App Annie, célèbre société d’analyse du marché des applications mobiles vient d’annoncer le rachat officiel de Libring, une société spécialisée dans l’analyse des données publicitaires. Ce rachat devrait permettre à App Annie de compléter son offre et d’être bien plus compétitive sur le marché de l’analyse.

App Annie veut aller encore plus loin avec Libring

L’idée est très clair pour App Annie : apporter encore plus de valeur ajoutée à ses clients en étant capable de leur proposer des données concernant le marché des applications mobiles en parallèle d’autres données portant sur l’analyse publicitaire de tel ou tel segment. La plateforme veut être en mesure de brosser un tableau complet des performances et des revenus d’une application.

Les utilisateurs d’App Annie utilisent aujourd’hui sa plateforme pour consulter les indicateurs de mesure clés, liés à la croissance et à l’utilisation de leur application. Ils ont notamment accès au nombre de téléchargements, peuvent voir combien d’utilisateurs actifs se connectent chaque mois, suivent les taux de rétention ou encore les données démographiques de leur communauté.

Alors que la plateforme d’analyse était déjà très pointue, certains annonceurs disaient vouloir aller encore plus loin. App Annie a donc racheté Libring dans le but de proposer des analyses liées à l’effort produit par les marques pour l’acquisition des utilisateurs. L’idée est de leur permettre de mieux interpréter leurs dépenses publicitaires.

Le marché des dépenses publicitaires est très porteur

Les spécialistes du marché estiment que les dépenses publicitaires dépasseront les 375 milliards de dollars (342 milliards d’euros) dans le monde d’ici 2022. Nombreuses sont les sociétés à investir des sommes importantes dans leur stratégie de développement mobile et notamment dans l’App Store. Pour cela, App Annie se devait de proposer une solution d’analyse adéquate.

Pour Ted Krantz, PDG d’App Annie : “les entreprises les plus prospères trouvent un moyen de capitaliser sur l’application mobile, mais elles luttent pour maximiser sa valeur pour leur entreprise. Avec le rachat de Libring, nous voulons apporter une solution sur mesure pour nos clients. Nous nous engageons à fournir de nouvelles données extrêmement précises grâce au machine learning, pour automatiser ces calculs complexes et permettre une analyse bien plus fine pour les marques et les éditeurs”.