Ils l’ont fait : avec le succès de la mission test Demo-2 ce dimanche 2 août 2020, SpaceX devient officiellement un fournisseur de vaisseaux pour transporter des astronautes de la NASA dans l’espace. Nous venons d’entrer dans une nouvelle ère de la conquête spatiale.

Un exercice difficile mais réussi

Les astronautes Bob Behnken et Doug Hurley avaient quitté la Terre le 30 mai dernier à bord de la capsule Crew Dragon afin de tester sa capacité à transporter des humains dans l’espace et de les faire revenir. La mission est officiellement réussie. Les deux Américains ont ainsi quitté l’ISS dans la nuit de samedi à dimanche, puis sont restés en orbite à bord de la capsule pendant 19h avant d’entamer leur descente vers la Terre.

Cette partie de la mission était ainsi l’une des plus critiques : lors de la rentrée atmosphérique, la capsule est freinée par les différentes couches de l’atmosphère tandis que son extérieur chauffe à plus de 1 500 degrés. Il s’agit d’un exercice risqué et particulièrement mouvementé pour les astronautes, pendant lequel les communications avec le sol sont coupées. Après six minutes de silence, la capsule, ainsi que le déploiement de ses parachutes d’éjection puis de ses principaux, ont pu être observés au-dessus du golfe du Mexique.

La Crew Dragon s’est ensuite posée en douceur dans l’océan Atlantique avant que le bateau de récupération de SpaceX ne vienne la récupérer. Environ 50 min après cette étape, Bob Behnken et Doug Hurley ont été évacués de la capsule puis héliportés jusqu’à la terre ferme où ils ont pu retrouver leurs proches.

Une nouvelle ère

Cette mission marque la fin de la dépendance américaine envers la Russie pour l’acheminement d’astronautes jusqu’à l’ISS. Elle démontre également le succès du Commercial Crew Program, un contrat passé entre la NASA, SpaceX et Boeing il y a 10 ans maintenant. Si cette dernière a pris du retard, elle devrait aussi transporter des astronautes avec sa capsule Starliner à l’avenir. La Crew Dragon devient officiellement un moyen de transport pour les vols habités américains et de pays alliés.

Dès le mois de septembre 2020, trois astronautes de la NASA et un de la JAXA (Agence d’exploration aérospatiale japonaise) s’envoleront à bord de la Crew Dragon pour rejoindre l’ISS. Le Français Thomas Pesquet sera quant à lui le premier Européen à prendre place à bord de la capsule au mois de mars 2021. De son côté, Elon Musk, PDG de SpaceX, n’a pas caché son enthousiasme à propos de la réussite de Demo-2 :

« Il s’agit fondamentalement d’une nouvelle ère pour les vols spatiaux, une nouvelle ère pour l’exploration spatiale. Nous allons aller sur la Lune, nous allons avoir une base sur la Lune, nous allons envoyer des gens sur Mars et rendre la vie multiplanétaire ».

SpaceX est ainsi devenue la première entreprise privée à effectuer un vol spatial habité et espère désormais être choisie par la NASA pour la conception de l’alunisseur de la mission Artemis. L’entreprise travaille aussi avec acharnement au développement de Starship, son lanceur qui devrait, à terme, aller jusqu’à la Lune et jusqu’à Mars.