En septembre dernier, la région Ile-de-France lançait la recharge de pass Navigo et l’achat de tickets de métro dématérialisés depuis son application Vianavigo. Uniquement compatible avec certains smartphones Android (de marque Samsung notamment) et en partenariat avec l’opérateur Orange, cette fonctionnalité prometteuse laissait, faute d’accord conclu avec Apple, les utilisateurs d’iPhone en dehors de l’équation. Et si cet écueil pouvait être résolu à l’avenir grâce à la fonctionnalité “Express Transit Mode” dont Apple fait assez peu publicité ?

Introduit avec iOS 12.3, cette fonctionnalité permet aux utilisateur d’Apple Pay de payer les transports sans avoir à déverrouiller leur iPhone via Face ID ou Touch ID. Particulièrement pratique (il suffit de poser l’iPhone contre une borne pour payer, une simple vibration confirme alors l’opération), cette fonction est d’ores et déjà disponible au Japon (dans les transports acceptant Suica), ainsi que dans plusieurs grandes métropoles dont Portland, Pékin, Shanghai et New York, alors que la MTA a pourtant recourt, comme la RATP à Paris, à un système de cartes rechargeables.

L’Express Transit Mode bientôt utilisable à Londres

Plus récemment, la semaine dernière, plusieurs lecteurs londoniens du site spécialisé MacRumors indiquaient avoir réussi à utiliser l’Express Transit Mode de leur iPhone au sein de certaines stations du métro local (les stations Ealing Broadway et Farringdon, est-il précisé), ainsi que sur la ligne U5 du bus londonien (entre Hayes et Uxbridge). L’autorité en charge des transports à Londres a toutefois précisé aux utilisateurs de l’Express Transit Mode que cette fonctionnalité n’était pas une option officielle, mais que des “discutions positives avec Apple” sont en cours. Il s’agirait donc pour l’heure d’une phase de test à échelle réduite… qui pourrait toutefois déboucher sur une option de paiement supplémentaire pour les détenteurs d’iPhone dans le métro et les transports londoniens.

Reste à savoir si la chose pourrait aussi apparaître à Paris. De ce côté rien n’est certain. La région Ile-de-France reste accrochée à son système Navigo, tandis qu’Apple se réserve (peut-être plus pour très longtemps) l’accès exclusif aux puces NFC de ses iPhone. En l’état, la question de la commission qu’Apple serait autorisé à prélever pour chaque transaction effectuée depuis l’application Vianavigo semble être au centre des débats. Il faudra qu’un des deux parties cède pour permettre de débloquer la situation à Paris… et quelque chose nous dit que de ce point de vue le feuilleton ne fait que commencer.