intel : toute l'actualité sur siecledigital.fr

intel

La situation s’aggrave pour Huawei, après que Google ai annoncé la destitution de la licence Android pour le constructeur chinois, Intel, Qualcomm, et Broadcom se sont à leur tour pliées au décret du gouvernement américain. Bloomberg rapporte que les trois entreprises ont décidé de mettre fin à leurs relations avec Huawei. Côté européen, le fabricant de puces allemand Infineon Technologies aurait également suspendu tout export à destination de Huawei, tout comme Micron Technology et Western Digital. Ces décisions font évidemment suite à la révocation brutale de la licence Android de Huawei par Google, ainsi que l’interruption de ses accès au Play Store. Cette annonce oblige donc la société chinoise à développer sa propre version en partant du code Android Open Source Project. C’est un vrai coup de grâce pour l’entreprise chinoise. Intel fournissait des puces de serveur, ainsi que les processeurs des Matebook. L’abandon de Qualcomm a bien moins d’impact…

Dernièrement, on apprenait l’abandon d’Intel par Apple qui est retourné avec son ancien fournisseur de modem 5G, Qualcomm. Suite à cette annonce, Intel annonçait son retrait du marché. Intel avait profité des litiges entre Qualcomm et Apple pour devenir le fournisseur attiré de la firme de Cupertino. Toutefois, il semblerait que des repreneurs soient intéressés pour reprendre les rênes de cette branche de l’entreprise, dont une certaine marque à la pomme. Soupçonné de vouloir fabriquer ses propres modems, Apple pourrait confirmer ses ambitions en s’impliquant dans ce rachat. D’après le Wall Street Journal, les discussions auraient déjà été engagées entre Intel et Apple, alors que d’autres potentiels acquéreurs pourraient tenter leur chance. Cet accord pourrait atteindre plusieurs milliards de dollars, bien qu’il soit pour le moment à un stade très peu avancé. Le Wall Street Journal ajoute que les modems 5G Intel perdent environ 1 milliard de dollars par an.…

Intel a annoncé que Thunderbolt 3 s’ouvrira à bien plus d’utilisateurs dans les prochaines années. La firme a indiqué avoir fourni les spécifications de son protocole à l’USB Promoter Group (dont l’entreprise est membre) afin qu’elles s’en servent de base à la prochaine norme USB 4. Cette opportunité permettra aux fabricants de créer des périphériques compatibles sans payer de royalties. Bien que, des lacunes aient été repérées au niveau des systèmes d’exploitation du contrôle d’accès des périphériques Thunderbolt. Grâce à cette affiliation, l’USB 4 disposera d’autant de caractéristiques que celles de Thunderbolt 3, soit la connectique la plus complète à ce jour. Cette dernière offre des débits de 40 Gbits/s, contre 20 Gbits/s pour l’USB 3.2. Elle permet également de connecter deux écrans 4K sur une même machine et même d’y connecter une carte graphique externe. Le débit de l’USB 3.2, bien qu’il soit moins important que celui de Thunderbolt,…

Ce nouveau fauteuil roulant motorisé, inventé par Intel et l’entreprise brésilienne Hoobox Robotics, serait capable de se déplacer en fonction des réactions du faciès de son utilisateur, mais également grâce à l’intelligence artificielle. Plus précisément, le projet nommé Wheelie 7, pourrait permettre aux personnes à mobilité réduite de se déplacer via leurs expressions faciales, allant du haussement de sourcils à la langue tirée. À ce jour, les fauteuils roulants motorisés sont presque uniquement contrôlables via des joysticks, qui sont des manettes que l’utilisateur manipule avec sa main. L’exception résidait dans le fait que plus récemment, ils avaient pu être guidés via des capteurs placés sur le corps de la personne. Cependant, l’intelligence artificielle a élargit les possibilités et nous démontre une fois encore qu’elle peut être utilisée dans bien des domaines. Wheelie apprend automatiquement les expressions que son utilisateur veut utiliser pour se déplacer. D’ailleurs, pour cela, aucune formation spéciale…

Rolls-Royce a annoncé hier qu’il utiliserait des puces conçues par Intel pour développer de nouveaux navires autonomes transportant des marchandises en haute mer. Déjà, l’année dernière la marque dévoilait un calendrier ambitieux prévoyant le déploiement de flottes de navigation entièrement autonomes d’ici 2025. Rolls-Royce développe sa technologie de navigation dans des centres de R&D situés en Finlande et en Norvège. Rolls-Royce n’en est pas à son coup d’essai. Il y a quelques mois, la marque annonçait être en train de travailler sur un projet de taxi volant. Ils sont persuadés qu’en rendant nos véhicules et navires, autonomes voire télécommandés, cela améliorera considérablement notre sécurité. La marque veut créer une flotte efficace et ne s’en cache pas. Sa raison d’être est désormais de réinventer la logistique mondiale. Le média VentureBeat précise que cette fois-ci, Rolls-Royce s’attaque à un projet très ambitieux. Le plus grand défi reposera probablement sur les puces d’Intel. Comment concevoir des…

Le fabricant de matériel informatique Intel a confirmé qu’il allait fermer le département dédié à la création d’appareils connectés. Appelé New Devices Group (NDG), ce service avait pour projet de lancer une paire de lunettes connectées, qui avaient même été annoncées pour cette année. Cette nouvelle a été publiée par The Information, qui précise que la fermeture du département NDG résultera certainement sur des licenciements, en précisant qu’au total, 200 personnes y travaillent. Intel avait l’intention d’attirer des investisseurs qui aurait pu contribuer à cette activité avec de solides canaux de vente et une expertise industrielle. En qui concerne la fabrication des lunettes, la société avait fait appel au fabricant taïwanais Quanta Computer. Dans une déclaration, Intel a donné quelques précisions, bien qu’il subsiste encore de nombreuses zones d’ombre : Intel travaille en permanence sur de nouvelles technologies et expériences. Tous ces éléments ne se transforment pas en un produit…

La société Intel a prévu de lancer son modèle de lunettes intelligentes pendant l’année 2018. Une nouvelle entreprise devrait voir le jour pour la production et la commercialisation des verres connectés. L’entreprise Intel envisagerait de vendre une participation majoritaire dans une société de réalité augmentée. L’objectif à plus longs termes est de concevoir des lunettes connectées pour le grand public. D’après le magazine Bloomberg, une nouvelle société pourrait voir le jour pour assurer le lancement de ce produit. Elle s’appellerait Vaunt et les lunettes porteraient le nom de « Superlite ». Intel a l’intention d’attirer des investisseurs qui pourront contribuer à l’activité avec de solides canaux de vente et une expertise industrielle. En qui concerne leur fabrication, la société a fait appel au fabricant taïwanais Quanta Computer. Elle n’a d’ailleurs pas souhaité s’exprimer sur ce choix. Pour fonctionner, les lunettes seront dépendantes d’un smartphone. En effet, tout comme les montres connectées, il…

Send this to a friend