Qualcomm : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Qualcomm

Le fabricant de puces pour smartphones, l’américain Qualcomm, est visé par une enquête de la Commission européenne. Elle étudie le passif de Qualcomm pour y trouver une supposée vente de puces à un prix inférieur à leur coût de revient. Cela pourrait résulter sur une lourde amende antitrust. C’est la commissaire européenne chargée de la concurrence, Margarethe Vestager, qui serait en charge du dossier selon Bloomberg. Qualcomm a vendu des puces à un prix inférieur à leur coût de revient Un an après avoir été condamné à payer une amende antitrust d’un milliard d’euros pour avoir contrecarré les fournisseurs de puces voulant travailler avec Apple, l’entreprise Qualcomm pourrait bien se voir infliger une autre sanction par l’Union européenne. La Commission européenne enquête sur la vente de puces 3G pour mobiles entre 2009 et 2011. Ces puces auraient été vendues à un prix inférieur à leur coût de revient afin de…

Depuis plusieurs années déjà, Qualcomm et la FTC (Federal Trade Commission) se battent devant les tribunaux américains. L’organisme de régulation américain accuse la société de ne pas avoir respecté la loi en vigueur à propos du respect de la concurrence. D’après le Wall Street Journal, Lucy Koh, juge fédérale américaine s’est ralliée à la cause de la FTC et estime que Qualcomm a commis des erreurs. La juge demande à Qualcomm de réécrire les contrats qui la lient avec ses clients. En effet, des accords de licence vont devoir être renégociés pour répondre aux attentes de la justice. Ce n’est pas tout, la société sera sous surveillance rapprochée pendant les sept prochaines années. Une décision qui a du mal à passer du côté de Qualcomm. L’entreprise estime que la juge n’a pas interprété la loi comme il le faudrait. Une décision de justice contraignante pour Qualcomm qui n’aura plus la possibilité…

Dernièrement, on apprenait l’abandon d’Intel par Apple qui est retourné avec son ancien fournisseur de modem 5G, Qualcomm. Suite à cette annonce, Intel annonçait son retrait du marché. Intel avait profité des litiges entre Qualcomm et Apple pour devenir le fournisseur attiré de la firme de Cupertino. Toutefois, il semblerait que des repreneurs soient intéressés pour reprendre les rênes de cette branche de l’entreprise, dont une certaine marque à la pomme. Soupçonné de vouloir fabriquer ses propres modems, Apple pourrait confirmer ses ambitions en s’impliquant dans ce rachat. D’après le Wall Street Journal, les discussions auraient déjà été engagées entre Intel et Apple, alors que d’autres potentiels acquéreurs pourraient tenter leur chance. Cet accord pourrait atteindre plusieurs milliards de dollars, bien qu’il soit pour le moment à un stade très peu avancé. Le Wall Street Journal ajoute que les modems 5G Intel perdent environ 1 milliard de dollars par an.…

Apple et Qualcomm ont réglé leur litige juridique. Après avoir rencontré divers désagréments, dont l’interdiction de vendre certains produits pour avoir violé les brevets de Qualcomm, Apple a mis fin au conflit avec son ancien fournisseur de puces. Le géant américain va verser à Qualcomm une somme d’un montant non divulgué. À côté de ça, les deux sociétés ont conclu un accord mondial pour une licence de brevet valable six ans, pouvant être prolongées à huit, ce qui devrait mettre fin aux ennuis d’Apple. De plus, Qualcomm va de nouveau fournir des pièces détachées à Apple pour plusieurs années en vertu de cet accord. D’ailleurs, à la suite de cette annonce, Intel a annoncé abandonner la production de matériel pour la 5G. Depuis deux ans, Apple et Qualcomm se livrent une bataille juridique sans merci, dont la cause principale serait le viol des brevets de Qualcomm par la firme de…

Qualcomm a annoncé ce 25 février le lancement officiel de son écosystème XR Viewers. Il a pour rôle d’associer sa puissance à celle de son processeur Snapdragon 855, la fameuse puce gravée en 7nm. Cette combinaison en AR et VR offrira ainsi une nouvelle expérience utilisateur en « réalité étendue » comme souhaite-le nommer la firme. C’est lors du MWC que la firme a indiquée qu’elle espérait que les constructeurs tels que Pico, développe des casques adaptés à son idée courant 2019. Le but ici serait de relier les casques aux smartphones via une connexion USB-C qui gérera les écrans haute résolution. Le tout diffusé idéalement via une connexion 5G. Ces XR Viewers seront toutefois uniquement compatibles avec les nouvelles puces premiums de Qualcomm, dont le Snapdragon 855. Le but de cette stratégie est bien entendu de valoriser ces puces auprès des fabricants de smartphones. Afin de les inciter à développer des…

Depuis 2016, les relations entre les deux protagonistes se sont considérablement dégradées. En effet, Apple accusait Qualcomm de surfacturer les composants et les licences des puces qu’ils fournissaient. En réponse à cette accusation, l’entreprise a renvoyé l’ascenseur à la firme de Cupertino affirmant qu’elle avait subtilisé des secrets commerciaux afin de les transmettre à Intel, l’entreprise vers qui Apple s’est tournée pour se fournir en puces. Toutefois, selon le tribunal régional de Mannheim, cette plainte n’était pas fondée et a décidé de la rejeter, donnant la victoire à Apple. Néanmoins, Qualcomm a décidé de faire appel, en affirmant qu’Apple avait bel et bien fourni des informations confidentielles à Intel. Rappelons d’ailleurs que les deux entreprises vont se rencontrer devant un tribunal à San Diego en avril prochain afin de mettre un terme à leur opposition. Toutefois, au vu de la réaction de Qualcomm face à la décision du tribunal allemand,…

Selon un article de l’agence Reuteurs, la cour de justice chinoise de Fuzhou a décidé le 10 décembre de l’interdiction de la commercialisation de certains modèles d’iPhone. Cette mesure fait suite à la plainte de l’entreprise américaine Qualcomm quant à l’utilisation par Apple de techniques protégées par des brevets lui appartenant sur les anciennes versions du système d’exploitation iOS. Notons néanmoins qu’elle n’a pas encore pris effet. Apple et Qualcomm se livrent une guerre commerciale de belle durée. En septembre, l’entreprise chinoise avait déjà accusé Apple d’avoir fourni des informations confidentielles la concernant à Intel. Par ailleurs, les deux sociétés devaient déjà se rencontrer au tribunal en avril 2019. Ce que reproche Qualcomm à la firme à la pomme, et qui lui a permis d’obtenir l’arrêt temporaire de la vente d’un grand nombre d’iPhone, c’est la violation de deux de ses brevets liés au redimensionnement des photos et à la…

Send this to a friend