Étiquette

MIT

Une équipe d’ingénieurs du prestigieux MIT a élaboré un drone à la fois capable de sillonner sur la surface de l’eau, prendre les courants d’air comme un albatros, et de passer les vagues de la même manière qu’un voilier. Il s’agit donc d’un modèle hybride capable de voler au-dessus d’océans tumultueux, et de s’y poser lorsqu’ils sont plus calmes. On retrouve d’ailleurs un français à la tête de cette équipe : Gabriel Bousquet. « Les océans restent largement méconnus. En particulier, il est très important de comprendre l’océan Austral et comment il interagit avec le changement climatique. Mais c’est très difficile d’y arriver. Imaginez que vous pourriez voler comme un albatros quand il y a beaucoup de vent, puis quand il n’y a pas assez de vent, la dérive vous permet de naviguer comme un voilier. Cela élargit considérablement le genre de régions où l’on peut aller, » a-t-il déclaré.…

Voiture autonome MIT CSAIL

Les constructeurs de voitures autonomes ont un point commun :…

interface goutte eau MIT

Une équipe de chercheurs travaillant au sein du MIT a…

Vous avez bien lu le titre ! Des chercheurs du MIT ont créé un appareil que l’on porte un peu comme un casque, et qui comprend les mots que vous avez en tête. Ensuite, ce même casque peut lancer une action en lien avec votre mot. Si les interfaces cerveau-machine ne sont pas encore prêtes de voir le jour, nous aurons très certainement ce type de wearable en attendant. Plutôt que de demander à Siri à voix haute d’appeler telle ou telle personne, vous n’aurez qu’à y penser. « La motivation pour cela était de construire un dispositif d’intelligence artificielle. Notre idée était : pourrions-nous avoir une plate-forme informatisée qui est plus interne, qui fusionne l’humain et la machine d’une certaine façon et qui ressemble à une extension interne de notre propre cognition ? » a écrit Arnav Kapur dans sa publication de recherche. D’un point de vue design, le…

cerveaux Nectome

Après avoir annoncé son soutien à la startup Nectome, dont…

Nectome

La startup américaine Nectome souhaite rendre l’humain immortelle en dématérialisant…

Des scientifiques du Massachusetts Institute of technologie (MIT) et de l’Université de Californie de Berkeley, ont créé une machine capable d’extraire de l’eau dans l’air désertique. Les scientifiques avaient rapporté leur concept au magazine Science, l’année dernière. Depuis le système a été amélioré et testé dans le climat aride de Temple, en Arizona. La technique fonctionne en puisant directement l’eau dans l’humidité de l’air grâce à des structures de métal organique, MOF. Très poreux, le matériel aspire des molécules d’eau pendant la nuit (où l’humidité est plus importante), et les stocke. La journée, la chaleur du soleil va transformer les molécules d’eau en vapeur. Un système classique de condensateur change ensuite la vapeur en eau. Les résultats publiés dans la revue Nature sont encourageants. Ils montrent que la méthode est efficace même sur des zones où l’humidité est inférieure à 40%. Cependant la quantité d’eau recueillie lors de ce test…

Et si le sur mesure devenait accessible à tous ?…

intelligence artificielle

Le célèbre Massachusetts Institute of Technology (MIT) a annoncé avoir…

Une équipe de chercheurs du MIT vient de mettre au point une puce électronique basée sur le fonctionnement des synapses dans le cerveau. Les interactions entre les différents composants de cette puce sont les mêmes que celles qui permettent aux neurones de communiquer entre eux. Les programmes d’intelligence artificielle sont de plus en plus poussés. Dans certains cas comme les échecs, ils sont même plus performants que le cerveau humain. La capacité de calcul des ordinateurs actuels est la seule limite pour l’IA. Pour le comprendre, il faut s’intéresser au fonctionnement hardware d’un ordinateur. Le modèle existant est basé sur une communication binaire. Les informations sont donc transmises avec une suite de 1 et de 0 correspondant à une tension électrique positive ou nulle. Lorsque l’on s’intéresse au neurone du cerveau humain, le modèle de communication est bien plus complexe. Au lieu d’effectuer des calculs basés sur la signalisation binaire…

plante lumineuse
MIT wearable vivant

Une équipe composée de chercheurs du MIT et de l’Université de Harvard ont annoncé avoir créé des ‘muscles’ robotiques qui sont en mesure de soulever jusqu’à 1000 fois leur propre poids. Cette innovation pourrait être utilisée pour créer des robots mous, mais très puissants. La robotique molle est un domaine émergent dans la robotique, mais qui a un grand avenir devant lui. Chaque muscle est composé d’un compartiment hermétique rempli d’air ou de fluide. Il contient une structure inspirée des origamis qui se plie et fonctionne comme un squelette. Lorsque la pression à l’intérieur du compartiment est réduite, toute la structure se contracte, comme le muscle d’un être humain. La césure entre l’Homme et la machine se fait dans les capacités de cette structure qui peut soulever 1000 fois son propre poids. Mieux encore, ces muscles sont très économiques. Ils peuvent être construits en moins de 10 minutes avec des…

IBM et MIT contrôle IA

Les deux entreprises américaines collaborent une fois de plus afin…

Shelley IA MIT

Alors que IBM développe son intelligence artificielle Watson afin d’aider les médecins à traiter différents types de cancer, la firme a annoncé le début d’un partenariat avec le MIT. IBM s’engage ainsi à investir 240 millions de dollars sur une durée de 10 ans, l’objectif : un laboratoire commun baptisé MIT-IBM Watson AI Lab. Cette nouvelle collaboration entre IBM et le MIT devrait permettre à plus d’une centaine de chercheurs de faire évoluer conjointement leurs connaissances sur l’intelligence artificielle. 4 secteurs clefs de l’IA sont en ligne de mire des deux entités respectives : le développement d’algorithmes, la création de matériel dédié à ces calculs, l’adaptation des possibilités de l’IA à des industries nouvelles et l’évaluation des effets de l’IA sur la société. Ainsi, en plus des chercheurs travaillant dans le MIT-IBM Watson AI Lab, des physiciens, économistes ou encore spécialistes du marché high-tech feront aussi don de leurs compétences.…

Pensieve IA du MIT

Qui n’a jamais fait l’expérience frustrante de voir sous ses…

DeepMoji

DeepMoji est une intelligence artificielle créée par le MIT et…

Les collaborations entre Google et MIT (Massachusetts Institute of Technology) sont fréquentes. Le premier étant un partenaire financier pour l’université et un vivier de futurs talents. Leurs travaux ont débouché sur un algorithme (et non une intelligence artificielle) permettant de retoucher instantanément une photographie prise avec son smartphone. La photographie de droite est le résultat obtenu par l’algorithme développé versus la photographie originelle, et la version HDR+ (Imagerie à grande gamme dynamique – ndlr). Ce genre de prouesse fait souvent l’actualité avec les travaux d’Adobe, ceux de Google et à travers d’autres applications. Ici, la différence, c’est l’instantanéité de l’algorithme contrairement aux autres technologies. Celui développé par Google et le MIT s’appuie sur les travaux d’un étudiant qui ont permis d’économiser l’énergie nécessaire au rendu. En effet l’amélioration en temps réel demandait beaucoup trop d’énergie au téléphone. Ce qui peut s’avérer problématique pour un téléphone portable en utilisation prolongée. En…

Pic2recipe MIT

Le MIT propose des inventions qui peuvent parfois paraître farfelues,…

Send this to a friend