Lors d’un appel portant sur les résultats trimestriels de Spotify, son PDG, Daniel Ek, qui a récemment fait part de son ambition de racheter le club d’Arsenal, a affirmé que le live audio était bien parti pour devenir le nouveau format incontournable, à l’instar des stories. Si ces dernières ont débuté sur Snapchat, elles ont rapidement été reprises sur de très nombreuses applications. De la même manière, Ek estime que toutes les plateformes majeures adopteront prochainement les audios en direct, rapporte TechCrunch.

« Les stories existent aujourd'hui sur un certain nombre de plateformes, y compris Spotify, y compris, bien sûr, Instagram, Snap et bien d'autres. Donc, je considère [l'audio en direct] comme un ensemble de fonctionnalités convaincantes, et je pense que les créateurs s'engageront dans les endroits où ils ont la meilleure sorte d'affinité créateur-fan pour le type d'interactions qu'ils recherchent. Et je pense que c'est très similaire à la façon dont les Stories se sont déroulées historiquement », a-t-il déclaré.

Le format audio a très rapidement pris de l’ampleur suite à l’ascension de l’application Clubhouse, dans laquelle les utilisateurs peuvent discuter à travers des chats audio, et que de très gros noms de l’industrie ont décidé de copier. C’est notamment le cas de Facebook, de Twitter, de LinkedIn, de Reddit ou encore de Discord. De son côté, Spotify a récemment fait l’acquisition de Betty Labs, éditeur de Locker Room, une plateforme d’audio en direct consacrée au sport.

« Je pense qu'il y aura beaucoup de musiciens qui voudront s'engager dans toutes sortes d'activités, qu'il s'agisse de parler à leurs fans, d'organiser des soirées d'écoute ou autres, parce qu'il est clair pour eux que sur la plateforme Spotify, cet engagement entraîne une conversion significative en opportunités de monétisation, simplement sur la base de notre modèle de revenus », a déclaré Daniel Ek, à propos de l’usage du live audio sur son propre service.

Avec ce format, Spotify disposerait ainsi d’un argument supplémentaire pour attirer les artistes et leur permettre de se connecter à leurs fans de manière inédite. Reste désormais à voir si le PDG voit juste, ou si la popularité actuelle de l’audio est simplement la conséquence éphémère d’une année de pandémie durant laquelle les gens ont trouvé d’autres moyens d’échanger entre eux.