Apple Pay

Google Pay n’est plus limité aux smartphones. Le service de paiement est désormais disponible sur les navigateurs PC, Mac et iPhone. Lancé en février dernier, il était jusqu’à présent accessible uniquement sur Android. Gerardo Capiel, directeur produit chez Google, a annoncé sur le blog de la firme son intention d’étendre son service de paiement. « Nous commençons à déployer Google Pay sur le Web à partir du bureau et de iOS – ce qui signifie que vous commencerez voir cette option de paiement lorsque vous ferez des achats en ligne sur Chrome, Safari et Firefox, peu importe votre appareil. » Le renforcement de son accessibilité n’est pas la seule nouveauté que comporte la dernière mise à jour de Google Pay. La nouvelle version souhaite rendre l’achat sur le web plus rapide et facile. Google propose d’ajouter vos coordonnées bancaires à votre compte pour payer directement via Google Pay sans ressaisir vos informations de paiement à chaque…

Apple Pay est la fonctionnalité de paiement de la firme intégrée à l’application Wallet. Cette dernière permet également de générer les billets et tickets de transports, concerts, etc. de manière native. Apple Pay a été lancée en France pendant le mois de juillet 2016 avec seulement quelques banques partenaires comme la Banque Populaire et la Caisse d’Épargne et des sites / applications comme Deliveroo. Son utilisation, se veut très pratique et sécurisée à travers la vérification par l’empreinte digitale ou tout simplement avec le code de son téléphone. Désormais Apple Pay permet de transférer de l’argent directement à vos contacts disposant eux aussi de la fonctionnalité Pay appelée sobrement Apple Pay Cash. Si pour le moment seuls les utilisateurs aux États-Unis peuvent accéder à ce service gratuit de transfert d’argent, on peut espérer une déclinaison progressive dans les pays européens comme ç’a été le cas pour le lancement d’Apple Pay…

Posée comme ça, la réponse parait évidente, mais si on va au delà des apparences, une bataille se joue en back office pour des enjeux plus grands encore que les commissions de paiement. Apple débarque dans un compartiment de jeu à 40 Mds rien qu’aux USA 40 Milliards de $, c’est le montant du gâteau US des commissions bancaires. Dans sa présentation, Apple assure que le deal se traite avec les grands opérateurs de cartes de crédit et que ni le commerçant, ni le client ne serrons impactés. Pour autant, la firme de Cupertino négocie âprement sa part en contrepartie des services apportés par sa technologie. Pour l’utilisateur, on imagine aisément la facilité d’utilisation du système et sa connexion avec le m-commerce. C’est du côté du commerçant qu’un bras de fer débute; on a vu des chaines de magasins s’élever contre Apple Pay et menacer de boycott ce système. Pour certains comme CVS…

Send this to a friend