Qualcomm

Selon un article de l’agence Reuteurs, la cour de justice chinoise de Fuzhou a décidé le 10 décembre de l’interdiction de la commercialisation de certains modèles d’iPhone. Cette mesure fait suite à la plainte de l’entreprise américaine Qualcomm quant à l’utilisation par Apple de techniques protégées par des brevets lui appartenant sur les anciennes versions du système d’exploitation iOS. Notons néanmoins qu’elle n’a pas encore pris effet. Apple et Qualcomm se livrent une guerre commerciale de belle durée. En septembre, l’entreprise chinoise avait déjà accusé Apple d’avoir fourni des informations confidentielles la concernant à Intel. Par ailleurs, les deux sociétés devaient déjà se rencontrer au tribunal en avril 2019. Ce que reproche Qualcomm à la firme à la pomme, et qui lui a permis d’obtenir l’arrêt temporaire de la vente d’un grand nombre d’iPhone, c’est la violation de deux de ses brevets liés au redimensionnement des photos et à la…

Alors que les rumeurs allaient bon train sur une possible résolution du conflit qui oppose le fabricant de puces Qualcomm, et Apple. On a appris il y’a deux jours, que les deux entreprises se retrouveront en face à face au tribunal de San Diego le 15 avril 2019, pour tenter de mettre un terme à leur opposition. Pour rappel, la firme Qualcomm spécialisé dans la production de processeurs pour mobiles, avait fourni pendant de nombreuses années Apple et ses iPhone, en puces réseaux. Les relations entre les deux protagonistes se sont tendues lorsque la firme californienne a déposé plainte en janvier 2017 contre Qualcomm. Le premier accusant le second de surfacturer les composants et les licences des puces modem qu’il fournissait. Qualcomm rétorquant de son côté que la pomme croquée, lui aurait subtilisé des secrets commerciaux afin de les transmettre à Intel. Ce dernier étant devenu le nouveau fournisseur en…

Quelques jours après avoir présenté une antenne 5G dédiée aux smartphones, Qualcomm a confirmé l’arrivée du Snapdragon 855 gravé en 7nm (nanomètre). Ainsi, le constructeur prouve à nouveau son talent dans l’élaboration de composants pour les appareils mobiles. Cette gravure de précision chirurgicale sera la toute première à être commercialisée. Les prochains processeurs de cette trempe n’étant pas prévus avant 2019. Cela va permettre à Qualcomm d’être au rendez-vous pour les premiers réseaux 5G en combinant son antenne X50 et son Snapdragon 855. Cependant, cela fait plusieurs mois que l’arrivée de cette puce en 7nm est annoncée. Depuis février plus exactement, même si cela n’enlève rien à la prouesse de la sortir avant tout le monde. Si les fabricants de smartphones pour Android vont s’empresser d’intégrer les deux composants de Qualcomm dans leurs modèles, Apple ne devrait pas rester à la traîne. En effet, il se dit depuis le mois…

Après une première accusation en 2015, Qualcomm est à nouveau dans le collimateur des régulateurs de l’UE. Selon les autorités antitrust européennes, le premier fabricant mondial de puces électroniques aurait une nouvelle fois enfreint la loi en vendant des chipsets à un prix inférieur à leur coût de revient. D’après l’agence Reuters, la Commission européenne a déclaré à ce sujet : « La communication des griefs supplémentaires, qui nous ont été adressés aujourd’hui, se concentre sur certains éléments du critère prix/coût ». Cela devrait permettre d’évaluer plus aisément et dans quelle mesure les chipsets UMTS ont été vendus par Qualcomm à des prix inférieurs à leur coût de revient pour écraser la concurrence. Si les faits sont avérés, Qualcomm risque une lourde sanction. Il y a 3 ans environ, la firme américaine avait été accusée d’avoir abusé de son pouvoir de marché. L’objectif principal de la manœuvre illicite, qui aurait eu…

Send this to a friend