Dans une déclaration officielle, la NASA a déclaré que le lancement de la mission Artemis I devrait avoir lieu le 23 ou le 27 septembre 2022. L'agence spatiale américaine travaille actuellement sur les dernières réparations, suite à la fuite d'hydrogène découverte au début du mois.

Lancement prévu le 23 ou le 27 septembre 2022 pour Artemis I

En effet, il y a quelques jours, la NASA a fait état d'une fuite d'hydrogène qui a contrait les ingénieurs à annuler le lancement prévu le 3 septembre 2022. Il s'agissait déjà de la troisième tentative. Le lundi 29 août, la NASA avait déjà reporté le décollage de sa fusée à cause de la panne de l’un de ses quatre moteurs, car une procédure permettant de le refroidir n’a pas pu être menée à bien. Pour éviter de nouvelles surprises, la NASA se donne quelques semaines supplémentaires pour effectuer des réparations tout en laissant la fusée sur la rampe de lancement.

Les équipes de l'agence spatiale ont prévu de remplacer les joints de la connexion entre la fusée et les conduites de carburant qui envoient de l'hydrogène liquide dans l'appareil. En restant sur la rampe de lancement, l'équipe s'offre la possibilité de tester de nouveaux joints à des températures cryogéniques, imitant ainsi les conditions d'un lancement réel. Les équipes de la NASA vont effectuer ce test cryogénique le 17 septembre, ce qui ne laisse que quelques jours avant l'ouverture de la première fenêtre de lancement le 23.

Le SLS va devoir composer avec les autres missions de la NASA

La NASA mise gros sur cette mission. Effectivement, Artemis I marquera le premier lancement de l'énorme fusée Space Launch System (SLS) de l'agence et doit permettre d'envoyer le vaisseau spatial Orion sur une orbite située au-delà de la Lune. Cette première mission du programme Artemis s'effectuera sans équipage et servira de test pour les missions ultérieures qui prévoient d'envoyer des astronautes sur la Lune pour la première fois depuis de nombreuses années.

Selon Mike Bolger, responsable du programme Exploration Ground Systems au Centre spatial Kennedy, « il faudra environ quatre jours entre un test cryogénique réussi et une tentative de lancement ». La NASA a déjà manqué plusieurs fenêtres de lancement fin août et début septembre. Désormais, le SLS devra composer avec les calendriers des autres missions. En choisissant les dates du 23 ou du 27 septembre 2022, l'agence spatiale américaine évite de gêner le lancement de la mission DART (Double Asteroid Redirection Test) prévu le 26 septembre et dont l'objectif est de percuter un astéroïde.