À Wuhan, les taxis autonomes de Baidu vont commencer à effectuer des trajets nocturnes sans aucun chauffeur de sécurité. Il s’agit d’une nouvelle avancée significative pour le secteur de la conduite autonome en Chine.

Le succès d’Apollo Go en Chine

Considéré comme le Google chinois, Baidu a dû diversifier ses activités ces dernières années afin de faire face à la concurrence de nouveaux venus comme ByteDance. L’entreprise est désormais l’un des leaders dans le domaine de la conduite autonome, sa plateforme open source Apollo étant la plus importante au monde. Ses ambitions dans ce secteur sont colossales : elle espère déployer son service de taxis autonomes, Apollo Go, dans 100 villes d’ici à 2030. Récemment, la société a également présenté son robotaxi de sixième génération baptisé RT6 et doté d’un volant détachable.

Apollo Go est actuellement disponible dans des zones restreintes de plusieurs villes chinoises, notamment Wuhan, Pékin, Shenzhen ou encore Shanghai. L’entreprise assure que son service est de plus en plus populaire : son activité a bondi de 65 % au cours du troisième trimestre, passant de 287 000 trajets entre avril et juin à 474 000 de juillet à septembre. Dans deux villes, Chongqing et Wuhan, Baidu opère des trajets sans aucun chauffeur de sécurité après avoir obtenu l’approbation des autorités au mois d’août. C’est dans cette dernière que son service va désormais fonctionner la nuit.

Comme le rapporte TechCrunch, Baidu a obtenu l’autorisation pour effectuer des trajets entre 7 heures et 23 heures dans la ville, et ce sans que des conducteurs de sécurité ne soient derrière le volant. Jusqu’alors, le service ne pouvait opérer qu’entre 9 heures et 17 heures. Apollo Go a également triplé la taille de sa zone d’activité pour couvrir 130 kilomètres carrés à Wuhan.

L'intérieur de l'Apollo RT6 sans le volant.

L'intérieur de l'Apollo RT6 de Baidu sans le volant. Image : Qian Jin / Baidu.

Baidu pousse sa technologie un peu plus loin

Le géant chinois est donc le tout premier fournisseur à proposer des services de taxis autonomes commercialisés et sans conducteur le soir en Empire du Milieu. « La capacité de généralisation de la technologie de conduite autonome de Baidu a progressé à un rythme plus avancé que prévu. Désormais, le délai de déploiement de cette technologie dans une nouvelle ville n'est que de 20 jours », a déclaré Wang Chong, chef de Baidu Intelligent Driving Group.

Le système de conduite autonome de l’entreprise combine un mélange de caméras, de radars et de lidars. Baidu travaille par ailleurs sur le développement d’un modèle de langage visuel permettant d'identifier des objets nouveaux. La société explique :

« Le modèle permettra aux véhicules autonomes de donner rapidement un sens à un objet non vu, comme la reconnaissance de véhicules spéciaux (camion de pompiers, ambulance), la mauvaise détection de sacs en plastique, et autres. En outre, le modèle de perception de la conduite autonome de Baidu - un sous-modèle du WenXin Big Model - qui exploite plus d'un milliard de paramètres, est capable d'améliorer considérablement le potentiel de généralisation de la perception de la conduite autonome ».

Avec sa grande concurrente Pony.ai, Baidu permet au secteur de la conduite autonome d’évoluer rapidement et avec efficacité en Chine, où la réglementation est de plus en plus favorable à cette technologie.