Fortnite : toute l'actualité sur siecledigital.fr

Fortnite

Nous évoquions dernièrement l’impact du battle royal sur l’e-sport. Ce week-end, Epic Games a tapé fort avec la première coupe du monde Fortnite, à New York, dans l’arène de l’Arthur Ashe Stadium. Au cours de l’événement, près de 30 millions de récompenses ont été distribuées. Congrats to all of our winners this weekend at the #FortniteWorldCup Finals Solo Champion: @bugha Duos Champions: @nyhrox @aquaa ProAM: @Airwaks @RLGRIME Creative: #FishFam @cizzorz @hiimtylerh @suezhoo @zandOfficial pic.twitter.com/ilBs7RTeTv— Fortnite (@FortniteGame) July 28, 2019 Le grand gagnant reste Kyle Giersdorf, surnommé Bugha, qui du haut de ses 16 ans à empoché 3 millions de dollars pour avoir remporté le tournoi solo après 5 heures de compétition. Sur Twitter, le journaliste sportif Darren Rovell compare cette somme à celle du vainqueur de l’US Open qui empochera 3,8 millions de dollars dans un peu plus d’un mois, au même endroit. Il faut dire que Fortnite a généré…

En 2018, Epic Games réalisait un bénéfice de 3 milliards $. 30 ans après sa création, la société pèse près de 15 milliards $. Pourtant, son fondateur, Tim Sweeney, a encore beaucoup de projets et ne compte pas en rester là. Aujourd’hui le jeu Fortnite compte près de 250 millions de joueurs, alors qu’il n’en comptait que 200 millions en décembre dernier. En 1991, Tim Sweeney ne savait pas programmer, il utilisait des symboles textuels et avait simplement créé un « personnage » en forme de smiley. À l’époque, « cela comprenait à la fois un objectif de jeu et le simple fait de courir à travers les niveaux et de tirer sur des monstres. Il y avait aussi un éditeur pour que chacun puisse construire ses propres niveaux ». Le jeu comprend une population féminine d’environ 35%, c’est sans précédent. Tim Sweeney est persuadé qu’il s’agit d’une véritable expérience sociale. En 2012, Tencent, l’un des…

Epic Games semble vouloir changer radicalement l’identité de son jeu à succès Fortnite. Pour donner la chance à un plus grand nombre de joueurs de réaliser un Top 1, des changements majeurs sont à venir dans la saison 5. Une plus grande variété dans le style de jeu Bon, soyons francs, pour faire un Top 1 il faut généralement savoir construire like a boss pour pouvoir se cacher et se protéger des ennemis. Et c’est justement ça qui dérange Epic Games. Dans un billet de blog, le studio annonce son objectif : permettre à tous les joueurs de pouvoir remporter une partie sans avoir obligatoirement besoin de maîtriser le build-off. Quelle que soit votre compétence ou votre stratégie, vous devez avoir une chance d’être le dernier survivant. Une manière de conserver l’aspect ludique du jeu, même pour un débutant. Les pro-gamers inquiets Même si rien n’est officiellement mis en place,…