gafa

Lors de la réunion des ministres de l’économie européens ce mardi, la France et l’Allemagne n’ont pas réussi à faire voter une taxe sur les GAFA, les 4 géants du numérique américains. Bruno Le Maire s’est exprimé aujourd’hui à ce sujet, sur France 2, et a déclaré qu’il n’hésiterait pas à mettre en place une taxe française en 2019 si la situation n’était pas corrigée d’ici la. Cela faisait déjà plusieurs mois que la France prévoyait de faire taxer les GAFA (Google, Apple, Facebook, Amazon) à l’échelle européenne, pour mettre fin à une situation devenue inconcevable. En effet, ces entreprises qui ont totalement envahies notre quotidien et génèrent des bénéfices monstres, payent des impôts dérisoires dans la majorité des pays d’Europe via des montages fiscaux. Malheureusement, lors de la réunion des ministres de l’économie de l’Union Européenne, Bruno Lemaire a vu l’idée se casser les dents. Les géants du numérique…

Nous savons maintenant que chaque option ou fonctionnalité développée par les géants de l’IT ont un prix qui rapporte plusieurs millions voir milliard à leur échelle. C’est justement le cas dévoilé par le cabinet d’étude Bernstein : Google verserait environ 3 milliards de dollars à Apple pour être le moteur de recherche par défaut dans l’iPhone sur Safari. C’est l’estimation qui fait suite à la découverte de documents indiquant le montant d’une transaction faite entre les deux parties pour une valeur d’un milliard de dollars en 2014. Si cette somme atteint les 3 milliards, c’est suite aux analyses du marché et des évolutions effectuées par le cabinet Bernstein. Les revenus générés sur l’iOS d’Apple représenteraient 50% du chiffre d’affaires de Google au sein des recherches sur mobile […] – Sacconaghi Jr., analyste au cabinet Bernstein. On comprend donc mieux pourquoi ce genre de contrat entre deux acteurs internationaux de l’IT…

Send this to a friend