objets connectés Technologie

Panda, des yeux dans les oreilles

Fin de semaine dernière se tenait à Paris ce qui se veut comme le CES français, le lieu de rencontre de la technologie et de l’innovation : Vivatech.

Organisé par Publicis et les Echos, l’événement a réuni 60K visiteurs en 3 jours, de quoi en faire pâlir la Silicon Valley ! Lors des 3 jours, vous avez pu découvrir Pepper, Sea Bubbles et autres projets déjà médiatisés. Mais c’était également l’occasion de découvrir de plus jeunes startup, plus discrètes mais tout autant talentueuses. Une a particulièrement retenue mon attention, Panda.

Le concept

Panda est le premier assistant virtuel pour les personnes mal voyantes. À l’instar du Jarvis de Tony Stark, Panda est un assistant numérique qui permet aux personnes mal voyantes de vivre normalement sans être sans cesse confrontées au gap qui s’installe entre la société et elles.

Panda prend la forme d’un casque audio et doit être utilisé avec un simple smartphone. Grâce au système de Panda Guide, les personnes mal voyantes sont accompagnées quand elles le souhaitent, peuvent être guidées à la demande et peuvent alors être autonomes sur davantage d’actions (commander un taxi par exemple).

La genèse

Puisqu’il est difficile de comprendre les handicaps de chacun sans les vivre, Arnaud Lenglet a décidé de vivre une semaine avec des lunettes et un bandeau sur les yeux, afin de mieux appréhender les difficultés auxquelles les personnes mal voyantes sont confrontées quotidiennement. Et il ne le cache pas, c’était une réelle épreuve. S’habiller, ramasser un objet tombé ou encore faire les courses sont des tâches répétitives qui peuvent vite créer un sentiment d’exclusion.

Et après ?

Panda est parvenu à récolter 30K€ en levée de fonds. Finaliste du concours des Prix EDFPulse, l’incubateur de startup d’EDF, celle-ci a défendu son projet lors de sessions de « speed dating » à Vivatech.

Les votes pour sélectionner sa startup coup de coeur sont ouverts et accessibles à tous, n’hésitez pas à jeter un coup d’oeil à celles et ceux qui participent activement à un avenir durable. La très jolie tournure « Panda, des yeux dans les oreilles » devrait en conquérir plus d’un.

Send this to a friend