Depuis quelques jours, l'action de Qualcomm est en chute libre en raison des mauvaises prévisions pour le premier trimestre de l'année 2023 et de l'annonce d'un gel des embauches. Pourtant, le chiffre d'affaires est au beau fixe.

Un gel des embauches pour 2023

Mercredi 2 novembre, le cours de l'action de Qualcomm a chuté de 7 %. Le fabricant de puces a annoncé de bonnes prévisions pour le quatrième trimestre fiscal, mais de mauvaises perspectives pour le premier trimestre de l'année 2023. De quoi refroidir les investisseurs. Qualcomm a également annoncé avoir gelé les embauches au début du trimestre en cours. Pourtant, les résultats de l'entreprise sont bons : les revenus atteignent 11,39 milliards de dollars, contre 11,37 milliards de dollars attendus par les analystes. Le chiffre d'affaires global a même augmenté de 22 % entre 2021 et 2022.

Qualcomm a annoncé un bénéfice ajusté de 2,25 à 2,45 dollars par action pour le premier trimestre de l'exercice, sur un chiffre d'affaires de 9,2 à 10 milliards de dollars. Initialement, les analystes avaient prévu un bénéfice par action de 3,42 dollars et un chiffre d'affaires de 12,02 milliards de dollars. Les chiffres de l'entreprise ont surpris les investisseurs.

Qualcomm se justifie et explique que « compte tenu de l'incertitude causée par l'environnement macroéconomique, nous mettons à jour nos prévisions pour les ventes de smartphones. La baisse rapide de la demande et le relâchement des contraintes d'approvisionnement dans l'ensemble de l'industrie des semi-conducteurs ont entraîné une augmentation des stocks ».

Dans le détail, le chiffre d'affaires des puces pour smartphones et des puces automobiles a atteint 9,9 milliards de dollars. Un chiffre en hausse de 28 %. Cristiano Amon, le grand patron de Qualcomm, estime que « l'industrie des semi-conducteurs est confrontée à des vents contraires macroéconomiques dont nous ne sommes pas à l'abri ». Voilà pourquoi l'entreprise a préféré adopter un dispositif de gel des embauches et qu'elle est prête à procéder à de nouvelles réductions des dépenses d'exploitation si nécessaire. Le CEO précise que « nous sommes en bonne position pour gérer les vents contraires à court terme ».

Qualcomm va continuer de travailler avec Apple

Selon le South China Morning Post, le géant américain a confirmé que l'iPhone d'Apple continuera de fonctionner avec les puces 5G de fabriquées par l'entreprise en 2023. En effet, les efforts d'Apple pour mettre au point sa propre puce 5G n'ont pas été suffisants. L'arrivée d'un modem Apple dans l'iPhone n'est donc pas à l'ordre du jour pour 2023. L'année dernière, Apple avait annoncé vouloir renforcer la conception de puces en interne. De quoi faire trembler Qualcomm.

Qualcomm s'attendait à perdre ce marché et de ne fournir que 20 % des modems 5G en 2023. Finalement, la marque à la pomme prolonge sa collaboration avec le géant américain. Les ingénieurs d'Apple ont été confrontés à la surchauffe de leurs prototypes. Il n'y aura pas de changement de modem avant 2024. Ce court sursis ne semble pas vraiment rassurer les investisseurs de Qualcomm.