Dans l’univers des applications mobiles App Annie ce n’est pas n’importe qui. La start-up créée par le Français Bertrand Schmitt en 2010, deux ans après l’Apple App Store et le Google Play Store, a bien grandi en 9 ans. Avec 100 millions de dollars de revenus annuels en 2018, 350 salariés et des clients aussi prestigieux que Coca-Cola, Amazon, Paypal et tant d’autres, l’entreprise est devenue l’une des principales références dans le domaine de l’analyse de données mobiles.

Construite sur le modèle du Fremium, elle propose des analyses et outils en libre accès pour environ un million d’utilisateurs et des conseils payant pour 1 100 clients prêts à y mettre le prix. Autant dire que les prédictions pour 2020 de l’entreprise sont à regarder de près.

App Annie se montre particulièrement optimiste sur l’avenir du mobile. L’année 2019 fait figure de charnière avec une croissance importante des dépenses sur l’App Store (Apple) et le Play Store (Google). Une dynamique qui ne devrait pas s’infléchir pour 2020.

App Annie estime à 90 milliards de dollars les dépenses sur les deux marchés d’applications et anticipe une augmentation de 15 milliards de dollars pour 2020. Elle note que les services à abonnements sont à l’origine de cette dynamique favorable, avec notamment les jeux qui ont su tirer profit de cette tendance grâce à leur monétisation. Du côté de la publicité, où App Annie a bénéficié d’une certaine expérience grâce à l’acquisition de Libring fin septembre, 190 milliards de dépenses publicitaires ont été réalisées pour 2019, elles devraient atteindre 240 milliards en 2020.

C’est après avoir constaté que les feux étaient plus que verts pour 2020 du côté des applications et jeux mobiles qu’il est temps de se lancer à pied joint dans les 5 prédictions de l’analyste.

1. La guerre du streaming fait rage, pas de traité de paix en vue.

En 2019 App Annie estime que nous avons passé dans le monde plus de 558 milliards d’heures devant nos smartphones Android pour la seule catégorie du divertissement. Sans surprise YouTube et Netflix raflent la plus grosse part du gâteau.

Un gâteau qui devrait s’étendre à 674 milliards d’heures en 2020 ce qui a tendance à, forcément, aiguiser les appétits. L’arrivée autour de la table de Disney + est particulièrement scrutée. Bien financé, le service de Mickey arrive avec une offre à 7$ par mois pour 4 flux simultanés. Il compense la faiblesse de son catalogue (500 films et 7000 épisodes tout de même) par des valeurs sûr, Star Wars, Marvel Cinematic Universe, The Simpsons.

Conseil App Annie : Les partenariats comme celui entre Disney et Verizon sont à même d’encourager des habitudes de consommations qui aideront à se faire une place.

Deuxième observation de l’analyste, les médias sociaux de type TikTok, Snapchat et Instagram peuvent brouiller la frontière entre réseau social et divertissement tout comme Twitch qui dépasse désormais le cadre du jeu vidéo.

Conseil App Annie : Les nouveaux services vont entraîner un accroissement des téléchargements et des dépenses des consommateurs. Face à la concurrence, privilégiez le long terme. Surveiller les taux de rétention, le temps passé l’application et le nombre d’utilisateurs actifs pour identifier ses vrais rivaux.

Prévision App Annie

Prévision/temps passé sur les applications de divertissement. Source : App Annie

2. Apple Arcade et Google Play Pass sont à observer de près.

Un constat pour commencer : 50% des revenus mondiaux sur le jeu vidéo proviennent des dépenses sur mobiles. Les dépenses mondiales des consommateurs de jeux devraient atteindre les 75 milliards en 2020.

Cette dynamique devrait être renforcée par les offres d’abonnements Apple Arcade et Google Play Pass qui proposeront aux joueurs à prix fixe une large gamme de jeux. App Annie ajoute que la génération Z, née après 1995, est particulièrement demandeuse de services en abonnement. Les familles pourront également s’y retrouver en proposant aux enfants une grande variété de jeu, toujours à prix fixe.

Apple Arcade offrira des exclusivités laissant aux développeurs la liberté de créer de nouvelles mécaniques de jeux en s’affranchissant des règles du jeux libre accès. Pour Google Play Pass les jeux seront ceux également disponibles dans le Play Store, l’occasion de remettre en avant des jeux n’ayant pas eu le succès mérité.

Les deux offres vont être complémentaires de leur marché respectif d’application. Leur performance initiale importe finalement relativement peu, car ils vont mettre en place un écosystème du jeu mobile plus large, indépendant.

Conseil App Annie : Les consommateurs sont habitués au tout gratuit… Pour contourner cette difficulté, les liens entretenus entre les services d’applications l’App Store et le Play Store seront fondamentaux.

Prévision App Annie

Dépenses sur les applications et sur les jeux. Source : App Annie

3. La 5G arrive. Enfin.

La 5G c’est la vitesse, certes, mais c’est aussi des latences considérablement réduites. Et un joueur de Call of Duty ou d’un jeu similaire reposant sur la qualité de la connexion sans fil, le sait. La latence différencie une bonne partie d’un rage quit.

Call of Duty : Mobile justement était le jeu le mieux classé dans le monde le mois de sa sortie, PUBG Mobile et Free Fire continue de truster la 5e et 6e place après un an. Il y a une demande pour ce type de jeux multijoueurs et l’arrivée de la 5G ne devrait qu’enrichir cette demande.

Les opérateurs télécoms s’apprêtent à étendre leur couverture en 2020. En France la 5G commerciale doit débarquer dans les grandes villes courant 2020. Le jeu vidéo, le plus à même de tirer profit de cette connexion ultra rapide, dont les consommateurs sont les premiers adeptes de l’économie mobile, sera un test grandeur nature pour la nouvelle norme.

Conseil App Annie : Les éditeurs doivent agir dès maintenant pour que leurs jeux puissent tourner en 5G dès son arrivée. Surveiller si la concurrence fait de même peut également être opportun.

Prévision App Annie

Classement des téléchargements de jeux mobiles. Source : App Annie

4. Les jeux de type auto Battler, paré à décoller

L’auto Battlers est un type de jeu qui a émergé sur Steam comme un mod de DOTA, Dota Auto Chess, en janvier 2019. Dès novembre 2019 les développeurs se sont emparés de cette réussite pour les adapter au mobile, Dota Underlords (Valve), Chess Rush (Tencent)…

Simple, ne nécessitant pas la précision d’une souris ou d’un clavier, l’auto Battlers est adaptée au mobile et la voie du succès semble déjà toute tracée. L’eSport s’en est déjà emparé avec l’Auto Chess Invitational qui proposera un cash prize à un million de dollars.

Ce style est tout à fait représentatif de la possibilité pour les éditeurs de décliner différents mécanismes, genres de jeux autour d’un même univers.

Conseil App Annie : Les éditeurs s’émanciper des frontières de classifications existantes pour, en exploitant les données interapplications, créer de nouveaux jeux qui attirent l’attention des consommateurs.

Prévision App Annie

Temps passé sur les jeux auto Battler. Source : App Annie

5. Les applications web progressives toujours plus dans l’accompagnement du consommateur

Les applications web progressives (PWA) sont des sites web pour mobile ressemblant à une application. Ils assurent une expérience fluide sur son smartphone et n’exigent pas ce surplus d’engagements que représente le téléchargement d’une application.

Plus rapides qu’un site web, plus simple, les PWAs sont la porte idéale pour augmenter son taux de conversion vers une application ou la version allégée d’une application comme Facebook Lite. Ce type d’application, idéal dans les marchés en développement et lorsque la connexion est limitée ne sont pas à négliger. En Inde Facebook Lite représente 90% des téléchargements du réseau social au premier semestre 2019.

Les PWAs ne sont pas faites pour tous les segments du marché. Elles sont par exemple moins utiles dans le secteur bancaire et la communication. A contrario, le retail, l’actualité, et les services de voyages peuvent en tirer profit.

Conseil App Annie : Les PWAs peuvent représenter une façon supplémentaire d’attirer l’utilisateur. La vente au détail, les sites d’actualités et de voyages devraient inclure les PWA dans leur entonnoir d’acquisition de clients.

Prévision App Annie

Présence des utilisateurs sur nouvelles applications sur Web et application. Source : App Annie