softbank

Selon le Wall Street Journal, Uber a soumis une demande d’entrée en bourse à la SEC (Securities and Exchange Commission) la semaine dernière. Cette décision ferait suite à l’entrée prochaine dans la danse de son concurrent, Lyft, ainsi qu’à des exigences de son principal investisseur SoftBank. Plusieurs grandes banques estiment que cette entrée, qui devrait avoir lieu au premier trimestre 2019, entrainera une capitalisation boursière de 120 milliards de dollars pour la société de San Francisco. De plus, Uber accélère ses plans, puisque Dara Khosrowshahi, nouveau CEO de la société, avait en tête 2020 pour son induction. En rentrant en bourse au premier trimestre 2019, Uber devrait prendre les devants sur son principal concurrent, Lyft, qui pourrait soumettre ses premières actions en avril ou en mai selon Bloomberg. Il contente également SoftBank, qui souhaitait absolument cette entrée pour que les anciens actionnaires puissent vendre leurs actions en bourse plutôt que…

Selon Bloomberg, SoftBank souhaiterait acheter des actions d’Uber sur la base d’une décote de 30%. Coup dur pour la compagnie de VTC de Dara Khosrowshahi. Après plusieurs refus de la société de VTC, Uber a finalement ouvert les négociations au mois d’octobre afin de préparer l’entrée du groupe japonais SoftBank. Au programme, l’arrivée au conseil de la firme ainsi qu’un investissement de 10 milliards de dollars, une somme dans laquelle Uber voit un potentiel pour redresser ses finances. Les négociations se sont finalement clôturées en novembre, date à laquelle la compagnie de VTC a signé un accord de principe avec SoftBank. Si l’on en croit le média américain Bloomberg qui mentionne « des sources proches du dossier », SoftBank aurait finalement révélé les conditions de son offre, souhaitant ainsi participer, au minimum, à hauteur de 14% au capital d’Uber. La holding japonaise voudrait aussi acheter les actions du groupe sur…

Slack a clos une nouvelle levée de fonds à 250 millions de dollars dirigée par SoftBank. Ce nouveau financement devrait lui permettre de soutenir son développement face à une concurrence grandissante. Lors de sa précédente levée de fonds, Slack Technologies Inc. avait été évaluée à 3,8 milliards de dollars. Aujourd’hui, l’application de messagerie vaut plus de 5 milliards de dollars, 5,1 milliards pour être plus précis. Cette levée de fonds a été entamée et annoncée au mois de juillet et les prédictions d’une somme de 250 millions à récupérer ainsi que la nouvelle valorisation se sont avérées exactes. Plus les semaines passent et plus Slack évolue pour rester maitre dans son environnement. La semaine dernière l’application a passé les 6M d’utilisateurs quotidiens actifs. Un récent partenariat avec Service Now ainsi qu’un lot de nouvelles intégrations comme celle de DropBox le maintiennent comme service incontournable. Pourtant, Microsoft propose Teams depuis quelques…

Si ta startup n’atteint pas le milliard, tu as raté ta vie. Voilà une phrase qu’un Séguéla de l’entrepreneuriat aurait pu sortir récemment. Pas nécessairement dans cette optique, mais dans le but de développer son service, l’application de messagerie professionnelle Slack va lever 250 millions de dollars et devrait atteindre une valorisation à plus de 5 milliards de dollars. C’est Bloomberg qui a annoncé cette nouvelle levée de fonds dans la soirée. Elle devrait être dirigée aux cotés de SoftBank qui investit à tour de bras et de milliards dans les nouvelles technologies et bientôt dans Uber. Selon des sources proches de l’entreprise de San Francisco, les investisseurs devrait porter la valorisation de Slack à plus de 5 milliards de dollars. Accel et SoftBank seront dans les papiers, et l’application va laisser ses employés et actionnaires revendre leurs prises de participation. Semaine après semaine, Slack s’est imposé comme l’application phare…

Send this to a friend