Éléonore Lefaix

Plus besoin d’aller sur le site ou l’application Oui.sncf ! La SNCF et Facebook s’associe pour permettre aux voyageurs de réserver et payer leurs billets directement via Facebook Messenger. Dans un communiqué paru ce 20 mars, les deux entreprises annoncent le développement de leur partenariat de longue date. L’objectif étant pour la SNCF « d’accélérer sa présence sur mobile avec une expérience client enrichie grâce au conversationnel » en proposant « plus d’instantanéité, de réactivité et de simplicité à nos clients.  » Avec quasiment 50 000 utilisateurs mensuels, cette annonce est importante pour la SNCF. Grâce au langage naturel, les internautes peuvent faire leurs recherches en quelques clics. Pour payer directement via Facebook Messenger, il faut cependant être connecté à son compte client et avoir une carte de paiement enregistrée. Cette possibilité n’est pas nouvelle. Depuis 2017, les clients TGVmax peuvent réaliser l’ensemble de leur réservation via OUIbot. Les deux entreprises précisent qu’ils…

C’est parti ! Netflix vient de dévoiler sa prochaine série interactive, intitulée You vs Wild et dans laquelle on retrouvera Bear Grylls. Connu pour être un aventurier incontournable notamment via son émission Man vs Wild, son destin sera entre nos mains dès le 10 avril et dans huit épisodes. Après le succès de Bandersnatch, un épisode inédit de la série Black Mirror dans lequel on décide des aventures de Stefan Butler, cette annonce n’est pas si étonnante ! Il y a quelques jours, Todd Yellin, vice-président de l’innovation produit chez Netflix a annoncé que d’ici les deux prochaines années, il y aurait davantage de contenus à la Bandersnatch sur la plateforme de streaming. Netflix mise sur le contenu interactif Dans un premier teaser publié le 18 mars, Netflix met en avant de manière indirecte Bear Grylls. Le spot présente une recherche sur un moteur de recherche similaire à Google, dans…

Épisode 3 de l’affaire Apple vs Spotify. Le géant du streaming suédois a annoncé il y a quelques jours déposer une plainte auprès de la Commission Européenne contre Apple pour abus de position dominante. La firme à la pomme s’est dite surprise de certaines accusations et n’a pas hésité à répondre à Spotify, en oubliant cependant de parler des avantages d’Apple Music, service concurrent à Spotify. Suite à cette réponse, la société dirigée par Daniel Ek a décidé de réagir comme le rapporte Variety. Un représentant de l’entreprise a ainsi déclaré « toutes les entreprises avec un monopole feront croire qu’elles n’ont rien fait de mal et se défendront en disant qu’elles ont à cœur les intérêts des concurrents et des consommateurs. Ainsi, la réponse d’Apple à notre plainte devant la Commission européenne n’est pas nouvelle et est tout à fait conforme à nos attentes. Nous avons déposé notre plainte…

Le verdict est tombé. Apple va devoir s’acquitter de la somme de 31 milliards de dollars pour avoir violé trois brevets Qualcomm, soit 1,4 dollars par iPhone en infraction, comme le rapporte CNET. Un montant qui correspond aux dommages et intérêts demandés par la firme.Cette décision annoncée par un tribunal américain fait suite aux violations de brevets liées à l’iPhone 7,8 et X. Ce procès donne ainsi raison à Qualcomm. La guerre Apple/Qualcomm devrait se terminer en avril La bataille entre les deux entreprises est colossale et remonte à plusieurs années à présent. Qualcomm était fournisseur d’Apple durant plusieurs années. Mais la collaboration a pris fin lorsque Apple a porté plainte contre la firme. Depuis les plaintes ne cessent de tomber. En début d’année, un tribunal allemand a rejeté la plainte de Qualcomm contre Apple concernant le vol de secrets commerciaux. Qualcomm a cependant remporté une petite victoire lorsque le…

45 secondes. C’est le temps nécessaire à Apple pour vanter les mérites de l’iPhone et notamment la protection des données. Depuis plusieurs années maintenant, la firme à la pomme mise sur des arguments de vente comme la confidentialité et la protection de la vie privée. Apple renouvelle son discours avec ce spot publicitaire. Dès le début Apple rentre dans le sujet avec « la vie privée est importante.» S’enchaîne ensuite différents plans mettant en avant des panneaux du genre « propriété privée », « défense d’entrer » ou encore des portes qui se ferment, des discussions qui se stoppent quand une inconnue arrive ou encore des cadenas qui se ferment. Des plans simples, du quotidien, parfois drôles qui ont pour simple objectif de rappeler l’importance de la vie privée. Apple présente un joli spot qui ne fait pas oublier le bug FaceTime… Pour conclure, Apple écrit « vie privée, c’est l’iPhone. » Un message qui…

Le 13 mars dernier, Spotify annonçait avoir déposé une plainte contre Apple auprès de la Commission Européenne pour abus de position dominante. Dans un article de blog, Daniel EK, cofondateur et PDG de Spotify explique « ces dernières années, Apple a introduit dans l’App Store des règles qui limitent délibérément le choix et étouffent l’innovation au détriment de l’expérience utilisateur, agissant essentiellement à la fois comme joueur et comme arbitre pour désavantager délibérément les autres développeurs d’applications. » Spotify accuse ainsi Apple de concurrence déloyale et espère que la Commission Européenne se placera du côté du géant suédois et plus largement de l’ensemble des applications. Apple a trop d’avantages Daniel EK précise « Apple est à la fois propriétaire de la plate-forme iOS et de l’App Store – et concurrent de services tels que Spotify. » Il ajoute que la firme à la pomme demande à Spotify et autres services…

Est-ce que Facebook réussira à sortir la tête de l’eau ? C’est une question bête, mais que l’on se pose depuis mi-2018. En effet, à travers un communiqué, Mark Zuckerberg a annoncé le départ de Chris Cox, le directeur produit de l’entreprise et employé chez Facebook depuis 13 ans, ainsi que celui de Chris Daniels, vice-président de WhatsApp. Deux départs importants et qui ne seront pas sans conséquence pour l’entreprise. Malgré un communiqué bien rédigé et qui insiste sur les points positifs des collaborations, les départs semblent volontaires et soulignent un certain désaccord avec la politique récente de Facebook. Zuckerberg précise « Chris Cox discute avec moi depuis quelques années de son désir de faire autre chose. » Pour Chris Daniels il précise « j’ai vraiment apprécié travailler avec Chris et je suis sûr qu’il fera un excellent travail peu importe sa décision. » Zuckerberg en profite pour annoncer le…

Send this to a friend