Dans les prochains jours, les trois principaux opérateurs de réseaux mobiles chinois China Mobile, China Telecom et China Unicom devraient lancer leur nouveau service de messagerie 5G. Il intégrera des fonctions vidéo, audio, et de paiement électronique. L’outil devrait concurrencer l’application WeChat conçue par Tencent, très populaire en Chine et qui compte plus d’un milliard de comptes dans le monde.

Un nouveau service de messagerie aux multiples fonctionnalités

Le nouveau service de China Mobile, China Telecom et China Unicom devrait effectuer son premier test commercial durant la seconde partie du mois d’octobre. C’est Huang Chandjian, directeur général adjoint du centre de produits de China Unicom qui a révélé le déploiement de ce tout nouveau service durant l’évènement PT Expo China qui s’est déroulé à Pékin, du 27 au 29 septembre. De base, l’introduction de ces fonctionnalités de messagerie aurait dû être réalisée en avril 2020.

Les trois sociétés ont déclaré au South China Morning Post que « la messagerie 5G deviendra un nouveau point d’entrée pour divers services en ligne ». Leur nouvel outil permettra aux utilisateurs d'envoyer du texte, des photos, des vidéos et de l'audio directement via la fenêtre de message sur leurs smartphones, sans télécharger d'application. Il permettra également aux agences gouvernementales et aux entreprises de fournir des services et de communiquer directement avec les abonnés mobiles via des chatbots.

Un portefeuille numérique sera intégré et permettra aux abonnés d’effectuer des paiements mobiles directement depuis leur téléphone. Cette fonctionnalité est issue d’un partenariat avec la banque industrielle et commerciale de Chine.

Le développement progressif de la 5G en Chine

Le plus grand opérateur de réseau sans fil au monde a enregistré 304,14 millions d’utilisateurs 5G sur ses 951,1 millions d’abonnés. En parallèle, China Telecom compte 146,62 millions d'abonnés 5G et China Unicom 129,1 millions.

Au début du mois, China Mobile a octroyé les droits de construction du réseau central convergent 4G et 5G à Huawei et ZTE, afin de les soutenir face aux sanctions américaines qu’ils subissent. La Chine prévoit de construire au moins 600 000 stations de base 5G supplémentaires cette année, accélérant ainsi le déploiement du réseau mobile de nouvelle génération dans les grandes villes du pays. Près de 700 000 stations de base 5G ont été construites dans tout le pays en octobre de l'année dernière.

Même s’il peut faire un peu d’ombre à WeChat, les spécialistes ne pensent pas que ce nouveau système de messagerie menacera réellement la super-application de Tencent. Liu Xingliang, un expert indépendant en internet et en technologie déclarait en avril dernier au South China Morning Post que « le service ne constituera pas une menace pour WeChat de sitôt, car un temps et des efforts considérables sont nécessaires pour créer un écosystème à cette échelle ».