Nasa

Elon Musk a dû bien dormir cette nuit. Avec ce succès historique, SpaceX vient de prouver au monde entier que sa technologie était capable d’envoyer des hommes dans l’espace et de les ramener. La capsule Crew Dragon, envoyée en direction de l’ISS le 2 mars dernier par la société américaine, a tout d’abord parfaitement réussi son amarrage avec la Station Spatiale Internationale, puis son entrée dans l’atmosphère pour revenir sur Terre. Prochaine étape : le premier vol habité en juillet prochain. Elon Musk a réussi son pari. Sa société est désormais capable de rivaliser avec les plus grands acteurs de l’aérospatial mondial. C’était presque trop facile pour SpaceX, tout s’est déroulé comme prévu, sans encombre. Pourtant, le lancement de cette capsule Crew Dragon intervenait dans un contexte historique particulier. Depuis 2011, les astronautes américains étaient dépendants des fusées russes pour s’envoler vers la Station spatiale internationale (ISS). Le test de Demo-1 avait pour objectif d’envoyer un mannequin, assis et ceinturé…

Alors qu’il y a quelques jours, la NASA réalisait la prouesse de faire entrer sa sonde Voyager 2 dans l’espace interstellaire, hier, par le biais d’une note de service interne adressée tous ses employés, la société a annoncé avoir été victime d’une cyber-attaque quelques mois auparavant. Le piratage aurait été découvert le 23 octobre dernier par le service de sécurité de la NASA. D’après l’agence spatiale américaine, les données personnelles, et notamment les numéros de sécurité sociale, de ses employés ont été compromises. Un délai d’information assez long, pratiquement deux mois, certainement lié à la confidentialité imposée par l’enquête et aux différentes actions menées pour identifier les auteurs. Les États-Unis sont particulièrement touchés par les cyber-attaques ces derniers mois. Récemment, des voyous nouvelle génération ciblaient des écoles, des hôpitaux, des bureaux gouvernementaux avec de fausses alertes à la bombe. Leur objectif ? D’après The Next Web, ces crypto-criminels tenteraient d’extorquer des…

Mission réussie. L’engin spatial de la NASA a délivré ses premières photos de la planète Mars ce matin, peu après son arrivée. La sonde InSight a atterri avec succès dans la nuit du lundi 26 novembre. Vous pouvez d’ailleurs revivre l’atterrissage en direct. D’après le média Wired, InSight a déployé son parachute, activé son radar, détaché de sa coque arrière, activé ses 12 moteurs de descente et atterri sur la planète rouge. Tout s’est passé comme prévu. Comme l’a déclaré Rob Manning, ingénieur en chef du Jet Propulsion Laboratory de la NASA : « nous étions proches de la perfection ». Bon ok, mais maintenant, tout reste à faire. InSight doit déployer ses panneaux solaires sans quoi il ne pourra pas démarrer ses missions de recherche. Comme nous vous l’expliquions, InSight est équipé d’un sismomètre et d’un capteur de flux de chaleur. Une fois les données récoltées et transmises aux scientifiques, nous pourrions arriver à…

La NASA va tenter dans quelques jours de déposer sur la planète Mars sa sonde InSight, qu’elle avait lancé le 5 Mai dernier. Cet événement sera diffusé sur la chaine NASA TV, mais aussi sur le Twitter et le Facebook de l’agence spatiale. La sonde InSight sera le second appareil à atterrir sur Mars, après Curiosity en 2012. La mission devrait elle durer deux ans, et consistera à analyser la composition interne de la planète rouge. Pour cela, la sonde sera équipée d’un sismomètre et d’un capteur de flux de chaleur. Une fois ces données récoltées et transmises aux scientifiques, ces derniers pourraient parvenir à mieux assimiler la genèse des planètes rocheuses, comme la planète Terre. Avant d’arriver à ses fins, le robot devra exécuter une manoeuvre d’atterrissage assez complexe. En effet, le première tache consistera à ralentir jusqu’à zéro, la vitesse de la sonde qui sera proche des 20 000 km/h.…

L’agence spatiale européenne et la NASA se sont associées pour produire une nouvelle vidéo en 8K. C’est la première fois qu’une vidéo avec une telle définition est éditée. Elle montre les astronautes à bord de l’ISS (la station spatiale internationale) en train de travailler dans l’espace. Cette vidéo est tournée avec une caméra Helium 8K de RED. L’idée est de rapprocher un peu plus les Terriens des astronautes et du travail qu’ils effectuent là-haut, au-dessus de nos têtes. Le média Engadget précise que pour profiter pleinement de cette vidéo, encore faudrait-il avoir un écran capable de lire une vidéo en 8K, ce qui est encore assez rare aujourd’hui. David Brady, assistant scientifique au Bureau des sciences du Programme de la Station spatiale internationale a déclaré que : « nous sommes très enthousiastes à l’idée d’adopter une nouvelle technologie qui devrait améliorer notre capacité de faire participer notre auditoire à la recherche…

L’exploration humaine de l’univers n’en est qu’à ses premiers balbutiements et pourtant il en ressort parfois des découvertes incroyables. Alors que de l’eau a été trouvée sur Mercure et sur Mars, c’est au tour du satellite naturel de la Terre d’abriter de la glace tant convoitée. Même si dès 2008 les chercheurs y avaient trouvé de l’eau dans son magma, une nouvelle étape est franchie dans l’objectif de conquête des astronautes. La présence d’eau : le graal pour y séjourner, voire y habiter si elle est exploitable. Une équipe de scientifiques a en effet confirmé qu’il y avait de la glace en grande quantité sur la Lune et ce, aussi bien au pôle nord, qu’au pôle sud. C’est l’instrument Moon Mineralogy Mapper (M3) de la NASA à bord du satellite indien Chandrayaan-1, lancé en 2008 par l’Institut Indien de Recherche Spatiale, qui a permis d’identifier et récolter des dépôts de…

Le vendredi 27 juillet 2018, une éclipse lunaire totale, communément appelée lune de sang, va métamorphoser le ciel pendant près d’une heure et 43 minutes. Durant ce phénomène scientifique assez rare, la lumière du soleil va traverser l’atmosphère terrestre et rebondir sur la lune afin de l’habiller de nuances rouge-orangé. Comment se déroule une éclipse lunaire totale ? Contrairement à l’éclipse solaire totale, où la lune passe entre la Terre et le soleil afin d’y projeter son ombre sans effet de couleur, lors d’une éclipse lunaire totale, l’atmosphère riche en azote de notre planète permet de teinter la lune aux couleurs du soleil. En dépit de certaines rumeurs, cela n’a rien à voir avec les récentes découvertes de la NASA sur la planète Mars. Dans un de ses articles au sujet de l’éclipse lunaire, David Diner, planétologue au Jet Propulsion Laboratory de la NASA, a écrit : « Si vous…

Send this to a friend