Pour la première fois, SpaceX a devancé Boeing dans le classement des fournisseurs lucratifs de la NASA. Une nouvelle preuve de l’importance grandissante de l’entreprise d’Elon Musk dans le secteur spatial.

SpaceX est désormais le deuxième fournisseur lucratif de la NASA

Pendant de longues années, l’agence spatiale américaine s’en est remis à des entreprises traditionnelles du secteur comme Lockheed Martin, Northrop Grumman ou encore Boeing, qui a longtemps été son principal fournisseur de matériel. L’émergence de SpaceX a néanmoins bouleversé le marché, et ce nouveau chiffre le prouve.

Comme le rapporte Ars Technica, la NASA a versé 2,04 milliards de dollars à SpaceX au cours de l'année fiscale 2022, contre 1,72 milliard de dollars pour Boeing. Les deux entreprises se positionnent ainsi aux deuxième et troisième places du classement derrière le California Institute of Technology, qui gère le centre Jet Propulsion Laboratory pour la NASA, notamment en charge de la confection et des opérations du rover Perseverance, envoyé sur Mars pour y déceler des traces de vie antérieure.

Crew Dragon vs Starliner

L’écart s’est particulièrement creusé entre SpaceX et Boeing au travers du Commercial Crew Program, établi par la NASA avec les deux sociétés en 2014 afin que celles-ci fabriquent un moyen de transport pour les astronautes américains entre la Terre et la Station Spatiale internationale (ISS). Si l’agence spatiale a accordé 60 % en plus à Boeing, SpaceX a largement devancé sa concurrente.

Sa capsule Crew Dragon, propulsée par le lanceur réutilisable Falcon 9, a effectué son premier vol habité en 2020 et réalise depuis des trajets réguliers entre la station et la Terre. De son côté, Boeing a dû grandement reporter le déploiement de la capsule Starliner, après l’échec d’un test à la fin 2019. L’entreprise est parvenue à lancer son appareil jusqu’à l’ISS au mois de mai 2022, mais ne devrait pas effectuer de lancement habité avant la deuxième partie de 2023. Starliner aura donc, minimum, trois ans de retard sur la Crew Dragon.

La capsule Starliner de Boeing.

La capsule Starliner de Boeing n'a toujours pas transporté d'astronautes, contrairement à la Crew Dragon de SpaceX. Image : Boeing

Le Commercial Crew Program est vital pour la NASA, surtout lorsque l’on prend en compte les tensions géopolitiques actuelles : il lui a permis de renvoyer ses astronautes depuis les États-Unis. Depuis 2011, l’agence dépendait du Soyouz russe pour y parvenir.

L’importance du programme Artemis

Une grande partie de l'augmentation du financement de SpaceX en 2022, est également motivée par le contrat qu’elle a obtenu dans le cadre du programme Artemis, qui consiste à renvoyer l’être humain sur la Lune et à y installer une base permanente. En effet, la fusée Starship de l’entreprise a été choisie par la NASA en tant qu’alunisseur lors du programme, c’est-à-dire qu’elle ira poser les astronautes à la surface lunaire.

Artemis est également un programme vital pour Boeing. La société est le principal fournisseur de l'étage central de la fusée Space Launch System (SLS), qui connaît actuellement des retards et reports de lancement, mais pourrait décoller avant la fin de l’année et marquer officiellement le début du programme Artemis.

Si SpaceX continue sur sa lancée et rend sa fusée Starship opérationnelle dans les prochaines années, elle devrait jouer un rôle encore plus important au sein des opérations de la NASA. Il semble très difficile pour Boeing de rattraper son retard…