L’Institut de recherche MIT affirme avoir mis en oeuvre une IA qui parvient à détecter une infection à partir d’une simple toux forcée sur un smartphone ou ordinateur. Ce détecteur de toux fiable à 98,5% a permis d’identifier les personnes asymptomatiques ayant contracté la Covid-19. De plus, cette IA est apte à repérer les différentes types de toux que l’oreille humaine ne réussit pas à nuancer.

Cette avancée technologique, qui affiche un résultat en quelques secondes, pourrait considérablement faciliter le dicton gouvernemental : tester, alerter, protéger. Cet outil de dépistage individuel peut se révéler pratique, notamment pour les personnes asymptomatiques, qui sont de facto moins propices à aller se faire tester, et donc de possiblement contaminer d’autres personnes.

Déficiences neurologiques

Les scientifiques de cet institut émérite se sont penchés sur la Covid-19, après s’être longuement intéressés à la maladie d’Alzheimer. Elle se traduit par un déclin de la mémoire et une dégradation neuromusculaire, comme un affaiblissement des cordes vocales. En effet, l’équipe du MIT a identifié des similitudes entre les symptômes de la maladie d’Alzheimer et de la Covid-19 : toutes deux atteignent, a minima, les déficiences neurologiques des patients.

L’équipe a observé des petites altérations de la parole et des autres bruits, liés au virus, en plus d’une détérioration des performances pulmonaires et respiratoires. « Les sons de la parole et de la toux sont tous deux influencés par les cordes vocales et les organes environnants. Cela signifie que lorsque vous parlez, une partie de votre discours est comme une toux, et vice versa ». Le chercheur Brian Subirana explique aussi que cette IA est “capable de connaitre votre sexe, votre langue maternelle, et meme votre état émotionnel” car “il y a un sentiment qui est induit dans la facon dont vous toussez”.

Diminuer la propagation du virus

Selon le chercheur, « la mise en œuvre efficace de cet outil de diagnostic de groupe pourrait diminuer la propagation de la pandémie si tout le monde l’utilise avant d’aller dans une salle de classe, une usine ou un restaurant ». L’utilisateur n’aura qu’à tousser sur son téléphone, et obtiendra instantanément une alerte lui indiquant s’il est contaminé. La mise au point de cet outil à la pointe de la technologie ne sera toutefois pas sans conséquence, notamment pour ce qui a trait à la vie privée. Alors qu’en France, l’application de traçage gouvernementale pour lutter contre la pandémie a du mal à prendre son envol, cette IA pourrait, elle aussi, faire plus d’un sceptique.