deep learning : toute l'actualité sur siecledigital.fr

deep learning

Un nouveau laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle créé par Google vient d’ouvrir ses portes en Inde. Le Google Research India vient tout juste d’être inauguré à Bangalore. Google s’installe en Inde Ce tout nouveau laboratoire indien sera dirigé par Manish Gupta. Il est professeur en intelligence artificielle et également président de la fondation Infosys de l’IIIT Bangalore (International Institute of Information Technology Bangalore). Il est spécialisé dans le deep learning. Gupta est aussi le co-fondateur de VideoKen, une startup qui développe des systèmes d’IA dédiés au monde de l’éducation. Il pourra compter sur le soutien de Milind Tambe, professeur à l’Université Harvard. Ce dernier prend la direction du département « AI for Social Good » au sein du Google Research India. L’entreprise américaine estime que le marché indien est bien trop important pour qu’il soit délaissé. Parallèlement à cette annonce, Google s’engage à étendre son système de prévision des inondations alimenté par l’intelligence artificielle en…

Nvidia, le concepteur de matériel informatique, a réussi à réaliser une démo de jeu où le protagoniste pouvait explorer en voiture une ville dont les graphismes étaient générés par une IA à partir de vidéos du monde réel. L’ensemble était très élaboré, bien qu’encore éloigné des standards actuels. Le vice-président de la société concernant le Deep Learning (technique d’apprentissage aux IA), Bryan Catanzaro, s’est longuement exprimé à ce sujet. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le travail de ses équipes est impressionnant. D’abord, une récolte de données Pour réaliser le jeu, les chercheurs de NVIDIA ont dû d’abord trouver des données pour que l’IA puisse apprendre à reconnaitre un environnement urbain et une situation de conduite. Une fois ceci fait, le programme classait chaque pan de l’image (la route, la voiture conduite, le ciel et les buildings …) en différentes catégories. À ce moment là, un réseau…

Depuis la création de Siri, Apple se défait peu à peu des nombreuses critiques et blagues portant sur l’assistant personnel. En effet, à ses débuts Siri a été source de blagues sur le web, le phénomène était même répandu dans les séries TV. Et à chaque fois qu’il était mis en scène, l’assistant était incapable de satisfaire l’utilisateur, apportant toujours une réponse à côté de la plaque. Depuis, les ingénieurs d’Apple ont grandement amélioré leur technologie, à l’exemple de ce déport de brevet Apple qui sous entend que Siri sera capable de reconnaître les différentes voix dans le futur (ce que fait d’ailleurs déjà Google Home…). Pour ce qui est de la voix, c’est le sujet sensible pour tout les ingénieurs travaillant sur des assistants intelligents car il est très difficile de reproduire la prosodie humaine et de laisser de côte une voix plus robotique. Apple a récemment mis en…