WeChat : toute l'actualité sur siecledigital.fr

WeChat

L’application de Tencent très populaire en Chine, WeChat vient d’annoncer ouvrir sa plateforme de mini-jeux aux développeurs dans le monde entier, comme le rapporte The Verge. Le succès de WeChat est incontestable. L’application dispose de plus de 400 millions d’utilisateurs actifs chaque mois sur sa plateforme de mini-jeux. Elle répertorie également plus d’un million de mini-app dans son application. De cette manière, l’entreprise concurrence les stores comme l’App Store ou le Google Store, même si le nombre de mini-programmes disponible est moins important au coeur de l’application chinoise. Le fait que l’application mise sur les jeux pour se développer n’est pas étonnant, vu les actions de la concurrence. Facebook par exemple a récemment annoncé le lancement d’un onglet dédié aux jeux dans la barre de navigation principale et Snapchat pourrait dans les prochains jours lever le voile sur sa plateforme de jeu. Deux développeurs de jeux qui ne sont pas…

Vous la connaissez, il s’agit de l’application de messagerie la plus populaire sur le marché chinois. WeChat annonce un chiffre record. C’est du jamais vu, l’application a dépassé la barre symbolique du milliard d’utilisateurs actifs quotidiennement fin 2018. Toujours plus d’abonnés et un record de croissance pour le géant chinois. WeChat, l’application de messagerie qui appartient à Tencent a même précisé que 45 milliards de messages sont envoyés chaque jour sur sa plateforme, c’est colossal. Un développement fulgurant alors qu’il y a quelques mois, WeChat annonçait déjà que son application possédait plus d’un million de mini-app sur son app-store. Il y a certainement plusieurs raisons qui expliquent ce succès sans précédent. Les habitudes changent très clairement en Chine. Nous notons que les rencontres sont de moins en moins réelles. Il est devenu très courant, voire tout à fait normal, de rencontrer son âme-sœur et ses amis sur internet. Dans le détail, la…

La société n’est peut-être pas encore très connue en dehors de la Chine, et pourtant l’initiative de Tencent (le groupe qui possède WeChat) de développer des applications capables de vivre en dehors de l’App Store d’Apple, semble fonctionner à merveille. Comme le précise le média TechCrunch, WeChat peut aujourd’hui se vanter de deux chiffres : l’application compte plus de 200 millions d’utilisateurs au quotidien et possède désormais 1 million de mini-programmes directement hébergés sur WeChat. Durant ces dernières années, WeChat a tenté de proposer de nombreux services. On se souvient notamment d’un service de livraison de nourriture, d’un service de banque avec la possibilité d’obtenir un prêt chez WeChat. Bref, une myriade de services qui avait pour objectif de fidéliser les utilisateurs. Aujourd’hui son offre de mini-programmes séduit totalement sa communauté. L’idée est lancée en janvier 2017, et part d’un constat simple : vous avez besoin d’appeler un taxi ?…

Le week-end dernier, les autorités chinoises ont révélé être capable de récupérer des messages supprimés de l’application WeChat. Cette révélation n’est pas surprenante, mais il est rare qu’un gouvernement ou une entreprise reconnaissance publiquement ce genre de fait. La révélation s’est faite samedi dernier sur les réseaux sociaux. Une commission anti-corruption de la province de Hefei a publié qu’elle avait « récupéré une série de conversation WeChat supprimées » dans le cadre d’une enquête. Dimanche le post a été supprimé, mais plusieurs personnes ont pu le voir et ainsi comprendre que Tencent malgré son déni, stocke les historiques de ses utilisateurs. L’entreprise a expliqué dans un communiqué « WeChat ne stocke pas d’historique de chat – ils sont stockés uniquement sur les téléphones et ordinateurs des utilisateurs. » Bien entendu, les détails techniques du stockage n’ont pas été fournis. On peut ainsi se demander si les messages sont bien cryptés…

La société chinoise Tencent Holdings a dépassé le groupe Facebook en valeur. Ce qui en fait la première entreprise de technologie venue de Chine à siéger dans le top 5 des sociétés les plus importantes. Dans ce top 5, et dans l’ordre, c’est Apple qui est en tête, proche du trillion de dollars de valeur. La marque à la pomme est suivie par Alphabet (société mère de Google), puis par Microsoft, Amazon, et Tencent qui vient se glisser à la 5ème place. Si vous ne connaissez pas Tencent, vous connaissez probablement WeChat, Weibo, ou encore QQ qui sont toutes les trois des plateformes sociales très populaires en Chine. Le géant ne se cantonne pas au marché chinois puisqu’il possède depuis peu 12% de Snap Inc, société possédant Snapchat. De plus, Tencent fait partie de ces sociétés regroupées pour l’acronyme BATX. À l’image des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) ou…

WeChat est l’application qui a révolutionné la vie des chinois. Aujourd’hui, ils font tout avec WeChat, ou presque tout. Le Web en Chine : un écosystème à part ! Dans un système où, ni Facebook, Twitter, Instagram ou encore Google ne sont des éléments rythmant la vie digitale des internautes dû à une censure du gouvernement appelée la grande muraille virtuelle de Chine, les acteurs en présence ont développé leurs propres réseaux. La Chine est connue pour être le pays le plus développé digitalement parlant, dans lequel les internautes sont des individus ultras connectés et friands des utilisations et innovations technologiques. Le paysage digital chinois est rythmé par trois géants de l’internet plus communément appelés les BAT, incluant les entreprises suivantes : Baidu, Alibaba et Tencent. Ces « BAT » sont généralement considérés comme étant l’équivalent des GAFA. Ces trois entreprises au fil des années sont devenues des écosystèmes à part entières, impliquées…

L’entreprise Facebook est le leader incontestable du web social avec quatre réseaux à plus d’un demi-milliard d’utilisateurs, Facebook, WhatsApp, Messenger et Instagram, une superbe réussite en bourse et d’ambitieux chantiers d’innovation… mais en matière de modèle de développement c’est aussi un sacré « follower ». Quoi de commun en effet entre la récente migration forcée de tous les utilisateurs Facebook vers Messenger, l’intégration des appels vidéo sur cette plateforme de messagerie, le développement du paiement via les chatbots, l’ouverture d’une version Messenger business, etc. ? Tout cela est du « me too » de WeChat, la super-app aux 800 millions d’utilisateurs du géant Tencent qui domine aujourd’hui les usages dans un Empire du milieu ayant pris le lead mondial en matière de mobile. Le big boss de Facebook Mark Zuckerberg suit de près ce qui se fait en Chine, sa femme Priscilla est Chinoise et lui-même parle mandarin, il a vu avant les autres quel…

Send this to a friend