Les grands rendez-vous internationaux que sont les Jeux olympiques ont toujours été l’occasion pour les pays hôtes de démontrer leur savoir-faire, leur puissance. Après les tests de la 5G en Corée du Sud, en 2018 et en attendant les très hypothétiques taxis volant de Paris 2024, voilà la monnaie numérique de banque centrale (MNBC) des jeux d’hiver de Pékin 2022.

Le yuan numérique s’étend dans l’Empire du Milieu

La Chine promet qu’avec un simple passeport et un numéro de téléphone les touristes venus assister aux JO, si le Covid-19 ne fait pas encore des siennes, pourront convertir aisément leurs devises en yuan numérique.

Pour être au point pour la compétition, elle débute le 4 février, plusieurs nouveautés ont été introduites en ces premiers jours de 2022. L’usage de l’e-CNY, le nom officiel de la monnaie de la Banque populaire de Chine, a été étendu.

Jusqu’à présent seules des personnes choisies, ou les vainqueurs de loteries utilisées comme moyen de distribution de la monnaie y avaient accès. 140 millions de résidents avaient échangé 62 milliards de yuans, environ 8,5 milliards d’euros, en octobre 2021.

Depuis début janvier 2022, les habitants de 10 villes peuvent librement utiliser des yuans numériques. Cela concerne Pékin, Shanghai et celles déjà sélectionnées pour la phase précédente comme Shenzhen. La monnaie dispose de son propre portefeuille numérique. L’application est disponible sur toutes les boutiques d’applications sur Android ou sur l’App Store.

La monnaie est accessible via les portefeuilles électroniques d’autres banques, surtout d’État, mais pas que. Le yuan numérique est accessible via AliPay d’Ant Group et WeChat Pay de Tencent. La concurrence entre la monnaie numérique de banque centrale et les deux plateformes monstres pourrait être destructrice, elle n’aura peut-être pas lieu.

AliPay et WeChat Pay, concurrents ou partenaires ?

Le South China Morning Post, à l’origine de l’information et propriété d’Alibaba, entreprise sœur d’Ant Group, rappelle qu’AliPay a déclaré 1,3 milliard d'utilisateurs en juillet 2020. Les paiements effectués dépasseraient les 16 000 milliards d’euros. La plateforme de paiement de WeChat, la super-application la plus populaire de Chine, revendique 800 millions d’utilisateurs actifs mensuels.

Le yuan numérique a pour lui Pékin. Le pouvoir chinois a su démontrer en 2021 qu’il n’avait pas de scrupule à bousculer ses géants de la Tech. Bousculer les habitudes d’un bon milliard de citoyens est une autre paire de manches.

La collaboration semble avoir primé. Tencent et Alibaba ont discrètement contribué au développement du yuan numérique et devraient participer à son implantation. La Banque populaire de Chine espère que l’e-CNY finira par remplacer la monnaie liquide. Les Jeux olympiques représenteront un test grandeur nature sous les projecteurs. Le lancement officiel, lui, n’est pas encore programmé.