Guillaume Terrien, Author at Siècle Digital

Guillaume Terrien

Le « phénomène » startup s’est emparé d’Hanoï, la capitale vietnamienne ! L’innovation bruisse et les initiatives d’entrepreneuriat se multiplient au fur et à mesure que le pays entame sa transformation digitale. Au coeur de cette évolution numérique rapide se trouve le réseau international Startup Grind, fondé dans la Silicon Valley et désormais présent dans plus de 125 pays. J’ai eu le plaisir de rencontrer Catie Hang Le, sa nouvelle directrice, qui se confie sur cette révolution en cours… Bonjour Catie, peux-tu te présenter et me parler de ton poste chez Startup Grind ?  Bonjour, je m’appelle Catie Hang Le et suis la Directrice de Startup Grind à Hanoï. Avant cette aventure, j’ai travaillé pour trois startups auparavant : Misfit qui a été vendue pour 260 millions de dollars en 2015, Moca dont Grab a pris des parts au capital et UP qui a récemment conclu un accord Series A encore non-dévoilé.…

En plein coeur d’un Phnom Penh frémissant, je suis parti à la rencontre de Soreasmey Ke Bin, fondateur de Confluences, une société de consulting spécialisée dans le business development international et qui incube également des startups. Rencontre avec cet hyperactif spécialiste du marché cambodgien et observateur privilégié de la transformation digitale du Cambodge. Bonjour Soreasmey, tu as vécu et réalisé tes études en France avant de rejoindre ton père au Cambodge et de t’y installer. Peux-tu me raconter ce parcours exceptionnel ?  Mon père était parti étudier en France et c’est là-bas qu’il a rencontré ma mère, sur les bancs de Sciences Po ; à cette époque, ma famille était impliquée politiquement au Cambodge et, lors de l’arrivée des républicains puis des Khmers Rouges au pouvoir, mon père a choisi de rester en France et de continuer à militer avant de rejoindre, dans les années 80, les mouvements de résistance en…

« La transformation digitale au Myanmar, ça existe, ça ? ». Ainsi furent les premiers mots teintés de moquerie qui précédèrent la première étape de mon long périple à la rencontre des acteurs de la transformation digitale « all over the world ». A travers cette série d’articles, je vais donc tenter de vous décrire l’état « numérique » des pays que je traverse, non pas de manière exhaustive ou « toute savante », mais à travers le prisme de mes rencontres avec ces personnes d’ailleurs pour qui la « TranfoDig’ » est une réalité parfois différente mais tout aussi enrichissante que la nôtre. Bienvenue dans un voyage à travers le monde 1,2,3,4.0 ! Le Laos, un contre-exemple de la transformation digitale Se rafraîchir la mémoire sur les « Accords de Paris » installé sur les bords du Mékong, c’est remonter le temps après avoir descendu la partie laotienne de ce fleuve mythique. Un mois après ces derniers, en Février 1973,…

C’est au 11ème étage, en plein coeur du centre historique de Yangon que se trouve le premier accélérateur « tech » du Myanmar : Phandeeyar. À l’occasion de ma rencontre avec des startups locales, j’ai pu échanger avec Joao Dutra, le directeur de l’accélération de Phandeeyar. Des échanges riches en informations sur « l’état digital » du pays ! Bonjour Joao, peux-tu me raconter l’histoire de Phandeeyar ? Le nom « Phandeeyar » tire son origine de la langue du Myanmar et signifie « le lieux des créations ». Le Myanmar venait d’ouvrir ses portes après des décennies de cloisonnement et ça a permis une gigantesque et rapide révolution « mobile ». En quelques années, le taux de pénétration du smartphone est passé de quasiment nul à près de 80% ! Le laboratoire d’innovation Phandeeyar a été créé il y a quatre ans par David Madden, un entrepreneur australien qui voulait tester l’hypothèse suivante : existe-t-il ici des « geeks » qui…

Send this to a friend