energie

La startup sud-coréenne Yolk a reçu un prix de l’innovation 2019 pour sa vache solaire. Fruit d’un partenariat avec une école kenyane, elle pourrait permettre à terme d’encourager fortement la scolarisation des enfants africains. Ceci tout en augmentant l’accès à l’électricité pour les parents. Ce sont les journalistes de l’Africa Times qui nous rapportent cette information. Le « solar cow project » se repose en fait sur une station de recharge en forme de vache exploitant l’énergie solaire pour faire le plein d’énergie. Cette construction, fortement saluée à Las Vegas, pourrait renforcer la scolarisation en Afrique de manière ludique pour les enfants. L’idée est dans un premier temps d’en installer dans les écoles africaines. Ensuite, les écoliers recevront tous une batterie portable en forme de bouteille de lait, la « Power Milk ». En arrivant à l’école, ils la brancheront à la vache solaire, et elle se rechargera ensuite tout…

Voilà une étude qui peut faire réfléchir. Selon une enquête du groupe de réflexion, Carbon Tracker, rendue publique vendredi, sur 6 685 centrales fonctionnant au charbon, 42% ne font aucun profit. Et cela n’ira pas en s’arrangeant puisque 70% de ces centrales, qui représentent tout de même 95% des capacités mondiales, ne seront plus rentables d’ici 2040. Ces chiffres s’expliquent par différentes raisons. Premièrement, les réglementations mondiales sur les énergies fossiles deviennent de plus en plus nombreuses. Les industriels deviennent donc davantage frileux sur l’utilisation du charbon. Dans un second temps, d’ici 10 ans, il deviendra plus rentable de faire appel aux énergies solaires et éoliennes que de faire fonctionner la presque totalité des centrales à charbon. De part ces freins, les industriels utilisent de moins en moins cette énergie, qui devient donc moins intéressante comparée à son coût de production. D’ici 2030, les nouvelles énergies éolienne et solaire seront moins chères que…

Dans une déclaration relayée par Reuteurs ce lundi 29 octobre, le PDG d’EasyJet a annoncé que la compagnie préparait ses premiers vols électriques pour 2030. Elle prend ainsi un léger retard sur son principal concurrent en termes de vols low cost, qui les prévoit pour 2027. Ce retard a pour but de permettre à son fournisseur de moteur électrique, Wright Electric, de peaufiner sa technologie et d’éviter des risques inutiles. Wright Electric, un fournisseur dynamique Bien que l’échéance ait été repoussée de 3 ans, Wright Electric, le fournisseur de moteurs électriques d’EasyJet, avance à grande vitesse. L’entreprise américaine a déjà produit un moteur pour un avion électrique biplace, et travaille sur un moteur pour du 9 places qui devrait sortir l’année prochaine. Assurément, le travail sur des moteurs d’avions de plus grande taille devrait rapidement suivre selon le PDG Jeffrey Engler. Il a d’ailleurs annoncé qu’un moteur pour avion électrique…

Après Google ou Apple, c’est au tour de Facebook de s’engager d’ici 2020 à utiliser 100% d’énergie renouvelable (solaire et éolienne mais aussi hydro-électrique) pour faire fonctionner son réseau social. Les géants du web sont en effet des plus énergivores. Une énergie propre utilisée à différentes fins, notamment pour son nouveau data center en construction en Alabama, sans compter les projets les plus anciens ou récents. Et dans le même temps, la firme californienne prévoit de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 75%. En 2017, le bilan carbone de la société était en effet équivalent à environ 100 000 foyers américains. Et ce sont les data centers mondiaux de 2,1 milliards d’utilisateurs qui représentaient les deux tiers de cette empreinte. Dès 2013 toutefois, Faceboook signait son premier contrat d’achat d’énergie éolienne lui permettant dès 2017 de fonctionner avec 51% d’énergie renouvelable alors qu’il s’était fixé un…

Une semaine après Google, c’est au tour d’Apple d’annoncer sa conversion totale aux énergies renouvelables. La marque à la pomme a affirmé que l’ensemble de ses locaux et centres de données fonctionnent grâce à des énergies propres. « Illustration de notre engagement à combattre le changement climatique et à créer un environnement plus sain, Apple annonce aujourd’hui (lundi) que ses installations dans le monde entier fonctionnent à 100% grâce aux énergies renouvelables » a annoncé Apple dans un communiqué. Cela ne veut pas dire que la société cofondée par Steve Jobs, ne consomme plus d’énergies « sales » (fossiles, charbon, nucléaire). Toutes les installations d’Apple sont directement reliées à des énergies renouvelables. Pour compenser, l’entreprise remet des énergies propres dans ses réseaux. Apple achète des certificats d’énergie renouvelables (REC) qui garantissent la propreté de la source d’énergie pour 34% de son utilisation. Pour le reste, la société investit dans des producteurs d’énergie solaire et éolienne…

Tesla va fournir 300 Powerwalls aux écoles hawaïennes. Le département de l’Éducation de l’État d’Hawaï a chargé l’entreprise d’Elon Musk de climatiser les salles de classe. Ce n’est pas la première initiative de Tesla pour équiper des infrastructures. Après le passage de l’ouragan Maria, Elon Musk s’était donné pour mission d’aider Porto Rico à reconstruire son réseau électrique. Ainsi, avant la fin du mois d’octobre un hôpital était d’ores et déjà équipé. Grâce aux technologies de Tesla, le bâtiment est non seulement autonome, mais il lui est également possible de stocker de l’électricité pour l’utiliser en cas de besoin. Dans l’état d’Hawaï aux températures tropicales, la production d’énergie pose de nombreux problèmes. 93,7 % de son énergie provient de ressources non renouvelables comme le pétrole et le charbon. Ce qui fait qu’elle coûte chère et que peu d’espaces peuvent se permettre d’être climatisés. C’est le cas des écoles, où la température dans…

La firme d’Elon Musk a annoncé que des panneaux solaires et des batteries allaient être installés sur 50 000 maisons de l’Australie-Méridionale afin de les transformer en usine de production électrique. Si les problèmes liés à l’électricité sont récurrents dans cette région, Tesla tente d’y apporter une solution à sa manière. L’an passé, ce dernier avait relevé le défi de construire et d’installer une batterie dans le pays en moins de 100 jours. D’ailleurs, celle-ci a déjà fait ses preuves durant le mois de décembre, en ne prenant que 140 millisecondes pour se mettre en action lors de la panne d’électricité d’une centrale voisine. Un record dont s’était satisfait le ministre de l’Énergie de l’Australie-Méridionale, Tom Koutsantonis. Néanmoins, Tesla ne s’arrête pas là puisque le groupe a annoncé dimanche qu’il allait équiper 50 000 foyers avec ses batteries Powerwall 2 et ses Tesla Roof. Non seulement l’énergie sera utilisée pour…

Send this to a friend