Dans un communiqué diffusé le 15 janvier 2021, le groupe RATP a annoncé les lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt international pour la structuration d’une filière Mobilité Aérienne Urbaine. Objectif : réunir un écosystème autour de la mobilité aérienne urbaine en Île-de-France. Airbus et Volocopter font partie des entreprises sélectionnées.

La RATP veut développer la filière Mobilité Aérienne Urbaine

Le 1er octobre 2020, un appel à manifestation d’intérêt international a été lancé avec le soutien de la Région Île-de-France. Une initiative totalement inédite en Europe selon la RATP. En tout, 150 candidatures provenant de 25 pays différents ont été reçues. La RATP, le groupe ADP et Choose Paris Region veulent démarrer des expérimentations avec des taxis volants dès juin 2021. Ces premiers tests auront lieu à l’aérodrome de Pontoise, inauguré le 30 septembre 2020.

Selon Edward Arkwright, directeur général exécutif du Groupe ADP : « le succès de cet appel témoigne d’une forte mobilisation autour de la structuration d’une filière mobilité aérienne en Île-de-France. Aux côtés de tous ces acteurs industriels, de l’enseignement et de la recherche, et grâce à l’implantation d’une zone de test inédite en Europe sur notre aérodrome de Pontoise, nous allons dorénavant pouvoir accélérer son développement. Le Groupe ADP souhaite aujourd’hui explorer et rendre possible tous les futurs de l’aviation, décarbonée et innovante ».

Objectif : les Jeux Olympiques de 2024

À partir de juin 2021, des opérations de décollage et d’atterrissage pourront être entreprises sur cet aérodrome. La RATP précise que la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) et l’Agence Européenne de la Sécurité Aérienne (AESA), seront associées au projet pour en contrôler le bon déroulementVolocopter est le premier constructeur de véhicule électrique à décollage vertical (eVTOL), à avoir été sélectionné. L’entreprise sera donc la première à pouvoir tester son engin volant. Avec des séries de tests à l’aéroport de Helsinki, elle a prouvé que son taxi volant est compatible avec le reste du trafic aérien.

D’autres acteurs comme Airbus, avec le Vahana, ou Ehang ont également été sélectionnés. Catherine Guillouard, PDG du groupe RATP, précise que : « la filière de mobilité aérienne urbaine vient de franchir une nouvelle étape avec cet appel à manifestation d’intérêt, qui a remporté un réel succès. Partenaire des villes, le groupe RATP est heureux de contribuer au développement de cette nouvelle mobilité, complémentaire de nos modes de transport historiques, et à sa bonne intégration en environnement urbain en vue des Jeux Olympiques de 2024 ».

Vous l’aurez compris, l’objectif est de faire émerger tout un écosystème autour de l’aviation décarbonnée pour les Jeux Olympiques de 2024. Si les tests s’avèrent concluants, la filière de Mobilité Aérienne Urbaine pourrait bien proposer une offre commerciale à l’horizon 2030.