Une équipe de recherche du Massachusetts Institute of Technology (MIT) a conçu un tissu permettant de fabriquer des vêtements intelligents reconnaissant le mouvement de l’Homme et interagissant avec lui. Avec cette nouveauté, il sera possible, d’après les chercheurs, de concevoir des vêtements adaptés à plusieurs situations.

OmniFiber, le tissu intelligent proposé par le MIT

Le tissu baptisé OmniFiber a été mis au point par des chercheurs du MIT, du KTH Royal Institute of Technology à Stockholm, et de l’Université d’Uppsala, elle aussi en Suède. Ce tissu, qui au toucher est décrit comme doux, est capable de réagir aux mouvements corporels du porteur. Il détecte sa propre déformation, peut mécaniquement être étiré, froissé, plié ou condensé à la demande et retrouver par la suite sa forme initiale.

Au centre de la fibre se trouve un canal creux qui permet à l’air de le traverser de long en large. Les chercheurs ont utilisé de l’air comprimé pour tester leur technologie et ainsi, maîtriser le mouvement de la fibre. En plus du tissu, les experts ont également conçu un boîtier de contrôle, portable et miniaturisé, intitulé Flow IO. Il sert à contrôler la quantité d’air comprimé dans la fibre afin que celle-ci retrouve son aspect initial.

Architecture de la fibre OmniFiber

Schéma de l'architecture de l'OmniFiber. Capture d'écran : MIT / Youtube.

Une utilisation future dans le secteur de la santé

Selon les chercheurs, il est possible d’utiliser OmniFiber dans différents secteurs comme celui de la santé. Par exemple, la fibre peut aider une personne à surveiller et réguler sa respiration pendant une période de récupération à l’aide d’un vêtement adapté. Pour l’instant, les experts ont seulement mis au point un prototype de vêtement pour le haut du corps basé sur cette technologie. Il se dilate et se contracte à différents points afin que son utilisateur puisse contrôler la posture de sa colonne vertébrale, sa respiration, et d’autres mouvements du corps.

Un vêtement OmniFiber

Le vêtement fabriqué par les chercheurs grâce à l'OmniFiber épouse la silhouette de l'individu. Capture d'écran : MIT / YouTube.

D’autres projets visent également à incorporer des technologies dans les vêtements afin de les rendre « intelligents ». Il y a deux ans, des chercheurs chinois avaient réfléchi à un moyen de développer des capteurs NFC sur les vêtements dans le but de mesurer la respiration et le rythme cardiaque d’un individu. L’an dernier, la technologie Jacquard de Google était incorporée dans le sac à dos Konnect-i afin qu’une personne puisse interagir avec son téléphone directement grâce à la bretelle tactile de son sac à dos.

Ozgun Kilic Afsar, une des chercheuses travaillant sur le projet, affirme que « l’équipe de recherche continuera de travailler sur le dispositif OmniFiber afin de l’améliorer ». De plus, elle souhaite aussi mettre au point un système de fabrication permettant de créer des filaments plus longs de cette matière, l’OmniFiber. Néanmoins, il faudra attendre un certain temps avant que ce tissu puisse être utilisé dans la fabrication de vêtements du quotidien.