Internet - Page 2 of 5 : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Internet

Le site Wiki Prank va devenir votre nouvel allié pour faire une blague à vos amis. Wikiprank est un site avec lequel il est possible de piéger vos amis en leur envoyant un faux article Wikipédia. Comme sur la photo ci-dessus où le mot « drugs » a été remplacé par « love ». Wikiprank s’inspire d’un mouvement lié de près aux réseaux sociaux : les Pranks. Ce phénomène arrivé en 2012 aux Etats-Unis a connu une apogée fulgurante en 2017 sur Youtube. Il est donc possible de voir des « pregnants pranks », des « dead boyfriend/girlfriend pranks », ou encore des garçons qui s’amusent à faire croire à leurs petites copines qu’ils les ont trompés. Souvent controversées, ces blagues sont filmées et misent en ligne pour créer le buzz. À l’inverse, Wikiprank vous vient en aide pour faire croire à vos amis que votre blague est une pure vérité. Dès lors, vous n’avez plus qu’à remplacer le…

C’est officiel, les habitants des USA devraient être les premiers à voir la mention « 5G » s’afficher sur leur téléphone, et c’est le média PhoneScoop qui a relayé l’information. Lors d’une conférence téléphonique, John Donovan, PDG de AT&T, a affirmé que sa compagnie commencerait à commercialiser son réseau 5G dans les prochaines semaines. AT&T prend une longueur d’avance sur son principal concurrent En lançant prochainement son nouveau réseau mobile, AT&T prend un sacré coup d’avance sur son concurrent principal dans le domaine de la télécommunication, Verizon. L’autre géant américain des services mobiles avait annoncé qu’il installerait un réseau 5G dès début octobre à Houston, Los Angeles, Sacramento et Indianopolis. Pourtant, rien n’a été mis en place actuellement. A contrario, en annonçant le lancement de son réseau d’ici quelques semaines, John Donovan tient son engagement de proposer la 5G avant la fin de l’année 2018. Les performances précises de la…

Le Web est fragile. Des milliers de sites voient le jour et disparaissent chaque jour. Wikipédia, avec l’aide du projet Internet Archive a pu récupérer 9 millions de « liens brisés » et aider à résoudre le problème des pages web qui se perdent dans le néant d’internet. Objectif : constituer une base de connaissances massive. Le média TechCrunch nous explique que l’initiateur de ce projet s’appelle Maximilian Doerr. Il est l’un des contributeurs au projet. Il a imaginé un programme appelé Internet Archive Bot (IABot). Ce Bot a pour objectif d’identifier les liens cassés. Ces liens, vous les connaissez, il s’agit de ce qui renvoie vers une « erreur 404 » ou vers une « page non trouvée ». Une fois dénichés, ces liens sont rattachés à la page correspondante grâce à l’action de l’IABot. Le bot trouve lui-même la page correspondante pour créer une passerelle vers celle-ci. Cela permet de préserver le contenu même…

Avis aux nostalgiques des années 90. Vous vous souvenez de ce mois d’août 1995 ? Ces files d’attente à n’en plus finir dans les magasins pour se munir du Graal ultime donnant accès à « l’informatique simplifié ». Cet engouement était comparable à la sortie d’un nouvel iPhone pour les plus jeunes d’entre vous. On parle comme vous l’avez compris du fameux OS de Microsoft : Windows 95. Beaucoup ont eu un PC fonctionnant sous ce système d’exploitation. Rappelez-vous, le démineur, Paint, sans oublier les fameux écrans bleus … Du bonheur ! Ce bonheur ne durera malheureusement qu’un temps, puisqu’en 2001 Microsoft annonce l’arrêt définitif de cet OS pour laisser place à un autre monstre dans ce domaine, Windows 98 suivi de Windows Me et le célèbre Windows XP. Et si tout ça n’étaient pas seulement de simples souvenirs, si vous pouviez retourner explorer Windows 95, un développeur a fait…

Le plus petit des géants des médias sociaux, Snapchat, vient d’annoncer le lancement d’une PMP (Partner Private Marketplace) afin que les annonceurs puissent acheter directement de la publicité et les éditeurs puissent la vendre directement aux marques sur les contenus publiés dans Discover. Ce nouvel outil permettra de réserver de l’espace publicitaire dans des éditions spécifiques de la section Discover de Snapchat, qui présente des contenus créés par de grands médias aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Allemagne. De plus, début août, Snap déploiera cette nouvelle offre en France. Les annonceurs auront ainsi accès à Cosmo, VICE et Vogue Paris. La nouvelle plateforme publicitaire tend à donner aux annonceurs un plus grand contrôle sur l’emplacement de leurs annonces et le type d’audience qu’ils souhaitent cibler, tout en offrant un achat automatisé de display. Les marques pouvaient déjà acheter l’inventaire des contenus Discover avant cette mis à jour, mais c’était complexe,…

Après les drones solaires, ce serait finalement à un satellite Facebook que la mission de fournir un accès Internet dans des régions éloignées du monde serait confiée. Selon Wired, plusieurs discussions sur le sujet auraient été menées avec la Federal Communications Commission (FCC) aux États-Unis. Alors que Google s’est orienté vers le déploiement de ses ballons Loon au Kenya, Facebook aurait troqué ses drones fonctionnant à l’énergie solaire contre un projet regroupant des satellites en orbite basse. Mais quel est l’objectif d’une telle démarche ? À vrai dire, l’exploitation de satellites par Facebook permettrait au réseau social de continuer à se développer significativement en s’imposant sur de nouveaux territoires. En effet, alors que le marché est presque assuré dans les pays développés, les acteurs américains issus de la tech ont encore une belle marge de progression en Afrique par exemple, car Internet y est difficile d’accès en dehors des grandes agglomérations.…

Le gouvernement indien a adopté « les règles les plus strictes au monde » en matière de neutralité du net. Le ministère des télécommunications a décidé de contraindre les fournisseurs d’accès à Internet à interdire toute forme de « discrimination ou d’interférence » dans le traitement des contenus en ligne. En Inde, les fournisseurs d’accès Internet n’ont donc plus le droit de bloquer, de ralentir, de dégrader ou au contraire d’accélérer la connexion en fonction du contenu. Avec cette décision, l’exécutif suit les recommandations de l’Autorité de régulation des télécoms indienne (TRAI) qui s’était prononcée, en novembre 2017, pour une garantie de la neutralité du net face à la volonté de certains acteurs de remettre en cause ce principe. La bataille entre défenseurs et opposants à la neutralité du net, a commencé en Inde lorsque Facebook a lancé son programme Free Basics. Le réseau social souhaitait proposer un accès gratuit à son site…