Les courses de drônes sont de plus en plus fréquentes sur la toile, notamment sur Youtube qui diffuse les vidéos de courses plus ou moins officielles telles celles de la Drone Racing League qui se déroulent à chaque fois dans des endroits différents et insolites (une usine désaffectée à NY, le Sunlife stadium à Miami).

Après le sport, c’est l’art qui goûte aux joies des petits engins téléguidés : au mont Fuji, un ballet de drones a été organisé après le succès d’une chorégraphie précédemment créée en Allemagne.

Dans un décor idyllique au pied du mont Fuji, les engins sont accompagnés de musique traditionnelle japonaise repensée pour notre époque. Une armée de robots équipés de LED et beaucoup de poésie pour cette composition artistique nippone.

Les drones seraient-ils les feux d’artifice 2.0 ?