Selon une récente déclaration de Mark Zuckerberg, Meta et Qualcomm vont prolonger leur collaboration dans l'objectif de travailler sur de nouvelles « puces de réalité virtuelle personnalisées », basées sur Snapdragon XR.

Des puces personnalisées basées sur Snapdragon XR

À l'occasion de l'IFA de Berlin (l'un des principaux salons de la tech avec le MWC de Barcelone et le CES de Las Vegas) qui se tient du 2 au 6 septembre 2022, Qualcomm a annoncé que sa collaboration avec Meta allait perdurer. Dans un communiqué de presse, Mark Zuckerberg a précisé que « nous allons continuer de travailler avec Qualcomm sur des puces de réalité virtuelle personnalisées, alimentées par les plateformes et la technologie Snapdragon XR, pour notre future gamme de produits Quest ».

Le Quest 2 de Meta est utilise déjà le Snapdragon XR2 de Qualcomm. Cependant, il semble que cette fois-ci les deux entreprises veuillent travailler en étroite collaboration sur le développement de la prochaine génération de puces. En effet, Qualcomm a précisé que « les équipes d'ingénierie et de produits des deux entreprises vont approfondir leur collaboration technique pour fournir des plateformes et des technologies de nouvelle génération ». Concrètement, cela signifie que les ingénieurs de Meta vont certainement contribuer au développement de ces nouvelles puces.

Qualcomm se positionne au centre du jeu

Qualcomm cherche à développer la gamme Snapdragon XR. L'entreprise a récemment présenté Snapdragon Spaces XR. Il s'agit d'un « un kit de développement de réalité augmentée porté sur la tête pour permettre la création d'expériences immersives qui estompent de manière transparente les limites entre nos réalités physiques et numériques ». Avec cette technologie, Qualcomm se penche sur un environnement en réalité mixte et en réalité augmentée, en imaginant notamment des lunettes de réalité augmentée comme second écran venant compléter un smartphone.

Au début de l'année, Qualcomm a également annoncé un partenariat avec Microsoft pour développer des puces personnalisées destinées aux lunettes de réalité augmentée du géant américain. La firme de Redmond a promis des lunettes légères et économes en énergie. « Cette collaboration est la prochaine étape de l'engagement commun des deux entreprises envers le XR et le métavers », explique Hugo Swart, vice-président et directeur général du XR chez Qualcomm, dans un communiqué.

Qualcomm est donc au centre du jeu dans le développement des technologies de réalité augmentée et de réalité virtuelle. Selon Mark Zuckerberg, « contrairement aux smartphones, la réalité virtuelle pose des défis nouveaux et multidimensionnels en matière de calcul spatial. Voilà pourquoi ces nouvelles puces nous aideront à repousser les limites et à offrir des expériences immersives impressionnantes ».