baidu : toute l'actualité sur siecledigital.fr

baidu

Si des services en ligne tels que Facebook, Instagram, Google et Amazon ont su se faire une place conséquente en Occident au fil des années, il reste une partie du globe qui n’aborde pas le web de la même façon : la Chine. Plusieurs plateformes américaines y sont effectivement interdites au profit d’applications propres au pays. Mais alors, comment navigue-t-on sur le web en Chine ? Quels sont les usages, les particularités et les contraintes ? Quels sont les services web et les applications les plus utilisés en Chine ? Les réseaux sociaux en Chine De l’hégémonie de WeChat — et Tencent À ce jour, c’est Facebook qui domine le classement des réseaux sociaux à travers le monde, se plaçant sur la première marche du podium avec pas moins de 2,27 milliards d’utilisateurs actifs en janvier 2019. Il est intéressant de constater que les quatre premières plateformes les plus populaires…

Cette semaine, Baidu a tenu une grande conférence à Pékin. Cet événement a été l’occasion pour le géant chinois de parler de ses projets, mais aussi d’annoncer que son assistant vocal, DuerOS, était installé sur 400 millions d’appareils. Une croissance fulgurante pour DuerOS En novembre 2018, Baidu avait annoncé être présent sur 150 millions d’appareils. Cela signifie que le géant a enregistré une moyenne dépassant 300 000 nouveaux appareils par mois. Avec plus de 16 000 collaborateurs travaillant activement à son développement, il serait dangereux de sous-estimer la puissance des plateformes vocales chinoises. D’ailleurs DuerOS a enregistré plus de 3,6 milliards de requêtes, un score démesuré, bien à l’image de la Chine. Pour enregistrer un tel développement, Baidu s’est aligné sur les pratiques mises en place par Amazon. Ainsi, les fabricants d’électroménager, les développeurs, et autres secteurs ou corps de métiers ont a leur disposition de nombreux moyens pour intégrer…

En Asie, les géants du web s’intéressent inondent constamment de nouveaux marchés. Le secteur automobile, et plus précisément les voitures autonomes est très convoité par ces acteurs. Alibaba, annonçait l’année dernière à cette période ses ambitions de se lancer sur le marché aux côtés de Ford. Plus récemment, le spécialiste du e-commerce annonçait des améliorations concernant le tableau de bord des véhicules autonomes. Hier, lors du Salon de l’Auto de Shanghai, Alibaba a présenté son innovation en termes de commande vocale, qui permettrait aux passagers de trouver un restaurant, de réserver une table, de commander un repas, ainsi qu’une multitude d’autres tâches plus utiles les unes que les autres. L’entreprise chinoise propose également ses fonctions via l’écran tactile, pour ceux qui ont encore du mal à utiliser un assistant vocal. Afin de pousser son concept au maximum, Alibaba invite les développeurs à créer des applications embarquées, basées sur le système…

Google a de la concurrence, c’est certain. Son homologue asiatique développe des outils de plus en plus similaires aux siens. Avec des technologies très pointues. Sa dernière invention est un système permettant une traduction automatique plus fluide et en temps réel. Le traducteur imaginé par Baidu va anticiper ce que vous allez écrire. L’ordre des mots étant différent d’une langue à une autre, la traduction en temps réel n’était pas possible avant. Le média Engadget précise que l’outil a dû engranger une quantité considérable de données pour être si précis aujourd’hui. Il y a quelques mois, nous vous présentions les BATX. Baidu fait partie de ces géants du numérique asiatiques. La société travaille sur les mêmes domaines de recherche que Google. Pour le moment, ce Google chinois campe sur son imposante taille et préfère se développer dans son pays plutôt qu’à l’étranger. Sa dernière création est cet outil de « traduction automatisée ». Pour…

Des minibus autonomes sur les routes chinoises. Le géant chinois Baidu a annoncé lors d’une conférence de presse le début de la production à grande échelle du véhicule, appelé Apolong. Ils seront déployés dans des aéroports et des sites touristiques en Chine. « 2018 sera la première année de commercialisation pour la conduite autonome. Avec cette production industrielle du minibus Apolong, nous pouvons véritablement entrevoir les grands progrès réalisés » dans ce domaine, a déclaré le PDG Robin Li. L’intérêt de Baidu pour la conduite autonome n’est pas nouvelle. L’entreprise avait déjà obtenu l’accord du gouvernement chinois afin de mener des essais de voitures autonomes sur les routes de Pekin. Le géant du web passe à la vitesse supérieure avec l’objectif de minibus autonomes accessibles d’ici la fin d’année. Baidu ne se limitera d’ailleurs pas à ses frontières. Le géant chinois s’est associé à SB Drive, filiale de Softbank, afin d’exporter ses…

Le gouvernement chinois a autorisé le géant du net, Baidu, à mener des essais de voitures autonomes sur les routes de la capitale pékinoise. Une décision qui intervient quelques jours après l’implication de Uber dans un accident mortel. Alors que Toyota ou encore Uber ont décidé de stopper leurs tests, le crash n’a pas dissuadé la Chine d’entreprendre des tests publics pour développer ses voitures autonomes. Sous l’impulsion de Baidu, la Chine entre dans la course et compte bien faire de la concurrence à Uber ou Waymo. Avec ces tests, la firme souhaite tester ses véhicules en situation réelle. Avec l’espoir de lancer sa technologie sur le marché d’ici 2019. La gouvernement chinois a ouvert 33 routes d’une longueur totale de 105 kilomètres pour ces essais. Ces routes se situent dans les quartiers périphériques les moins peuplés de la capitale. Baidu, le Google chinois, a mis en circulation 5 voitures de…

Les deux entreprises chinoises Baidu et Xiaomi ont annoncé le début de leur première collaboration qui portera sur l’Internet des objets et l’intelligence artificielle. Concernant Baidu, l’on peut considérer son moteur de recherche comme l’équivalent de Google, si ce n’est qu’il est chinois. Comme le rappelle TechCrunch, la capitalisation boursière de Baidu s’élève aujourd’hui à 86 milliards de dollars, tandis qu’elle se concentre aussi sur des domaines tels que l’intelligence artificielle et le deep learning. À propos de Xiaomi, le fabriquant chinois a su s’affirmer en s’attaquant à de multiples produits comme les téléphones portables, les ordinateurs ou encore les trottinettes électriques. D’ailleurs, son empire dépasse peu à peu les frontières de la Chine puisque la marque s’exporte de plus en plus à travers le monde depuis quelques années, dont en Inde. Pour la première fois, les deux sociétés ont décidé de faire collaborer leur force de frappe, annonçant leur…