SpaceX

Alors qu’on se réjouissait il y’a peu de savoir que les trois propulseurs de la Falcon Heavy étaient tous retombés « indemnes » sur terre, une ombre vient noircir le tableau. L’un de ces propulseurs, le « Center Core » qu’on pourrait qualifier de propulseur central a été perdu. Celui-ci reposait sur un drone bateau affrété en mer exclusivement pour sa réception. Malheureusement, l’équipe chargée de le ramener jusqu’à Port Canaveral l’a perdu à la faveur d’une mer agitée. À la suite de la perte de son drone et de son propulseur, SpaceX a déclaré à The Verge « au cours du week-end, en raison des conditions en mer difficiles, l’équipe de récupération de SpaceX n’a pas été en mesure de sécuriser le propulseur du noyau central pour son voyage de retour à Port Carnevaral. Au fur et à mesure que les conditions se sont aggravées avec des vagues de…

Elon Musk veut aller sur Mars, et au vu des prouesses réalisées par cet homme, il y arrivera très certainement. En décembre dernier, il postait sur Twitter un premier aperçu de la fusée Starship. Aujourd’hui, Starhopper, le prototype de la fusée serait bel et bien terminé, et entre dorénavant en phase de tests. Mercredi, SpaceX a pour la première fois allumé un des moteurs pour un test de mise à feu sur place, au Texas, à Boca Chica. Starhopper completed tethered hop. All systems green. https://t.co/0m5Bm5slD2— Elon Musk (@elonmusk) 4 avril 2019 Toutefois, il s’agissait d’un essai limité, puisque sur les trois moteurs, seul un a été lancé. Si cette simulation reste modeste, elle a finalement été concluante. Il s’agissait de vérifier si le moteur et le véhicule étaient bien en corrélation, et l’expérience s’est avérée plutôt positive. Suite à cela, SpaceX va donc passer à d’autres tests. Le prochain…

Elon Musk a dû bien dormir cette nuit. Avec ce succès historique, SpaceX vient de prouver au monde entier que sa technologie était capable d’envoyer des hommes dans l’espace et de les ramener. La capsule Crew Dragon, envoyée en direction de l’ISS le 2 mars dernier par la société américaine, a tout d’abord parfaitement réussi son amarrage avec la Station Spatiale Internationale, puis son entrée dans l’atmosphère pour revenir sur Terre. Prochaine étape : le premier vol habité en juillet prochain. Elon Musk a réussi son pari. Sa société est désormais capable de rivaliser avec les plus grands acteurs de l’aérospatial mondial. C’était presque trop facile pour SpaceX, tout s’est déroulé comme prévu, sans encombre. Pourtant, le lancement de cette capsule Crew Dragon intervenait dans un contexte historique particulier. Depuis 2011, les astronautes américains étaient dépendants des fusées russes pour s’envoler vers la Station spatiale internationale (ISS). Le test de Demo-1 avait pour objectif d’envoyer un mannequin, assis et ceinturé…

Quels que soient vos sentiments à propos de l’entreprise, vous avez déjà entendu parler de SpaceX. Adorée, détestée, la firme d’Elon Musk est en train de révolutionner le domaine spatial, parfois à marche forcée. Un public inhabituel se presse dans la grande salle de conférences, ce 27 septembre 2016. C’est la première fois que les fans investissent l’IAC, le Congrès Astronautique International, qui a lieu chaque année à l’automne. Certains ont fait 2500 kilomètres en voiture pour assister au discours d’Elon Musk « Rendre l’espèce humaine multiplanétaire », tandis que les capitaines de l’industrie et les spécialistes du spatial s’énervent ou s’amusent de voir les gradins pleins à craquer. Tout le monde attend le fondateur et patron de SpaceX au tournant. Deux semaines plus tôt, une fusée Falcon 9 a explosé lors d’un test de remplissage de son réservoir de carburant, envoyant le satellite qu’elle portait brûler dans les flammes.…

Pour la Cour des comptes, l’organe d’audit français, c’est très clair : la nouvelle fusée européenne, Ariane 6 n’est pas une réponse durable pour faire face à la concurrence mondiale. C’est dans son rapport annuel de 2019 que la Cour des comptes émet de sérieux doutes quant à la viabilité et à la pérennité de la fusée développée par l’ESA (Agence Spatiale Européenne). De son côté, l’Allemagne tente de faire cavalier seul avec le programme #BavariaOne lancé en octobre dernier par Markus Söder, premier ministre de la Bavière. Pour la Cour des comptes, « depuis 2017, ArianeSpace a perdu le leadership mondial sur le marché de l’aérospatial au profit de la société américaine SpaceX. Le modèle économique de ce concurrent est basé sur le modèle révolutionnaire des fusées réutilisables. Ce n’est absolument pas le cas chez l’ESA. De plus, SpaceX travaille sur de nouveaux vaisseaux qui carbureraient au méthane, une énergie qui…

Via des tweets et une photo publiés ce jeudi, Elon Musk, le boss de SpaceX, a annoncé une possibilité pour le moins intéressante. Starship, l’engin spatial qui devrait aller sur la lune et conquérir d’autres systèmes solaires après plusieurs évolutions, pourrait être construit dans un acier inoxydable brillant de qualité supérieure. Ce choix est fort, car il rompt avec une tradition forte au sein du monde de l’industrie spatiale : l’utilisation de matériaux composites de pointe. Ces derniers se révèlent souvent très intéressants, car ils associent résistance physique appropriée et légèreté. Or, nous le savons, c’est une caractéristique importante pour économiser le précieux carburant nécessaire aux allers-retours. Par conséquent, le choix de l’acier est d’autant plus surprenant que, comme ses cousines les fusées falcon 9, Starship a pour vocation d’être réutilisé plusieurs fois. Même en ce qui concerne les métaux, le titane et l’aluminium ont toujours été privilégiés à l’acier,…

Dans quelques tweets publiés ce lundi, Elon Musk a expliqué qu’il allait renommer la fusée Big Falcon Rocket, cette machine avec laquelle il compte développer les voyages spatiaux sans communes mesures. L’occasion pour lui d’affirmer ses ambitions. Deux noms pour une fusée La fusée s’est vu attribuer deux noms, pour les deux parties qui la compose. Le lanceur spatial, chargé de propulser la navette (là où se situent les pilotes) dans l’espace, va s’appeler « Super Heavy » ou super-lourd en français. La navette va quand à elle être appelée Starship, ce qui pourrait se traduire par vaisseau spatial. Un nom ambitieux, qui n’a pas tardé à entrainer des réactions des internautes. Technically, two parts: Starship is the spaceship/upper stage & Super Heavy is the rocket booster needed to escape Earth’s deep gravity well (not needed for other planets or moons)— Elon Musk (@elonmusk) 20 novembre 2018 Un évènement majeur…

Send this to a friend