5G : toute l'actualité sur siecledigital.fr

5G

L’enjeu actuel, sur lequel toutes les puissances mondiales travaillent, est bien évidemment la 5G. Si les États-Unis, et quelques pays asiatiques comme la Corée du Sud sont très avancés dans ce domaine, la France fait le choix de rester prudente. Hier, les députés et sénateurs ont réussi à se mettre d’accord en commission mixte paritaire (CMP) à propos de la loi 5G. Comme l’explique Reuters, cette dernière est censée imposer des autorisations préalables pour exploiter des équipements afin de conserver la sécurité nationale. Il s’agit donc de l’ultime étape qui permet de conclure ce projet de loi, adopté par l’Assemblée nationale en avril dernier. Le Sénat a par la suite donné son aval après quelques modifications. Les résultats de cet accord seront présentés devant les députés, puis les sénateurs dans les semaines à venir. Dans les grandes lignes, c’est au Premier ministre que les opérateurs devront s’adresser afin d’obtenir cette…

Les tensions entre Pékin et Washington ne cessent de grandir. D’après le Wall Street Journal, le gouvernement fait savoir qu’il pourrait exiger des entreprises américaines travaillant sur des équipements 5G, qu’elles retirent leur production de Chine. Trump veut frapper fort Il y a quelques jours, Apple annonçait vouloir retirer entre 15 et 30% de sa production, de Chine vers d’autres pays asiatiques. En cause : une taxe supplémentaire sur les importations depuis la Chine, décidée par Donald Trump. Celle-ci pourrait représenter 267 milliards d’euros. De quoi dissuader les entreprises américaines de continuer à travailler en Chine. Aujourd’hui, le président américain s’attaque à la production de la 5G. De nombreuses entreprises américaines font fabriquer leurs équipements en Chine, pour réduire le coût de la main-d’œuvre. Pourtant, cela pourrait bientôt changer. L’administration Trump envisage d’exiger que les appareils 5G à destination des États-Unis soient conçus et assemblés en dehors de la Chine. Un…

La 5G continue de gagner du terrain aux USA. L’entreprise de télécommunication américaine Sprint vient de lancer son service 5G dans certaines parties d’Atlanta, Dallas, Houston et Kansas. Elle explique que son offre transmet la meilleure couverture 5G « initiale » à ce jour. Quoi qu’il en soit, avec le lancement des offres 5G de Verizon et AT&T, les américains disposent désormais de trois choix, et ont la possibilité d’accéder au réseau 5G dans plus de 20 villes. L’offre de Sprint devrait rapidement s’étendre à d’autres villes Dans « les prochaines semaines » l’offre de sprint devrait être accessible à Chicago, Los Angeles, New York City, Phoenix et Washington. L’opérateur explique néanmoins qu’il ne faut pas en attendre trop d’un coup pour son réseau fraîchement mis en place, comme ont pu le faire ses concurrents. Apparemment, il y a des petites zones sans connexion dans la surface d’action de son…

En vue du déploiement de 5G, le Japon envisage de créer 10 milliards de numéros de téléphone à 14 chiffres commençant par 020. Le ministère des Communications japonais estime que les traditionnels numéros à 11 chiffres devraient s’épuiser dès 2022. Ce phénomène s’expliquerait par la commercialisation à venir des nouveaux smartphones compatibles 5G. Avec ces nouveaux numéros, le Japon sera capable d’appréhender ce tournant sans soucis. Les 3 principaux opérateurs du pays, NTT Docomo Inc., KDDI Corp., et SoftBank Corp., se sont mis d’accord pour un déploiement de ces nouveaux numéros d’ici la fin 2021. Actuellement, les numéros de mobiles japonais à 11 chiffres commencent par 090, 080, et 070. Les appareils IoT utilisent déjà des numéros commençant par 020 depuis 2017, mais à 11 chiffres pas 14. Le ministère précise que 32,6 millions des 80 millions de numéros en 020, ont déjà été réquisitionnés par les 3 principaux opérateurs…

Alors que le Royaume-Uni, ou la Belgique étaient fiers de tenir tête aux États-Unis concernant les installations Huawei dédiées à la 5G, Vodafone Italie vient de dévoiler l’existence d’« hidden backdoors » dans des équipements de l’entreprise asiatique, remontant à quelques années. Ces portes dérobées auraient pu permettre au constructeur chinois d’accéder au réseau domestique de nombreux utilisateurs. Bloomberg qui transcrit les dires de Vodafone Italie, indique que des vulnérabilités ont été découvertes entre 2009 et 2011 au sein des routeurs Huawei, et sur le réseau Vodafone. Aucune preuve de données compromises n’ont pour le moment étaient confirmées. Toutefois, d’après Bloomberg, ces vulnérabilités auraient perduré bien au-delà de 2012, et dans les réseaux Vodafone au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, et au Portugal. Des sources anonymes ont déclaré au média américain que Vodafone aurait fermé les yeux, et continué à travailler avec l’entreprise chinoise, pour ainsi profiter de ses prix…

La semaine dernière, Apple et Qualcomm annonçaient avoir trouvé un accord à l’amiable après près de deux ans de batailles juridiques diverses. Les deux firmes, réconciliées, pouvaient de nouveau collaborer sur le secteur des puces 5G… Une nouvelle qui conduisait Intel à annoncer dans la foulée abandonner le marché des modems destinés aux smartphones, pour mieux se concentrer sur les technologies sans-fil intégrées aux PC et aux objets connectés. Cette semaine, Bob Swan, CEO d’Intel, a admis que cette décision était bien la résultante du rapprochement pour le moins inattendu de Qualcomm et Apple . Si Intel assure continuer à considérer la 5G comme une « priorité stratégique », son dirigeant s’est exprimé auprès du Wall Street Journal (via The Verge) sur les facteurs qui ont conduit le fondeur californien à se retirer du marché des puces cellulaires pour mobiles ; et ce malgré de longs mois consacrés au développement du XMM 8160,…

Depuis son émergence, nous ne pouvons passer une journée sans utiliser un outil numérique qui n’a pas été nourri par une intelligence artificielle. L’exemple le plus concret étant la recherche Google et tout ce qui gravite autour. De son côté, la 5G et ses futures implémentations dans les entreprises laissent présager que les industries auront la folie de tout interconnecter. Des capteurs de vibration posés sur les machines, de l’analyse en temps réel, de l’automatisation et de la synchronisation des machines, voilà ce que laissent entrevoir ces deux technologies pour ce que l’on appelle l’industrie 4.0, ou la quatrième révolution industrielle. Pourquoi la 5G aurait-elle plus d’impact que la 4G ? Des caractéristiques bien différentes L’arrivée de la 5G va marquer une véritable rupture avec les précédentes générations de réseau cellulaire. Cela grâce à trois composantes qui forment une sorte de triangle des capacités de la 5G : l’eMBB (enhanced…