Alors que Qualcomm a pour ambition de rattraper les dernières puces proposées par Apple au niveau des performances, la firme américaine va essayer de s'immiscer dans un nouveau marché. En plus de concevoir des puces pour smartphones et ordinateurs, la firme souhaite se lancer dans le marché des puces pour serveurs et centres de données.

Deuxième tentative de s'immiscer dans le marché des serveurs pour Qualcomm

En 2017, Qualcomm tente pour la première fois de s'immiscer dans le marché des puces pour serveurs. La firme lance alors la gamme Centriq 2400, une puce ARM spécialement dédiée pour les serveurs, et fabriquée par Samsung. Toutefois, en interne, la puce ne convient pas et l'entreprise renonce à sa commercialisation l'année suivante. À cette époque, plusieurs experts pointaient du doigt le procédé de fabrication qui n'était pas encore mûr ou encore la finition du géant sud-coréen, considérée comme bâclée. Qualcomm ferme alors sa branche dédiée aux serveurs et voit également ses experts quitter l'entreprise.

Quelques années plus tard, Qualcomm rachète Nuvia, une entreprise créée par d'anciens ingénieurs de Google et d'Apple. Certains d'entre eux se plaignaient à l'époque qu'Apple ne souhaite pas aller vers le marché du serveur et des centres de données. Qualcomm acquiert l'entreprise tout d'abord pour exploiter les connaissances de ces ingénieurs sur le développement de cœurs CPU hautes puissance. Ces cœurs devraient être intégrés dans une puce dédiée aux PC Windows qui sera dévoilée en novembre prochain.

Qualcomm va devoir composer avec de nouveaux concurrents sur ce marché

Toutefois, selon Bloomberg, Qualcomm n'oublie pas la volonté des employés de Nuvia : s'immiscer dans le marché des puces pour serveur. À raison, puisque ce marché pèse 28 milliards d'euros par an. Ensuite, les briques logicielles sont de plus en plus performantes : il est donc plus facile pour Qualcomm de concevoir un logiciel performant pour ses composants. Enfin, l'entreprise peut compter sur des ingénieurs de Nuvia motivés et reconnus dans le domaine.

Le retour de Qualcom dans le secteur des puces pour serveur nécessitera de montrer patte blanche. Si en 2017, il était quasiment le seul acteur du secteur, entre 2018 et 2022, le marché a bien changé. Amazon a développé plusieurs générations de ses puces Graviton spécialement conçues pour les serveurs et centres de données. D'autres entreprises comme Huawei commercialisent également leurs propres puces. À l'entreprise américaine de tirer son épingle du jeu pour proposer un produit qui saura séduire ses clients d'antan.