Les paiements à crédit pourraient bientôt arriver sur Apple Pay. C'est en tout cas ce que rapporte cette semaine CNBC. On apprend qu'Apple travaillerait sur un partenariat avec la banque d'investissement new-yorkaise Goldman Sachs pour proposer aux utilisateurs de son service de paiement mobile un mode de règlement à crédit au principe simple : « acheter maintenant, payer plus tard ».

Notons que les paiements différés sont déjà disponibles sur Apple Pay si vous y avez par exemple enregistré une carte de crédit (et non de débit). Cette fois, Apple chercherait néanmoins à aller plus loin en proposant nativement une solution permettant de payer un article coûteux en plusieurs fois.

Un complément à l'Apple Card ?

Comme le souligne CNBC, ce projet est un signe supplémentaire que le géant de Cupertino souhaite étoffer son offre en termes de services financiers, et ce au travers de partenariats avec de grandes banques. Pour rappel, Apple n'en serait pas à sa première excursion dans le domaine bancaire. La firme a lancé sa carte de crédit Apple Card il y a presque deux ans maintenant. Toujours réservée au marché américain, elle est conçue pour fonctionner avec Apple Pay et se base déjà sur un partenariat contracté avec la Goldman Sachs. Contactée par CNBC, la banque d'affaires n'a pas souhaité donner de commentaires quant à un éventuel projet de paiements à crédit sur le service d'Apple.

Comme le rappelle le média américain, Apple avait aussi proposé des modes de paiements mensualisés sur certains produits achetés sur l'Apple Store via une Apple Card. Les détenteurs de la carte de crédit d'Apple peuvent par exemple, aux États-Unis, acheter un iPhone au moyen d'un crédit sur 24 mois.

Ce qui est certain, c'est qu'Apple s'active sur la question bancaire. La firme cherchait par exemple récemment à recruter un négociateur qui serait chargé de travailler avec des partenaires de paiement. En 2019, quelques semaines après l'introduction de l'Apple Card, Tim Cook (CEO d'Apple) expliquait par ailleurs que « l'une des choses que nous faisons [chez Apple, NDLR] est d'essayer de rendre plus facile l'obtention d'offres de financement mensuel ». Voilà qui laisse peu de doutes sur la direction empruntée par le groupe.