourd’hui président de Salesforce. S’en suit le CEO de Netflix, Reed Hastings, Kevin Rose, ou encore Blake Ross, cofondateur de…

À Tokyo, Netflix a annoncé l’arrivée de nouveaux animés japonais sur sa plateforme. Parmi ces nouveaux titres, la mythique série Evangelion (Neon Genesis Evangelion) va faire son entrée dans le portefeuille de manga déjà bien étoffé. Les épisodes seront accessibles dès le printemps 2019. Longtemps après Goldorak, Evangelion avait relancé la popularité des animés de mecha. En France, sa première apparition a eu lieu sur Canal+ entre 1998 et 1999. Cette diffusion a suivi les premières publications chez Glénat en 1998. Par la suite, le grand public découvrira Gundam Wing sur M6, en 2002. Pour accompagner la série, Netflix a également prévu des films autour Evangelion : The End of Evangelion et Evangelion: Death (True)². Loin de mon engouement nostalgique, il est intéressant de noter les expansions de Netflix vers la culture manga. Malgré quelques ratés, la plateforme propose de vielles séries avec un bon vieux format 4:3. C’est le…

Pour présenter son modèle ES, le constructeur Lexus s’est rapproché des sociétés IBM (Watson), THE&PARTNERSHIP, et Visual Voice. À la direction, ce n’est autre que Kevin Macdonald, réalisateur du biopic Whitney, ou encore du Dernier Roi d’Écosse. Pour proposer son script via Watson, l’intelligence artificielle créée par Visual Voice a été nourrie de nombreuses publicités. Pas uniquement des spots mettant en avant des voitures. Les équipes ont également intégré des annonces de marques de luxe. Le rendu final ressemble à un spot de voiture haut de gamme, mais vous noterez quelques subtilités. Afin de vous apporter quelques références, la personne asiatique dans la publicité est un takumi. Ce sont des maitres-artisans travaillant au sein de Lexus. Sur les 7 700 travailleurs du site de Miyata au Japon, ils ne sont que 19. Leurs cinq sens sont aiguisés afin de déceler les moindres défauts qu’une machine n’aurait pas été en mesure…

La plateforme de vidéo Vimeo s’est associée à l’entreprise Looking Glass pour proposer une nouvelle expérience sur son site. En effet, il est désormais possible de consulter librement des vidéos holographiques. Seule condition, il vous faut posséder un écran adapté à ce type de contenu, vendu pour 499 dollars sur le site du partenaire. Cette nouvelle devrait placer Vimeo comme avant-gardiste pour ce type contenus. Pourtant, beaucoup de ses concurrents s’engouffrent dans la réalité virtuelle, ou les vidéos à 360°. Aller là où il n’y a pas de concurrence, en gardant son approche tournée vers les arts numériques, je pense que c’est une bonne idée. L’expérience est totalement nouvelle et permettra aux créatifs de se partager leurs hologrammes. Basée à Brooklyn, Looking Glass propose un affichage avec une belle profondeur, et qui n’est pas d’une forme pyramidale. Ainsi, il peut être installé dans différents cadres ou dans différentes situations. Il…

Lorsqu’on gère un blog ou un média, il y a une problématique qui revient constamment : comment optimiser sa monétisation ? Trouver un business model intelligent, ou simplement essayer de rentabiliser ses frais d’hébergement et de gestion du site peut s’avérer complexe. Selon sa taille, son format, ou encore sa cible, toutes les approches sont bonnes à prendre et à tester. Cependant, il en est une sur laquelle tous les éditeurs se retrouvent : la publicité display. C’est le tout premier socle vers lequel on se tourne lorsqu’on démarre une activité de publication. Alors que Google Adsense s’impose la plupart du temps comme la seule solution accessible aux petits et moyens éditeurs, The Moneytizer donne accès à l’ensemble du monde programmatique normalement réservé aux plus grands sites. La société offre une solution très complète, simple à utiliser, et surtout ouverte à tous. Depuis sa plateforme, The Moneytizer vous connecte à…

Send this to a friend