Shou Zi Chew, le directeur financier (CFO) de ByteDance, quitte son poste pour entièrement se consacrer à la direction de TikTok. Une décision qui intervient alors que le géant chinois se restructure en six branches distinctes.

Plusieurs changements de postes dans un contexte tendu

Shou Zi Chew occupait le poste de directeur financier chez ByteDance depuis le mois de mars, après que l’entreprise l’ait recruté chez Xiaomi où il évoluait également en tant que CFO depuis 2015. En plus de ce poste, il a aussi endossé le rôle de PDG de TikTok en mai dernier pour succéder à Kevin Mayer, et va désormais se concentrer sur celui-ci.

La firme entreprend actuellement une vaste restructuration alors que le contexte politique en Chine est très tendu pour les big tech. Ainsi, le PDG et cofondateur de ByteDance, Zhang Yiming, a annoncé au mois de mai qu’il laissait sa place à l’autre cofondateur de la société, Liang Rubo.

Depuis près d’un an maintenant, les autorités de l’Empire du Milieu veulent réguler bien plus fermement leurs géants technologiques, et cela va des pratiques anticoncurrentielles à la collecte des données personnelles des utilisateurs. Alibaba en a d’ailleurs payé les frais en écopant d’une amende record de 2,3 milliards d’euros.

ByteDance se plie aux exigences de Pékin

Dans ce contexte, ByteDance a pris la décision de suspendre son introduction en bourse, mais également de réduire ses activités financières, les fintechs étant particulièrement dans le viseur de Pékin. La firme fait en outre partie de trente-quatre entreprises s’étant engagées auprès des autorités à respecter les nouvelles réglementations antitrust.

Un bâtiment de ByteDance.

ByteDance est désormais l'une des entreprises les plus puissantes au monde. Image : ByteDance

Pensée pour être davantage en accord avec le gouvernement, la restructuration de ByteDance en six branches va également lui permettre de mieux gérer sa très rapide évolution. Pour rappel, l’entreprise est la licorne la plus importante au monde avec une valorisation qui oscille entre 325 et 450 milliards d’euros. « Au fur et à mesure que les activités de la société évoluent et que l'équipe s'agrandit, chaque activité est confrontée à des opportunités et des défis différents », a ainsi déclaré Rubo Liang dans un mémo interne relayé par le Wall Street Journal. Il a par ailleurs ajouté que les responsables des différentes divisions lui rendraient compte.

Six secteurs d’activité pour se développer davantage

Désormais, ByteDance est donc divisée en six secteurs d’activité. Premièrement, il y a TikTok, l’application la plus téléchargée au monde qui est donc dirigée par Shou Zi Chew et va également comprendre le développement de l’e-commerce de la firme dans le monde. Ensuite, on retrouve son équivalent chinois Douyin qui englobe également d’autres services de l’entreprise dans le pays comme Toutiao, Xigua, Search ou encore Baike. La troisième branche est dédiée à Lark, une plateforme de collaboration d’entreprise, tandis que la quatrième division se concentre sur BytePlus, une plateforme intelligente offrant des services alimentés par des recherches de pointe dans le domaine des technologies émergentes.

ByteDance voulant concurrencer des géants comme Blizzard ou Nintendo dans le secteur du jeu vidéo, son cinquième secteur d’activité est Nuverse, son unité gaming. Enfin, la sixième et dernière branche de la firme est consacrée à Dali, sa marque spécialisée dans l’edtech qui a recruté plus de 13 000 personnes cette année.

Notamment grâce à l’incroyable succès de TikTok à l’échelle internationale, ByteDance est aujourd’hui l’une des entreprises les plus puissantes au monde. Reste à voir si elle parviendra à autant développer ses autres activités en dehors de la Chine comme elle ambitionne, mais également si Pékin restera en dehors de sa route.