Emilie Boisbouvier

Etudiante à l'INSEEC, passionnée par le social média et la com digitale, je crois dur comme fer que Non ce n'était pas mieux avant ! #SharingIsCaring

Une population vieillissante En France, le nombre de seniors ne cesse de croître. Entendons par là toute personne ayant un âge au dessus de 50 ans. En 2016, l’INSEE recensait 25 millions de personnes soit 1/3 de la population française. Même si la fourchette est un peu grossière, cela donne un aperçu du potentiel du marché qu’il représentent. Parallèlement à cela, le quotidien de la population se modernise avec toutes les innovations disruptives qui voient le jour chaque année : nouveaux smartphones, nouveaux outils de domotique, objets connectés en tout genre… autant de dispositifs qui font prendre un virage 360 à notre quotidien. Évidemment, qui dit disruption dit adaptation, et certaines tranches de la population sont plus enclines au changement. Toutefois, avec le vieillissement de la population, il faut pouvoir réussir à maintenir la dynamique d’innovation tout en restant inclusif et sans laisser pour compte ceux qui ont plus de…

Vous l’aurez sans doute remarqué, les startups s’attaquent à l’industrie du « Food ». Entre Foodora, Delivroo, Fritchi, Foodette, La Boîte du fromager, MyVitiBox et autres, on ne sait plus où donner de la tête ni du palais. Faire la popotte est donc définitivement terminé ? On a assisté à une première révolution dans le business de l’alimentaire avec la plateformisation de la restauration : si tu ne viens pas au restaurant, le restaurant ira à toi. Avec des startups comme Foodora ou Delivroo qui ont su être à l’écoute du marché au bon moment, on peut assister à une translation du client de restaurant à un consommateur de restaurant. La relation entre le client et le restaurateur s’effrite puisqu’il n’y a pas de réel SAV et qu’un intermédiaire se place entre la cuisine et notre assiette : la plateforme. Aujourd’hui, on assiste à une troisième révolution dans cet univers qui prend un chemin…

Ces dernières années, l’intelligence artificielle a progressé à pas de géant. Entre les services de bots qui explosent, les nouveaux robots et les voitures indépendantes, on ne sait plus quels domaines n’en bénéficient pas. L’art et la littérature ont même été confrontés à cette nouvelle méthode de création, avec plusieurs essais, certains concluants et d’autres plus insolites. Que les romanciers ne s’affolent pas, la fin des auteurs n’est pas pour tout de suite ! Max Deutsch, un anglais inconditionnel d’Harry Potter et compétent dans le domaine informatique a essayé de faire écrire la suite de la saga à l’intelligence artificielle qu’il a fabriquée. Si l’idée est rigolote, le résultat l’est davantage. L’intéressé nous explique la méthode utilisée : « J’ai fait lire à un ordinateur avec le Long Short Term Memory (LSTM), un réseau de neurones récurrents artificiels (un puissant ensemble d’algorithmes), les quatre premiers tomes de la saga Harry Potter. Après, je lui…

Après avoir introduit il y a quelques mois les « Réactions » sur les bouton d’action ( « J’adore », « Haha », « Wouah », « Triste » ou encore « Grr »), Facebook a décidé de partager un nouvel emoji : Thankful (se traduisant par « reconnaissant »). Cette nouvelle icône n’est pas anodine, Facebook avait prévu de la mettre en ligne le jour de la fête des mères, le 29 mai prochain. L’effet de surprise est rapidement tombé à l’eau puisqu’un certain internaute rodé en HTML a inspecté le code du réseau social et y a trouvé une anomalie. Alors interpellée, la marque n’a pas su nier la chose et a confirmé l’existence de ce futur emoji tendresse. Facebook testing ‘Thankful’ (flower emoji) reaction? ‘Yay’ and ‘Confused’ are no more. Source: Facebook page source) pic.twitter.com/32MmoJWHtF — Sreedev Sharma (@sreedevsharma) 5 mai 2016 L’idée est mignonne mais je ne pense pas que cela sera réellement pertinent ; en effet, l’emoji ne sera…

Vous l’aurez sûrement remarqué,  depuis quelques jours l’Apple Store a tourné au vert et lance une opération spéciale « Apps pour la Planète ». Déjà sensibilisé aux problématiques environnementales comme annoncé lors de la dernière conférence avec l’introduction de Liam – le robot capable de recycler les produits obsolètes, Apple continue à avancer dans sa prise de position pour une préservation de la Planète Bleue. Ainsi, jusqu’au 24 avril, l’Apple Store propose des applications dont les bénéfices (applications payantes et achats intégrés) seront reversés à WWF. Nous pouvons y trouver nos apps favorites comme Candy Crush ou Angry Bird mais également des « contenus exclusifs pour la Planète » tels que Peak , une application d’entraînement cérébral développée par Brainbow Limited ou encore Yoga Studio développée par Gaiam, INC. Un petit laïus environnemental est également écrit sur chaque thématique proposée, voir ci-dessous.       Greenwashing ou réelle préoccupation ? Si nous devions donner notre avis sur la…

Oyez Oyez, de nouvelles informations sur le nouvel iPhone 7 auraient fuité… Récemment, le site Nowhereesle a publié des photographies de ce qui serait le châssis du nouveau produit Apple. Bien que la pseudo photo fuitée ne soit pas extrêmement détaillée, la vague d’engouement pour l’iPhone 7 suffit à être ranimée. Coup de com de la part d’Apple ou bien réelle info ? Apple est une entreprise habituée depuis quelques années à voir des fuites précédant la présentation de ses nouveaux produits. À l’heure où l’innovation est un principe moteur de notre système, les marques se doivent de toujours garder un temps d’avance sur la concurrence. Se pourrait-il alors qu’Apple ait mis en scène cette fuite dans le but de voler la vedette à Samsung et son nouveau Galaxy S7 sorti il y a quelques jours ? Néanmoins, le pari (volontaire ou non) est réussi : entre les informations qui…

Nous sommes peut-être plus d’un à penser qu’Internet est au-dessus des gouvernements. Il y a quelques jours, le gouvernement français nous a donné raison en utilisant le référencement payant pour contrer les sites anti-IVG. La lutte contre l’avortement existe depuis bien longtemps ; si elle se manifestait surtout dans la rue ou autour des sites concernés, elle est à présent active sur le net via des sites tels que www.droitdenaitre.com pour n’en citer qu’un. Dans un pays où l’accès à l’information objective est un pilier du principe de liberté, il est important que chacun puisse disposer d’éléments permettant d’orienter son jugement. Or, le réflex de chercher sur internet une réponse à la moindre interrogation implique qu’internet doit se vouloir impartial. Pour contrer cette montée en flèche des sites anti IVG, la ministre de la santé a voulu mettre en place une action coup de poing qui permettrait de faire remonter…

Send this to a friend