SpaceX : toute l'actualité sur siecledigital.fr

SpaceX

Il y a quelques jours se tenait une conférence chez SpaceX, avec au micro Elon Musk, lui-même. Le fondateur de SpaceX a voulu faire un point sur l’avancement de Starship, revenir sur les essais passés et préciser ses ambitions pour l’avenir. Parmi les choses à retenir : Musk dit que Starship sera en orbite d’ici 6 mois et qu’un premier vol habité pourrait avoir lieu d’ici 1 an. Objectif 2020 pour un premier vol en orbite Le vaisseau spatial Mk1, actuellement à Boca Chica au Texas, devrait réaliser un premier essai suborbital d’ici un à deux mois d’après Elon Musk. Ensuite le même test sera effectué sur le Mk2, à Cape Canaveral, en Floride au mois de novembre. Si tout se passe bien, le Mk3 devrait être soumis à un essai orbital d’ici 6 mois. Cela semble extrêmement ambitieux quand on sait que Starhopper n’a volé pour la première fois…

Souvenez-vous, en février 2018, SpaceX lançait sa première Falcon Heavy dans l’espace. Elle était accompagnée d’une Tesla Roadster et de Starman, un mannequin astronaute en hommage à David Bowie. L’objectif était clair : se rapprocher de Mars. Sa trajectoire l’a emmené à plus de 762 millions de kilomètres de la Terre. Le pilote cosmique aurait terminé sa première orbite autour du soleil. Starman continue sa mission Le 6 février 2018, SpaceX faisait décoller sa plus grosse fusée jamais construite depuis la base de cape Canaveral en Floride. Celle-ci avait pour objectif de poser les bases pour l’exploration martienne. Si la Falcon Heavy a réussi à s’envoler correctement, seulement deux des trois modules ont pu amerrir comme il fallait. Les deux propulseurs ont pu se poser de façon simultanée à l’endroit indiqué. Malgré le fait que la partie centrale n’a pas pu être récupérée, le succès de la mission reste énorme.…

À la fin du mois d’avril dernier, une capsule Crew Dragon de SpaceX avait littéralement explosé. Depuis plusieurs semaines, les équipes d’Elon Musk mènent l’enquête pour comprendre les causes de cet échec. D’après la société, une valve aurait accidentellement laissé fuir du propergol, déclenchant ensuite une réaction en chaîne, jusqu’à l’explosion du vaisseau spatial. Une fuite serait à l’origine de l’explosion Le propergol est une substance dont la décomposition ou la réaction chimique produit de l’énergie utilisée pour la propulsion des fusées. Les conclusions de l’enquête réalisée par SpaceX, laissent penser que la fuite de cette substance serait à l’origine de l’explosion de la capsule Crew Dragon. L’entreprise promet qu’elle remplacera les pièces à l’origine de la fuite, dans toutes les versions futures du véhicule pour s’assurer qu’une telle explosion ne se reproduise pas. Pour rappel : la capsule Crew Dragon doit permettre de transporter des humains vers la Station spatiale…

La course à l’espace fait rage entre SpaceX et Boeing pour déterminer qui acheminera les astronautes vers l’ISS à l’avenir. Si SpaceX semble avoir une longueur d’avance avec sa capsule Crew Dragon, la capsule Starliner de Boeing s’est montrée impressionnante dernièrement. Elle a parfaitement réussi un test d’atterrissage avec un nombre réduit de parachutes. La lutte pour s’attirer les faveurs de la NASA et avoir le privilège de remplacer les capsules russes Soyouz pour transporter les astronautes de l’ISS s’annonce fameuse. En effet, bien que Boeing ait un léger retard sur son concurrent SpaceX, elle est en train de se rattraper. Dernièrement, sa capsule Starliner a réussi avec succès un test qui visait à déterminer son efficacité pour assurer un retour sain et sauf des astronautes dans le cadre d’une défaillance majeure : L’inefficacité de certains de ses parachutes. Un test ardu C’était le dernier et le plus dur des…

La semaine dernière, SpaceX annonçait être prêt à lancer ses 60 premiers satellites pour la mission Starlink. Aujourd’hui, c’est chose faite. Après deux tentatives ratées à cause de conditions météorologiques défavorables, la Falcon 9 avec à son bord 60 satellites Starlink a hier réussi son décollage depuis Cap Canaveral. À peine une heure après le décollage, le déploiement des satellites a été effectué à 550 km au-dessus de la Terre. Pesant 230 kg chacun, ces satellites continueront leur progression grâce aux propulseurs Hall pour former un réseau internet pour le monde entier. Pour le moment, le premier morceau de la fusée a déjà atterri sans encombre sur un drone. Il s’agissait de son troisième vol. SpaceX ambitionne de déployer 12 000 satellites de ce type d’ici mi 2020 offrant ainsi des connexions Internet pouvant atteindre 1 Gbps, même dans les zones rurales. Starlink will connect the globe with reliable and…

Cela fait quelques temps que nous savons que SpaceX construit au Texas un prototype de son Starship, le vaisseau avec lequel elle ambitionne d’aller sur la Lune et Mars. En revanche, nous ignorions que la société construisait un deuxième engin à Cap Canaveral, en Floride. C’est un post publié hier sur le forum de la NASA, puis partagé sur les réseaux sociaux, qui nous a permis de le découvrir. L’objectif de cette manœuvre est de découvrir quel endroit est le plus efficace pour la construction du vaisseau. Les fans du Starship de SpaceX, le vaisseau spatial fait dans un acier spécial avec lequel Elon Musk entend repousser les limites de la conquête spatiale, ont dû bouillir d’excitation hier soir. En effet, le PDG de la société, Elon Musk, a confirmé un post Twitter affirmant qu’un deuxième prototype de l’engin était en cour de construction à Cap Canaveral, en Floride. Ce…

Jeudi lors d’une conférence de presse Tesla, un des représentants de l’entreprise a confirmé aux journalistes de CNBC que l’une des capsules Crew Dragon a été détruite lors d’une phase de test le 20 avril dernier. Pour le moment, SpaceX n’a toujours pas fourni plus de précisions sur l’incident. L’entreprise d’Elon Musk a simplement déclaré qu’il s’agissait du résultat d’une anomalie. Quoi qu’il en soit, SpaceX poursuit son plan de lancement pour une autre Crew Dragon en destination de l’ISS. Hans Koenigsmann, le vice-président de la société spatiale américaine, n’a cessé de louer le bon déroulement de la mission, au cours de cette conférence de presse. Selon ses dires, la capsule Crew Dragon a été mise sous tension comme prévu et les propulseurs Draco du Cargo Dragon ont été lancés avec succès pendant cinq secondes chacun. Koenigsmann estime que l’anomalie s’est déroulée juste avant le démarrage du moteur SuperDraco. CNBC…