Après six années de développement sur ce projet, les chercheurs du Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL) du MIT sont prêts à déployer le Roboat, un bateau autonome capable de transporter 5 passagers. Le Roboat a d'ores et déjà pris du service sur les canaux d'Amsterdam.

Un bateau autonome sur les canaux d'Amsterdam

En collaboration avec le Senseable City Lab, le MIT travaille depuis plus de six ans sur le développement d'une flotte de bateaux autonomes pouvant transporter jusqu'à cinq passagers. Le fameux Roboat semble prêt à prendre le large. Les chercheurs ont récemment annoncé que la version finale du robot autonome était prête à naviguer sur les canaux d'Amsterdam. Au cours d'une démo organisée le 28 octobre 2021, les chercheurs ont déclaré que : « le Roboat est prêt à passer à l'étape suivante celle de la navigation et de la commercialisation ».

C'est un bateau au look futuriste qui navigue sur les canaux de la capitale des Pays-Bas. Entièrement électrique, le Roboat dispose d'une autonomie de 10 heures avec une seule charge. Il peut également se recharger sans fil. Selon Daniela Rus, directrice du CSAIL : « la dernière version de notre robot autonome est plus précise et dispose de systèmes de perception, de navigation et de contrôle plus robustes que les précédents modèles. Il est également doté de nouvelles fonctionnalités, notamment d'un mode d'approche qui facilite l'accostage dans un port et d'un meilleur positionnement qui doit lui permettre de mieux naviguer dans les eaux du monde réel ».

Le Roboat peut-il fluidifier le trafic des grandes villes ?

Les technologies de navigation autonomes du Roboat sont similaires à celles utilisées par les voitures autonomes. En effet, le Roboat fonctionne à l'aide d'un GPS et comme la plupart des véhicules autonomes, il utilise des capteurs LIDAR. Il est aussi équipé de plusieurs caméras qui lui offrent une vue à 360 degrés. Un bon moyen pour déterminer sa trajectoire et éviter de heurter des obstacles. Même si le robot pourrait fonctionner de manière totalement autonome, un opérateur humain le surveillera dans un premier temps, pour s'assurer que tout se déroule bien. Un seul opérateur pourra surveiller jusqu'à 50 Roboat.

Pour Stephan van Dijk, directeur de l'innovation à l'Amsterdam Institute for Advanced Metropolitan Solutions : « le centre historique d'Amsterdam est endroit idéal pour commencer à tester de telles technologies. Notre ville, comme tant d'autres, souffre des défis contemporains, tels que la mobilité et la logistique. Les canaux d'Amsterdam peuvent être un bon moyen de fluidifier le trafic ».