Étiquette

energie

Annoncé en mars 2017, la solution solaire proposée par Tesla est enfin en production dans la Gigafactory 2 de Buffalo, à New-York. Suite à leur présentation, les tuiles photovoltaïques ont été mises à la vente durant le moi de mai dernier, période à laquelle les futurs acheteurs ont déposé un acompte s’élevant à hauteur de 930 euros. Après du retard, pratique à laquelle nous sommes habitués de la part de Tesla, le groupe a confirmé que ses tuiles étaient enfin en production. Les premières installations devraient avoir lieu dans les mois à venir, après l’étude des dossiers d’installation des clients. Si peu d’informations ont été données par l’entreprise ces derniers temps, certains curieux avaient déjà repéré quelques habitations équipées des tuiles solaires. Néanmoins, il est apparu que ces cas particuliers ne concernaient qu’une petite douzaine des employés de Tesla, qui avaient eu droit à une installation en avant-première dans le…

parc éolienne Royaume-Uni

Le Royaume-Uni a battu bon nombre de records liés à…

Engie recrutement

Depuis toujours, le recrutement est au coeur des problématiques chez…

Il est passé où le temps où l’on jurait contre sa télévision, car la télécommande ne fonctionnait plus à cause des piles à plat ? Loin d’être de moi l’idée d’être vieux jeu, mais il est vrai que les piles laissent de plus en plus de place aux batteries au lithium-ion à travers nos équipements portables : ordinateurs, smartphones, chargeurs externes, smartwatchs … Le prochain stade se rapproche de l’autonomie complète grâce à une recherche menée à l’université de Binghamton à New York (États-Unis). Cette dernière a mis au point des batteries qui seraient alimentées par les bactéries. En plus d’être alimentée par des organismes, la bio-pile est extensible, puisqu’à base de textile. Les tests montrent que cette batterie est capable de générer de l’électricité, même après avoir été étirée. Ce qui laisse entrevoir des vêtements autoalimentés. À quoi cela servirait ? Dans l’industrie du sport, les vêtements pourraient devenir,…

Tesla Porto Rico

Au début du mois d’octobre, Elon Musk avait proposé son…

Tesla Porto Rico

Lorsque l’ouragan Irma s’est rapproché de la Floride, Tesla a…

Est-ce que planter des arbres peut rapporter de l’argent à une agglomération ? La question peut sembler complexe, mais une étude répond par l’affirmative. Dirigée par Theodore Endreny du ‘College of Environmental Science and Forestry’ elle a été mise en ligne à la fin du mois de juillet 2017. Elle affirme que les mégacités, villes de plus de 10 millions d’habitants, pourraient économiser en moyenne 500 millions de dollars par an si elles plantaient plus d’arbres. L’objectif du projet a d’abété de quantifier l’impact financier des infrastructures végétales pour 10 des plus grands villes du monde. Les villes étudiées étaient Pékin, Buenos Aires, Le Caire, Istanbul, Londres, Los Angeles, Mexico, Moscou, Bombay, et Tokyo. Les chercheurs ont utilisé et adapté le modèle i-Tree imaginé par le Service des forêts des États-Unis. Ce modèle utilise des photos aériennes afin d’évaluer la valeur financière et les gains environnementaux de la canopée urbaine.…

Arsenal energies renouvelables

Le club de football Arsenal a signé la semaine dernière…

centrale nucleaire hackers

La plus grande installation de cellules photovoltaïques (énergie solaire) flottantes au monde a été raccordée au réseau électrique local en Chine. Souvent classé dans les mauvais élèves dans les enregistrement d’émission de carbone, l’empire du milieu tient là une réussite et montre la voie à suivre dans l’adoption massive des énergies renouvelables. C’est dans la ville de Huainan, dans la province d’Anhui à l’est du pays à côté de Shanghai que l’on trouve cette gigantesque installation de 40 mégawatts. Créée par Sungrow Power Supply Co. la station a été construite sur une ancienne région houillère inondée, la boucle est bouclée ! La conception et la multiplication de ces stations solaires répond au problème de planification urbaine mais surtout au défi écologique de ce siècle, en étant construites sur l’eau elles libèrent des terres. Avec la montée des eaux à venir la terre sera une denrée de plus en plus convoitée. L’année…

Pollution air pollué en hydrogène

Travaillant pour l’Université d’Anvers ainsi qu’au sein de l’Université de…

suisse nucléaire centrale

Alors que la France continue de défendre corps et âme…

En Allemagne pendant le dernier weekend du mois d’avril, une record historique a été battu sur la consommation en énergies renouvelables. D’après un rapport récent, sur la part totale des sources d’énergies, 85% étaient des sources propres. Ce résultat sans précédent est le fruit de la combinaison de périodes avec beaucoup de vent et beaucoup de soleil. Ainsi, les centrales de charbon allemandes n’ont même pas fonctionné pendant ce formidable weekend. De leur côté, les centrales nucléaires ont réduit massivement leur production. Un bon signe pour l’Allemagne qui souhaite les retirer totalement d’ici 2022. En comparaison de ce record, le mois de mars avait permis à nos voisins d’atteindre seulement 40% de consommation en énergies renouvelables. La politique menée par l’Allemagne consiste à investir de façon soutenue dans ce type d’énergies depuis 2010. Bien que le projet puisse essuyer des critiques dans la presse il s’agit d’un projet qu’Angela Merkel…

Project Sunroof

La firme de Mountain View a publié une mise à…

rte

Présenté par : RTE. Premier réseau électrique d’Europe, RTE transporte…

L’entreprise SolarWindow Technologies a trouvé le moyen de transformer des verres de fenêtres, en support photovoltaïques. Capable de produire 50 fois plus d’énergie que les panneaux solaires situés sur nos toits, cette nouvelle technologie offre de nouvelles perspectives. En effet, en appliquant un revêtement liquide sur des surfaces en verre ou en plastique et en le séchant à basse température, on peut produire un film transparent. En répétant ce processus on finit par produire une surface qui produit de l’électricité. Ce revêtement que l’on appelle « couche active » produit de l’électricité par absorption de la lumière. Des conducteurs transparents permettent ensuite d’extraire l’énergie. Le revêtement est essentiellement organique, il est fait à partir de carbone, d’hydrogène, d’azote et d’oxygène. En plus des bâtiments, le CEO de l’entreprise voit loin et relève à juste titre que la technologie peut s’appliquer à l’industrie automobile : sur les vitres, les toits ouvrants et même…

Une nouvelle source d’énergie pas cher et efficace pourrait voir…

Google énergies renouvelables

Google vient d’annoncer que sa firme atteindra une consommation de…

Les déchets nucléaires ont toujours été un casse-tête environnemental, aujourd’hui il se pourrait bien que le problème devienne la solution. Des scientifiques ont mis au point une méthode pour transformer ces déchets en batterie. En encapsulant les matières radioactives dans un diamant artificiel, on peut générer une charge électrique et bloquer les radiations ! L’équipe ayant travaillée sur ce projet a utilisé un isotope de nickel pour ses essais, mais un isotope de carbone pourrait être utiliser. Le carbone étant présent dans les blocs de graphite des centrales nucléaires. Ces batteries ne pourront toutefois pas être de grandes puissances mais auront une longévité sans précédent dû au rayonnement radioactif. D’après les chercheurs une batteries à base de carbone pourrait générer 50% de sa charge en 5730 ans ! Ces petites batteries pourraient être utilisées pour les drones à haute altitude, les stimulateurs cardiaques, ou les engins spatiaux et tout les…

batterie supercondensateurs

Send this to a friend