Auteur

Éléonore Lefaix

Après avoir tenté de créer des partenariats avec BMW ou Mercedes-Benz, pour développer un véhicule tout électrique et entièrement autonome, c’est finalement avec Volkswagen qu’Apple a réussi à s’entendre, rapport le New York Times. Partenaire de second choix, il s’agit de la seule entreprise à avoir accepté les conditions d’Apple, notamment sur le contrôle des données et de la conception globale du véhicule. Les deux entreprises vont ainsi transformer les vans T6 Transporter de la marque allemande pour créer des navettes autonomes pour les employés Apple. Volkswagen s’occupera de la partie matériel des vans et Apple de la partie technologique avec notamment la création du tableau de bord, de la batterie électrique ou encore des capteurs. Avec ce partenariat Apple semble s’éloigner de son rêve de construction en interne de véhicules autonomes. L’année dernière la division automobile de la firme à la pomme connue sous le nom de « Project…

En avril, Fortnite a rapporté près de 300 millions de dollars

En avril, Fortnite a rapporté 296 millions de dollars que le…

Apple permet de télécharger les données dont l'entreprise dispose

Ce qui devait arriver, arriva … La « théorie du complot », comme quoi les appareils connectés s’immiscent dans notre vie privée, et même pire pourraient entendre ce qu’on dit et l’enregistrer, s’avère (probablement) réelle. C’est en tout cas ce qui est arrivé à un couple de Portland, avec l’assistant vocal d’Amazon comme l’a rapporté Kiro7. Il y a environ deux semaines, le couple a reçu un appel d’une des employés du mari, leur disant de « débrancher vos appareils dotés d’Alexa, vous êtes piratés. » On pourrait croire à une farce ou à un article « putaclic », mais malheureusement ceci est bien vrai. L’employé en question avait reçu des fichiers audio sur lesquels étaient enregistrés des conversations du couple. Elle a ainsi pu leur expliquer « vous êtes assis là, à parler de parquet ». La réaction du couple est sans précédent, ils débranchent tous leurs appareils Amazon. Le…

Twitter Mac
Uber mise sur la France pour le développement de ses taxis volants

20 millions d’euros, c’est l’investissement qu’Uber va faire sur cinq…

En novembre dernier, Amazon introduisait progressivement une nouvelle fonctionnalité : Amazon Map Tracker. Cette dernière donne accès à une carte en temps réel qui permet à l’utilisateur de suivre la livraison de son colis, un peu comme lorsqu’on attend son Uber. Aujourd’hui la fonctionnalité est disponible pour toutes les livraisons Amazon aux États-unis. Il est uniquement possible de suivre les colis livrés par le propre réseau logistique d’Amazon et non ceux livrés par UPS (qui propose déjà ce service) ou FedEX. Un porte parole de l’entreprise a confié au CNET, « La fonctionnalité Amazon Map Tracking est une autre innovation de livraison sur laquelle nous travaillons pour améliorer la commodité pour nos clients et leur fournir une plus grande visibilité sur leurs livraisons. » Alors que cette fonctionnalité s’avère « pratique » pour les impatients, elle permet également de s’organiser plus facilement, car il est possible de voir le nombre…

Google Maps vous laisse modifier votre icone de navigation

Google Maps vient de dévoiler une petite mise à jour,…

Un Tupperware intelligent qui grâce à Alexa vous informe quand vos aliments ne sont plus bons

No Man’s Sky, le jeu d’exploration lancé il y a un peu plus de deux ans recevra le 24 juillet prochain une mise à jour importante : NEXT, la plus importante depuis sa création. Au coeur de celle-ci, l’arrivée d’un mode multijoueur en ligne. Cette fonctionnalité avait été annoncée en 2016, mais n’avait jamais été implémentée.  Aujourd’hui, chaque joueur a sa propre expérience de jeu et n’a jamais réussi à rencontrer une autre personne. Le cofondateur du studio Hello Games, Sean Murray explique : No Man’s Sky peut être mystérieux et solitaire, et j’aime ça, c’est très science-fiction …  jouer avec vos amis est un autre type de science-fiction, plus comme Battlestar ou l’équipe Star Trek […] C’est amusant, émergent, intense et drôle, d’une manière dont nous avons toujours voulu que No Man’s Sky soit. La fonctionnalité a été testée durant 6 mois et semble assez robuste. Sean Murray explique « vous…

Il est désormais possible de mentionner des personnes sur Gmail

Exactement comme sur Twitter ou Slack, Gmail vous laisse maintenant…

Le couple Obama devient producteur pour Netflix

C’est officiel ! Lundi 21 mai, Netflix a officialisé le…

La Chine a récemment mis un place un système de crédit social qui récompense ou punit les citoyens en fonction de leurs actions. En 2020, la Chine devrait déployer ce système au niveau national et le rendre plus complet. Pourtant, le système actuel aurait d’après un rapport de Global Times déjà empêché des citoyens à prendre plus de 11 millions de vols et 4 millions de trains à la fin du mois d’avril. Un chiffre colossal. On ne sait pas précisément quelles infractions ont été commises par les personnes visées par les interdictions de voyage. Cependant, voici certains exemples de mauvais comportements qui peuvent mener à une interdiction de transport : fumer dans un avion ou un train, avoir un ticket dont la validité est expirée, ou encore ne pas avoir payé une amende. Hou Yunchu, ancien directeur adjoint du centre de recherche sur le développement du Conseil d’État a déclaré que…

RH

Après s’être intéressée à la fonction marketing et sa perception…

Apple Homepod

Annoncée en juin 2017, l’enceinte connectée d’Apple, le HomePod était…

Plus de la moitié du web est déjà composée de sites sécurisés en HTTPS et Google compte bien en faire la norme. L’entreprise explique que « les utilisateurs doivent s’attendre à ce que le Web soit sécurisé par défaut. » C’est pour cette raison qu’a compter de septembre, l’entreprise va modifier les repères visuels pour les sites HTTPS, comme indiqué dans un article de blog. Les sites utilisant ce certificat ne déclencheront plus le texte vert « sécurisé » qui apparaît dans la barre d’adresse de la version 69 de Chrome, comme on peut le voir sur l’image ci-dessus. À partir d’octobre prochain, les sites visités sous la version 70 du navigateur ne possédant pas le certificat HTTPS se verront étiquetés un rouge d’un texte « non sécurisé ». Dans cet article, Emily Schechter, Product Manager chez Chrome Security explique « nous espérons que ces changements continueront à ouvrir la voie à…

RoboFly : le premier robot de la taille d'un insecte, volant sans fils

Des ingénieurs de l’Université de Washington ont créé RoboFly. Ce…

Instagram

À travers un article de blog, Instagram a annoncé l’ajout…

Powered Up, c’est la nouvelle collection de Lego qui permet aux enfants de construire un produit bien précis en ayant la possibilité de le contrôler via un smartphone. Contrairement à Lego Boost, qui apprend aux enfants à coder, Powered Up mise sur le côté optionnel de l’aspect connecté, tout en permettant de donner vie à n’importe quel assemblage. Si un enfant veut en découvrir plus et améliorer son produit il pourra, mais il n’y sera pas contraint. La plateforme sera lancée le 1er juillet. Un dragon Ninjago, des montagnes russes ou bien un train Lego seront disponibles. Certains kits auront une programmation complète et un contrôle via un appareil mobile, d’autres seront alimentés ou commandés à distances et enfin, certains kits auront le support Powered Up en option. Le premier kit dévoilé et qui sera disponible le 1er août est une Batmobile qui peut être dirigée via l’application Powered Up…

Facebook Stories : il va être possible de les sauvegarder, les archiver et d'envoyer des messages vocaux

Send this to a friend